More

    Belle fille, une escapade Corse qui vire au drame

    Pour son premier long métrage, Belle-Fille, en tant que réalisatrice, Méliane Marcaggi s’entoure de grands noms du cinéma et de la musique.

    Synopsis

    Louise, mère d’une adolescente, apprenant l’infidélité de son mari décide de tout plaquer le temps d’un weekend en s’offrant une escapade en Corse aux frais de celui-ci. Dès sa première soirée sur place, elle relâche toute la pression accumulée au cours des dernières années. L’alcool coule à flot et les substances illicites passent de main en main. Une soirée qui finira par une nuit d’amour avec un bel inconnu. Sinistrement, au réveil, l’amant encore dans son lit est retrouvé mort. La police et la famille du défunt débarquent sur les lieux du drame. La mère de ce dernier prend immédiatement Louise pour la belle-fille idéale dont elle a toujours rêvé. S’en suit alors une multitude de péripéties et de mensonges…

    Les coulisses du film

    Alexandra Lamy (interprète de Louise) et Méliane Marcaggi, réalisatrice, sont amies depuis une quinzaine d’années. Elles se sont rencontrées à l’époque d’Un gars, Une fille par l’intermédiaire de Christophe Duthuron, scénariste ponctuel de la série et compagnon de cette dernière.

    Après avoir envoyé le scénario à son amie, Alexandra l’a validé et accepté de jouer le rôle principal. Elle a d’ailleurs suggéré Thomas Dutronc pour le rôle de l’amant d’un soir. Ayant souvent refusé de jouer dans des films, elles ont été surprises d’obtenir une réponse positive. Il a sûrement accepté car il s’agit d’un rôle court. Il a même proposé de composer la musique.

    Enfin, Miou-Miou qui partage l’affiche avec Alexandra a confié aux médias avoir adoré jouer avec elle. Toutes deux ont des façons très différentes de se concentrer. L’une est très calme et répète de son côté (Miou-Miou) et l’autre fait le pitre en répétition. Malgré ça, elles se sont bien complétées puisque Miou-Miou a avoué à Alexandra apprécier quand elle fait le clown et s’est excusée d’être « aussi chiante ».

    Les grands thèmes 

    Le film aborde un thème assez difficile, le deuil, et tente donc de jouer sur l’émotion positive. Ce n’est pas un drame, il y a une approche plus tendre de la mort.

    L’histoire se recentre principalement sur l’amitié naissante des deux femmes. Au début, irritée par la présence étouffante de sa belle-mère adoptive, Louise finit tout de même par lui vouer une certaine affection.

    Le film aborde également la question de la position de la femme au sein de la famille puisque Louise a consacré toute sa vie à l’éducation de sa fille et se rend compte que ce n’était pas forcément le meilleur moyen d’être présente pour elle.

    En somme, ce n’est peut-être pas la comédie de l’année, mais c’est un film léger. Les acteurs donnent énormément de constance au scénario. On retrouve aussi quelques quiproquos et malentendus drôles. Le public est d’ailleurs au rendez-vous et apprécie ce genre puisque le film comptabilise à ce jour 233 000 entrées.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.