More
    More

      Un livre entraînant empli de bonnes intentions : la vie débordante de Constance Prévost

      Même si Constance Prévost organise des évènements pour des clients plus ou moins importants, elle parvient difficilement à planifier ses rendez-vous galants. Son principal défaut, selon ses proches — serait son côté « maternel », incompatible dans un couple équilibré.

      Elle qui se sent maudite a presque baissé les bras. Pourtant, côté professionnel, tout lui sourit ! Elle travaille avec ses amis, elle s’entend très bien avec ses collègues… Bien dans sa peau et assurée, elle profite des bonnes choses de la vie : nourriture, boisson, elle ne se refuse rien. Mais quelque chose semble manquer. La présence d’un homme serait-elle la bienvenue ? Une grande partie du livre se consacre bien à la recherche de cette âme sœur, de ce type qui correspondrait aux critères de Constance Prévost… Mais la difficulté repose bien sur le fait que Constance elle-même ignore ce qu’elle vise chez sa potentielle moitié !

      L’univers de Constance Prévost écrit par Amélie Vallée

      Le livre est disponible en format physique et numérique. Avec sa couverture « girly » tout en rose, la couleur est annoncée ! Ce récit typique du « New Adult » ou « New Novel » est teinté d’érotisme, d’humour et de développement personnel. L’ouvrage se dévoile sous un angle de légèreté appréciable, le lecteur suit de près l’évolution de cette Constance Prévost, aussi drôle qu’imprévisible. Avec son groupe d’amis loyaux (mais parfois un peu trop insistants), elle traverse des situations loufoques, dans une ambiance caractéristique des romans « feel good ». Le lecteur pourrait même se surprendre à partir en fou rire, face à des dialogues cocasses et des scènes qui relèvent du comique de situation.

      Un cœur brisé ?

      Tout bascule le jour où Etienne et Tess poussent Constance à s’inscrire sur un site de rencontres. Les prétendants se bousculent et ses partenaires l’aident à faire un choix réfléchi. L’élu est un sportif bodybuildé, qui tient une salle de gym en ville. Lui qui est entouré d’une cour d’admiratrices, l’héroïne entre dans un jeu de séduction passionné et incertain. Enfin, il semblerait que Constance n’a pas vraiment digéré qui s’est passé avec « Jay », avec qui elle a entretenu une brève relation, dans leurs jeunes années. Entre réseaux sociaux, mensonges et révélations, le lecteur parcourt les pages sans s’arrêter.

      Un roman entrainant

      Dans « L’univers de Constance Prévost », il n’est pas question de faire de pause ! Entre organisation de soirées et séances de spiritisme, rendez-vous aux restaurants et découvertes hilarantes, le lecteur est comme lancé dans un marathon. Les personnages stéréotypés dénoncent des attitudes toxiques et problématiques de la gent masculine et qui sont clairement machistes. Constance Prévost n’hésite pas à assumer ses choix, même si elle les regrette. Son chemin la mènera vers des sphères qui lui semblent hors de portée, dans des mondes luxueux qui peuvent la mettre mal à l’aise. Humble et modeste dans l’âme, le discours de la narratrice permet au lecteur de développer une grande empathie et une sympathie toute particulière pour elle. Attachante, elle n’a pas sa langue dans sa poche. Prise entre deux eaux, il est parfois difficile de comprendre ce qu’on veut vraiment. Constance Prévost est donc une représentation positive d’une personne pleine de bonnes volontés, mais qui peine à se retrouver elle-même.

      Amélie Vallée, une plume à découvrir

      Amélie Vallée réussit brillamment à combiner tous les éléments qui permettent de compléter la recette d’un roman détendu, qui appelle à faire une trêve dans la vie quotidienne. Aux côtés de Constance, le lecteur ou la lectrice se sent témoin de scènes amusantes et parfois frustrantes. Difficile d’envisager ou de prévoir le final, qui révèle un message plus profond qu’il n’y paraît. Grâce à cette immersion dans l’esprit d’une grande romantique qui aime le sexe et plus généralement les plaisirs, la lecture propose une traversée haletante des désirs, peurs, joies et doutes d’une femme généreuse. Avec une description épurée qui laisse place à l’imagination, le lecteur peut entrer dans le vif du sujet sans une exposition élaborée. Cela prouve le potentiel de l’auteure Amélie Vallée, qui est ici à son premier coup d’essai puisque « L’univers de Constance Prévost » est son tout premier roman.

      Une lecture pétillante

      Une bouffée d’air frais qui s’assume entièrement, et qui n’a d’autre but que de divertir un lectorat en glissant quelques messages essentiels. Qui suis-je, où vais-je et pourquoi ? Est-ce qu’il est important de fournir des efforts sur soi-même, en amour ? Après tout, est-ce que cette idéalisation de la romance entraîne des effets positifs sur ce que nous sommes ? Une lecture qui permet de s’échapper d’un quotidien parfois difficile, excellente pour les jeunes femmes qui se reconnaîtront dans le personnage de Constance ou de Tess, la grande originale — qui fait penser à la Phœbe du sitcom américain F.R.I.E.N.D.S (1994-2004, de Marta Kauffmann et David Crane), spirituelle et terriblement attachante !

      Le site du livre : https://univers-constanceprevost.com/

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité