More
    More

      Kim Kardashian agressée ? « Mais elle le méritait tellement… »

      Alors qu’elle vient d’être victime d’un vol avec agression, Kim Kardashian semble avoir du mal à passer pour une victime aux yeux du monde. Conséquence logique ou injustice criante?

       

      Lundi matin, le monde se réveille et les chaînes info passent en boucle un seul et même sujet: la star américaine de la télé-réalité, Kim Kardashian, a été victime d’un vol dans un hôtel particulier en plein cœur de Paris. Pire, la jeune femme était présente lorsque deux hommes ont fait irruption dans sa chambre pour dérober ses bijoux, et la starlette s’est retrouvée ligotée et ballonnée.

      Dans un premier temps, cela n’a pas paru être la news de la semaine. Des gens riches se faisant voler, cela arrive à peu près tous les jours. Mais au fur et à mesure de la journée, nous avons senti venir l’énorme problème que ce drame allait poser. Au delà d’une histoire de vol, c’est l’image de la femme qui est à présent en jeu.

      Rapidement, les gens bien-pensants y sont allé de leurs petits commentaires: « Oh mais quelle idée d’afficher sa fortune sur Snapchat ! », « Hahaha mais c’est cette p*** de Kardashian, elle l’a bien mérité ! »,… Donc, puisqu’elle est riche, puisqu’elle aime avoir un style sexy, puisqu’elle est connue sans être actrice, chanteuse ou journaliste, on a le droit de nier son statut de victime ? A-t-on le droit, comme Mathieu Kassovitz, de se réjouir de cette agression et de virtuellement faire un high five aux braqueurs ? Au moins, on aura reparlé de ce monsieur. Et peut-être même qu’un jour on arrivera tous à écrire son nom sans faire de faute. Ou pas.

      https://twitter.com/kassovitz1/status/782815897538981888

      C’est encore et toujours la même histoire. Puisque c’est une femme, elle a forcément cherché les problèmes. Puisque ses vêtements sont jugés trop vulgaires/courts/inexistants, c’est une traînée. Aurait-on eu droit au même traitement médiatique et à la même réaction du publique si la victime avait été un homme aux mœurs légères ? Disons que, lorsque DSK est apparu menotté devant les caméras du monde entier, beaucoup de gens ont rapidement pris sa défense et crié au scandale devant l’acharnement avec lequel on le jugeait déjà coupable. Ici, on nie le statut le victime de Kim Kardashian sous prétexte qu’elle est riche et qu’elle assume son corps. Est-ce qu’on va réellement la juger pour ça?

      Chacun est libre de penser ce qu’il veut de la carrière des Kardashians. Qu’on les voit comme des profiteuses ou de réelles femmes d’affaires n’est qu’un détail dans cette histoire. Ce qui est aberrant aujourd’hui, c’est de voir qu’en 2016, alors qu’on incite les femmes à porter plainte lorsqu’elles sont victimes d’agressions, on traine dans la boue celles qui doivent vivre ces drames publiquement. Vraie agression, coup de pub ou fraude à l’assurance, peu d’entre nous sont de toute façon assez qualifiés pour juger.

      Aujourd’hui Kim Kardashian, hier Amber Heard ou Dylan Farrow… Quand on acceptera enfin de réfléchir avant de porter un jugement, on pourra éventuellement travailler sur la question de l’égalité homme-femme.

       

       

       

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité