More
    More

      Critique « Parasite » de Bong Joon-ho : qui est l’intrus ?

      Parasite est la révélation de l’année 2019. Orchestré par Bong Joon-ho, le réalisateur a vu son film nominé 20 fois parmi les plus grands du cinéma. Récompensé 9 fois, Parasite a reçu l’Oscar du Meilleur Film 2020. Et ça, ça en jette.

      Ce long-métrage sud-coréen narre l’histoire de Ki-taek et de sa famille. Pauvres et vivants dans un entresol, une occasion en or se présente à eux quand Ki-taek se fait recommander pour donner des cours d’anglais chez la riche famille des Park. Tout devient alors une histoire de famille, mais plus encore…

      Parasite oui, mais qui ?

      Stressant. Ingénieux. Surprenant. Captivant. Tous ces adjectifs décrivent à merveille le chef-d’œuvre que Bong Joon-ho nous a servi sur un plateau d’argent. Réalisateur du célèbre long-métrage The Hostil vient de marquer l’histoire du cinéma. Car oui, Parasite est déjà un classique. Parasite, parasite… mais pourquoi ce titre ? Ce n’est qu’à travers le film que l’on comprend ce choix, même si le parasite change ici souvent – voire très souvent – de tête.

      Ce thriller a quelque peu des airs de Cluedo. Qui a fait le coup ? Qui est coupable ? Mais tout d’abord, la question la plus importante : quel est le crime ?

      Film Parasite (2019) en Streaming VF Gratuit HD - TFARJO

      Dans ce film, Bong Joon-ho a placé minutieusement chaque détail pour permettre au spectateur de se poser les bonnes questions. Ici, la distinction entre famille riche et famille pauvre est, dès le début, très flagrante. Mais à mesure que le film avance, les interrogations s’accumulent. Ce qui paraissait limpide au début est à présent devenu très flou.

      Le réalisateur met un point d’honneur à faire ouvrir les yeux aux spectateurs. Une famille riche. Une famille pauvre. Mais qui a parlé d’argent ? Bong Joon-ho insiste sur le fait que la richesse que l’on possède n’est pas seulement monétaire, mais qu’elle est aussi constituée de notre intelligence, de notre esprit pratique et de notre jugeote.

      Attention : un secret peut en cacher un autre

      Ce qui fait le charme de Parasite, c’est sa manière de cacher les secrets telle une poupée russe. L’inverse ici, c’est que le secret suivant n’est pas plus petit que le précédent, bien au contraire. Bong Joon-ho prend un malin plaisir à surprendre le spectateur qui pensait avoir déjà tout compris, tout prédit. Le réalisateur sud-coréen dépeint dans cet incroyable thriller une famille très soudée et expose à la vue de tous aussi bien la force des liens les unissant que les conséquences de cet amour quasi dévastateur.

      Parasite Trailer Shows a Glimpse of Bong Joon-ho's Latest ...

      La distinction entre les deux familles est bien présente. Même s’ils sont tous prêts à tout pour les membres de leur famille, ils n’y mettent pas les mêmes moyens. Les priorités ne sont pas les mêmes, les risques ne comportent pas la même importance.

      Bong Joon-ho dénonce ici la condescendance que les plus aisés ont à l’égard des plus nécessiteux, et à quel point cela peut être mal caché, à la limite du répugnant. La gentillesse est peu à peu remplacée par la pitié, l’argent servant d’excuse pour tout. Les humains ne sont bientôt plus traités que comme des animaux, voire pire encore, comme des insectes nuisibles. Une constante humiliation, et même si tout le monde est invité à la fête, tous ne sont pas logés à la même enseigne. Quand la majorité se tait, d’autres se vengent.

      Parasite, c’est la claque de 2019. Un thriller frôlant la perfection, un stress ambiant sans être pesant. C’est un film qui mérite et qui se doit d’être vu par tous. 

      Bande-annonce de Parasite :

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.