More
    More

      Votre semaine télévision en 10 films !

      Découvrez votre semaine cinéma avec dix films immanquables programmés à la télévision française :

       

      Dimanche

      Titanic

      titanic

      Réalisé par James CAMERON

      Avec Leonardo DiCaprio, Kate Winslet

      Drame – Romance / USA / 1998 / 3h14

      20h55 sur TF1

      Synopsis : Southampton, 10 avril 1912. Le paquebot le plus grand et le plus moderne du monde, réputé pour son insubmersibilité, le « Titanic », appareille pour son premier voyage. Quatre jours plus tard, il heurte un iceberg. A son bord, un artiste pauvre et une grande bourgeoise tombent amoureux.

      On ne présente plus l’immense fresque de James Cameron, l’épopée filmique qui retrace le naufrage du Titanic, un bateau réputé inébranlable et indestructible. Le tournage a duré 160 jours étalés sur huit mois de juillet 1996 à mars 1997. A la fin, James Cameron avait de quoi projeter douze jours non-stop de pellicule. Titanic se décompose en deux parties biens distinctes, d’abord une romance en bonne et due forme pendant une croisière qui se passe sans accroc, confrontation de castes sociales, romance impossible, une relation fraîche et attendrissante bonifiée par les prestations des deux interprètes très convaincants. Même si Kate Winslet déclarera par la suite détester ce film, de la musique de Céline Dion, à la romance mièvre, en passant par cette interminable conclusion, l’actrice doit pourtant beaucoup au film de James Cameron. La seconde partie est un survival catastrophe bien mené mais interminable qui met en scène des personnages manichéens, mettant en avant le manque de solidarité des individus faces au danger. Restera cette conclusion culte que tout le monde connait, où Rose empêche Jack de monter sur le morceaux de bois. Alors y avait-il de la place pour deux ? Titanic totalisa quatorze nominations, ex-aequo avec Eve de Joseph L. Mankiewicz (1950), et récolta onze Oscars, égalant ainsi le record détenu par Ben-Hur (1959, William Wyler). Il remporta les statuettes du Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleure Musique, Meilleure Chanson, Meilleure Photographie, Meilleur Montage, Meilleurs Costumes, Meilleurs Décors, Meilleurs Effets Spéciaux, Meilleur Son et Meilleur Montage Sonore.

       

      Top Gun

      top-gun

      Réalisé par Tony SCOTT

      Avec Tom Cruise, Meg Ryan, Val Kilmer, Tim Robbins

      Action / USA / 1986 / 1h49

      20h55 sur NRJ12

      Synopsis : Jeune as du pilotage et tête brûlée d’une école réservée à l’élite de l’aéronavale US (« Top Gun »), Pete Mitchell, dit « Maverick », tombe sous le charme d’une instructrice alors qu’il est en compétition pour le titre du meilleur pilote…

      Film générationnel en puissance Top Gun est un classique encré dans son époque, véritable stéréotype du cinéma des années 80. Porté par un souffle si caractéristique de cette époque Top Gun était le must du divertissement à l’époque, que ce soit dans des scènes d’action en prises de vues réelles impressionnantes ou par le charisme nouveau d’un certain Tom Cruise au début de sa carrière. Alors qu’une suite est toujours en cours de négociation Top Gun est certainement un film culte pour beaucoup. Oscar de la meilleure chanson.

       

      Lundi

      Le Corniaud

      le-corniaud-dr

      Réalisé par Gérard OURY

      Avec Bourvil, Louis de Funès

      Comédie / France / 1965 / 1h50

      21h00 sur France 2

      Synopsis : Saroyan, un trafiquant, utilise un honnête commerçant, répondant au nom d’Antoine Maréchal, pour emmener de Naples à Bordeaux une Cadillac remplie d’héroïne.

      Après Poisson d’avril (1954) et La Traversée de Paris (1956), Le Corniaud est le troisième film qui réunit Bourvil et Louis De Funès. Le Corniaud est le quatrième film et le premier gros succès populaire de Gérard Oury juste avant le triomphe de La Grande Vadrouille. C’est également son premier long métrage en couleurs et sa première vraie comédie. Un succès qui s’explique par la présence de ce duo mémorable du cinéma français, des comédiens drôles, inspirés et surtout investis dans leurs rôles. Dans la seconde partie du XXème siècle c’était eux les patrons.

       

      La Mélodie du Bonheur

      la-melodie-du-bonheur

      Réalisé par Robert WISE

      Avec Julie Andrews, Christopher Plummer

      Comédie musicale / Grande-Bretagne / 1966 / 2h54

      20h55 sur Chérie 25

      Synopsis : Un veuf va voir sa tranquillité terriblement menacée par le charme d’une gouvernante engagée pour veiller sur sa nombreuse progéniture.

      Julie Andrews, la star de Mary Poppins, était la tête d’affiche de cette comédie romantique mièvre et pourtant tant populaire. Considéré comme un classique du genre, le long métrage est un enchaînement de chants plutôt agaçants sur fond de seconde guerre mondiale. Un véritable classique pour les amateurs du genre, on invite les autres à passer leur chemin.

       

      Mardi

      Troie

      Troie

      Réalisé par Wolfgang PETERSEN

      Avec Brad Pitt, Eric Bana, Orlando Bloom, Diane Kruger, Peter O’Toole, Sean Bean, Rose Byrne, Brian Cox, Brendan Gleeson

      Péplum / USA / 2004 / 2h35

      20h55 sur HD1

      Synopsis : Dans la Grèce antique, l’enlèvement d’Hélène, reine de Sparte, par Paris, prince de Troie, est une insulte que le roi Ménélas ne peut supporter. L’honneur familial étant en jeu, Agamemnon, frère de Ménélas et puissant roi de Mycènes, réunit toutes les armées grecques afin de faire sortir Hélène de Troie.

      Moins percutant que Gladiator ou le classique de Kubrick : Spartacus, Troie vaut néanmoins le détour pour une mise en scène impressionnante et maîtrisée de bout en bout. Retraçant la célèbre histoire de Mélénas, Peterson donne la part belle à ses acteurs, notamment Brad Pitt et Eric Bana, empli de charismes et de rage. Leur combat (Achille contre Hector) est une leçon de chorégraphie, une confrontation impressionnante, brillamment exécutée. Très américanisée et sans doute en manque de fidélité, cette œuvre reste un divertissement haut de gamme très plaisant.

       

      Jeudi

       

      The Grand Budapest Hotel

      The Grand Budapest Hotel

      Réalisé par Wes ANDERSON

      Avec Ralph Fiennes, F Murray Abraham, Matthieu Amalric, Adrian Brody, Willem Dafoe, Jeff Goldblum, Harvey Keitel, Jude Law, Bill Murray, Edward Norton, Léa Seydoux, Tilda Swinton, Tom Wilkinson, Owen Wilson

      Comédie / Grande-Bretagne / 2014 / 1h40

      20h55 sur TMC

      Synopsis : Le film retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle. La recherche d’un tableau volé, oeuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d’un important héritage familial forment la trame de cette histoire au coeur de la vieille Europe en pleine mutation.

      Film chorale au casting quatre étoiles, le dernier film de Wes Anderson (La Vie Aquatique) en date est dans la droite lignée de son art. Des plans symétriques très précis, un dosage de l’action cocasse et maîtrisé, des personnages loufoques, des situations inattendues, des caméos de stars et surtout une esthétique à travers les décors, les costumes et la mise en scène encrés dans un kitch accueillant. The Grand Budapest Hotel est une fête ambulante drôle et intelligente et pleine de surprises. Oscars des meilleurs décors, meilleurs costumes, meilleurs maquillages et meilleure musique.

       

      Chicken Run

      chicken-run

      Réalisé par Peter LORD et Nick PARK

      Avec Mel Gibson

      Animation / Grande-Bretagne / 2000 / 1h24

      20h50 sur Gulli

      Synopsis : En 1950, en Angleterre, dans le Yorkshire, la vie paisible du poulailler de la ferme Tweedy semble plaire à ses locataires. La nourriture est abondante et l’endroit est chaleureux. Mais la poule Ginger est loin de partager l’avis de ses consoeurs : elle rêve de grand espace et de liberté. Chaque jour, elle essaie sans succès de s’évader de la basse-cour. La courageuse Ginger s’arme de patience pour faire comprendre à ses copines volatiles que le grillage n’est pas autour de la ferme mais bien dans leur tête.

