More
    More

      Trio sur canapé : une délicieuse comédie de mœurs

      L’action se déroule dans le salon de deux quinquas en colocation. Un décor simple avec un canapé, comme il se doit, une machine à café, un distributeur de serviettes éponges, l’affiche d’A bout de souffle collée sur un mur.

      Benjamin (Jean-David Stepler) est scénariste de télévision. Dépressif, en plein burn out, il est en proie au syndrome de la page blanche et en situation de panne sexuelle. Pour lui, quand le cœur n’y est pas, le corps est aux abonnés absents !

      Aux antipodes de son ami, Jérôme (Grégoire Aubert), agent immobilier, est un bon vivant, grand sportif plein d’énergie, qui fait son footing chaque matin. Il multiplie avec désinvolture les partenaires de sexe sans lendemain dont il confond les prénoms et enchaine les clichés de drague comme des perles. Jérôme aspire à réveiller la libido de son ami, un peine-à-jouir estime-t-il, considérant que tout est mécanique en la matière !

      Ils décident d’héberger pour trois semaines Marie (Clara Ducharne), coach d’entreprise, par ailleurs végane, une conquête de Benjamin, durant trois semaines. Leurs petites habitudes vont se trouver peu à peu bouleversées, jusqu’au dénouement, inattendu.

      Paul Bertho, l’auteur de la pièce, nous indique dans sa note d’intention que « Trio sur canapé, c’est l’histoire d’une forte amitié masculine, mise à mal par l’irruption de la femme et du sentiment amoureux, de ses mystères. La pièce souligne la difficulté d’aimer et dresse un portrait contemporain des adulescents, ces adultes qui refusent de vieillir et de s’assumer. »

      Mais il ne manque pas de signaler la capacité de cette génération à se renouveler et met en avant la joie de vivre qui innerve toute la pièce, pour notre plus grand bonheur.

      On retiendra quelques répliques, soit humoristiques, soit plus profondes :

      • Il faut toujours se coucher avec une tenue élégante et sexy. On ne sait jamais qui l’on va rencontrer dans ses rêves !
      • Le silence, c’est quelquefois ce qu’il y a de mieux à dire. Mais le problème c’est que l’on entend tout ce qui se passe !
      • Le footing, ce n’est décidément pas fait pour moi. Ce serait tellement plus motivant si l’on en entendait les calories brûler quand on les brûle !

      En bref, Trio sur canapé est une délicieuse comédie de mœurs contemporaines, ponctuée d’interludes musicaux des crooners américains des années 50.

      Une excellente interprétation du texte de Paul Bertho, une belle mise en scène signée Stéphane Hervé, un jeu de lumières subtil de Benjamin Civil font de ce spectacle une réussite à tous égards ;  un spectacle frais, dynamique, enlevé, qui n’exclut pas une certaine réflexion sur la difficulté d’être, de vivre et d’aimer. Un spectacle à ne manquer sous aucun prétexte !

      Présenté par La compagnie des 100 têtes

      Avec Grégoire Aubert, Clara Ducharne, Jean-David Stepler

      Texte de Paul Bertho. Mise en scène Stéphane Hervé. Décor Marc Cassar. Lumières Benjamin Civil. Attachée de presse Dominique Lhotte

      Du 7 au 31 juillet, les jours impairs à 20h15 au Théâtre Le Grand Pavois à Avignon.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité