More
    More

      Qui était Michael Cimino ?

      Décédé ce week-end, Michael Cimino était un réalisateur emblématique du cinéma américain de la fin du XXème siècle. Auteur de grands classiques tels que Voyage au Bout de L’Enfer ou Les Portes du Paradis, sa disparition est un véritable coup pour le monde du 7ème Art. Présentation de ce monument. 

      Michael Cimino est issu de la prestigieuse université de Yale où il avait entamé des études de théâtre. Il sort son premier long métrage en 1974 avec l’aide de la super star de l’époque : Clint Eastwood. Intitulé Le Canardeur, il s’agit d’un road movie tragi-comique où germe déjà son style, empreint d’une violence sèche et très attentif aux paysages naturels, dans un esprit hérité de John Ford.

      voyage-au-bout-de-l-enfer-photo-affiche-959470

      Il faudra attendre quatre an pour que Michael Cimino perce à la face du monde en signant Voyage au Bout de l’Enfer, une plongée terrible dans la guerre du Vietnam. Réunissant un casting impressionnant composé de Meryl Streep, Robert DeNiro, Christopher Walken et John Savage, Voyage au Bout de L’enfer est le long métrage qui aborde le plus intelligemment et avec le plus de justesse, la psychologie complètement chamboulée des soldats de retour de la guerre du Vietnam. Un long métrage d’une ampleur titanesque, qui a la particularité de traiter la psychologie des protagonistes en trois phases différentes. Avant la guerre, où la jovialité règne, pendant le combat durant une courte partie très intense, et l’horrible réadaptation à une vie normale. Voyage au Bout de L’Enfer s’avérera être un pionnier du genre, qui remportera 5 Oscars dont celui du meilleur réalisateur pour Cimino. 

      la-porte-du-paradis

      Une célébrité soudaine qui fait grandir la confiance des studios en ses compétences. Il reçoit ainsi près de 40 millions de dollars pour réaliser Les Portes du Paradis, autre grand classique du cinéaste. Un faux western contemplatif qui décrit le conflit opposant, à la fin du XIXème siècle, les éleveurs anglo-saxons et les colons venus d’Europe de l’est. A sa sortie, le film, très long, est incompris par la presse et les spectateurs et se retrouve mutilé par les producteurs. Michael Cimino se retrouve méprisé par la profession et est considéré, en raison de son film maudit, comme le fossoyeur du cinéma d’auteur américain. 

      Mickey Rourke
      Mickey Rourke

      Il fait un grand retour en 1985 avec un film de commande : L’Année du Dragon, porté par Mickey Rourke. Michael Cimino en fait un thriller viscéral, froid et intelligent, porté par un anti héros ironique et scénique, véritable ancêtre de John McClane, interprété par un Mickey Rourke au top de sa popularité. Il créa à nouveau le scandale en proposant une vision pessimiste de l’immigration asiatique, qui se voit taxée de raciste par certaines critiques. L’Année du Dragon est devenu un véritable classique du genre ; pour autant Michael Cimino a continué sa carrière avec des films de moindres importances comme Le Sicilien, ou The Sunchaser, avant de s’éloigner de plus en plus du milieu cinématographique, fatigué des conflits à répétitions avec les producteurs. On sait pourtant qu’il travaillait sérieusement, depuis quelques années, à l’adaptation de La Condition Humaine, classique d’André Malraux

      Un metteur en scène iconique disparaît ainsi, laissant derrière lui des films immémoriaux et intemporels, un bien joli héritage pour des générations entières de cinéphiles ! Respect Michael.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité