Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites de Marc Levy – Critique

2
489
Couverture

Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites est un roman écrit par Marc Levy et publié par les Editions Robert Laffont en 2008.

Un récit simpliste

Il est vrai qu’on reproche souvent à Marc Levy d’être en désaccord avec les effets de style. A raison du fait qu’il est difficile d’avoir l’impression d’être dans une lecture à proprement dite mais plutôt spectateur d’un film. Des pages et des pages de dialogues très simplistes qui rappellent le quotidien. Une banalité poussée jusque dans la prose qui peut être perturbante dès les premières lignes.

Lettre romancée d’un père à sa fille

Contrastant avec la pauvreté du style, c’est avec brio que Marc Levy nous offre ce roman sur un plateau d’argent avec une aventure autour du monde qui retrace la tranche de vie de personnages attachants. En lisant la quatrième de couverture, on peut s’attendre à quelque chose de l’ordre de la recherche, de l’épopée formidable d’une fille sur les traces de son père. L’auteur nous conte l’histoire d’un passé mêlé d’actes manqués, où le temps est quelque chose de plus précieux qu’on ne le croit.

Une histoire de romance très secondaire

Un schéma bien classique d’un amour de jeunesse perdu qui embrouille le lecteur plus que de raison étant donné que cette romance est un simple prétexte pour ajouter un peu de profondeur à la protagoniste. Chose qui n’était pas forcement nécessaire tant l’aventure vécue au présent est poignante. De nombreuses analepses, qui ralentissent l’action comme à la manière de flashback placés aux mauvais moments, rendent compte du superflu de cet amour.

Le mot de la fin

Ce livre n’est pas à lire pour sa forme, son style, mais bien pour l’histoire en elle-même qui devient tout de suite magique une fois le premier mystère posé devant nos yeux. Il est possible que Marc Levy ait peut-être plus une idée cinématographique de son roman qui s’y prête d’ailleurs parfaitement, car il y a ici tous les ingrédients pour réaliser un film avec un assez bon scénario qui pourrait émouvoir les plus sensibles.

2 COMMENTS

    • Merci beaucoup !
      Pour ce qui est des protagonistes j’ai bien pensé à Jean Rochefort pour tenir le rôle du père et, pour le reste, je dois avouer que je ne sais pas du tout x)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.