      Avec la même animation que Wallace et Gromit, Chicken Run possède les mêmes qualités que les aventures loufoques de ces deux compères. Une animation en pâte à modeler, des personnages intelligents pour des dialogues recherchés, des scènes d’action divertissantes, le tout porté par un message fort et précis : l’holocauste que subissent les minorités opprimées à travers le temps et le monde. Chicken Run, en plus d’être un hommage lointain à La Grande Evasion, est un portrait clair et précis des camps de prisonniers pendant la guerre, en plus d’être un manifeste d’une ethnie menée en esclavage par les hommes, en l’occurrence des poules obligées de pondre.

       

      V pour Vendetta

      V pour Vendetta

      James McTEIGUE

      Avec Natalie Portman, Hugo Weaving

      Fantastique / USA / 2006 / 2h10

      20h55 sur HD1

      Synopsis : Londres, au 21ème siècle. Evey Hammond ne veut rien oublier de l’homme qui lui sauva la vie et lui permit de dominer ses peurs les plus lointaines. Mais il fut un temps où elle n’aspirait qu’à l’anonymat pour échapper à une police secrète omnipotente. Comme tous ses concitoyens, trop vite soumis, elle acceptait que son pays ait perdu son âme et se soit donné en masse au tyran Sutler et à ses partisans.

      Adapté du comics-book culte éponyme d’Alan Moore, V Pour Vendetta est un film de super héros très apprécié du public. Convaincant au près des fans du comics, V pour Vendetta à su également séduire les amateurs de cinéma, un des rares films du genre qui parvient à mettre d’accord les néophytes et les aficionados. Porté par une Natalie Portman chauve et très investie, V pour Vendetta peut se reposer sur le charisme inébranlable de son personnage, un monsieur tout le monde torturé et dissimulé sous un masque universel, représentation d’un union abstrait et puissant. Héros du peuple, Robin des Bois des temps modernes, V est un personnage brillamment écrit par Alan Moore et très bien réalisé dans le film. Il est à la base de scènes d’action impressionnantes, d’une histoire bien rodée, jusqu’à un final idéologique de grande volé.

       

      The Game

      The Game

      Réalisé par David FINCHER

      Avec Michael Douglas, Sean Penn

      Thriller / USA / 1997 / 2h08

      20h55 sur Chérie 25

      Synopsis : Nicholas Van Orton, homme d’affaires avisé, reçoit le jour de son anniversaire un étrange cadeau que lui offre son frère Conrad. Il s’agit d’un jeu. Nicholas découvre peu à peu que les enjeux en sont très élevés, bien qu’il ne soit certain ni des règles, ni même de l’objectif réel. Il prend peu à peu conscience qu’il est manipulé jusque dans sa propre maison par des conspirateurs inconnus qui semblent vouloir faire voler sa vie en eclats.

      Toujours très efficace, David Fincher signe un thriller de manipulations et de paranoïa solide et attelant. Michael Douglas y est absolument mémorable dans ce personnage baladé entre faux semblants, sensations personnelles et illusions. Merveilleusement bien écrit The Game manipule son spectateur aussi bien que son personnage, jusqu’à un dénouement dissimulé et offusquant. David Fincher démontre une fois de plus qu’il fait partie des génies de ce XXIème siècle.

       

      Witness

      witness

      Réalisé par Peter WEIR

      Avec Harrison Ford, Danny Glover, Viggo Mortensen

      Thriller / USA / 1985 / 1h52

      20h45 sur Paris Première

      Synopsis : L’inspecteur John Book enquête sur un meurtre dont le seul témoin est un jeune garçon membre de la communauté des Amish. Découvrant que son supérieur est l’instigateur de ce crime, John Book se réfugie auprès de cette communauté pacifiste.

      Le papa de The Truman Show et de Le Cercle des Poètes Disparus s’immisce avec Witness dans le quotidien des Amish. Une manière de présenter un peuple qui subit de nombreux préjugés et demeure méconnu de la conscience populaire. Porté par le charisme d’Harrison Ford qui démontre ici son talent pour tout jouer, le long métrage est une puissante enquête policière passionnante, ponctuée de ses injustices. Oscars du meilleur scénario original et du meilleur montage.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.