More
    More

      R.A.G.E, la marionnette pour illustrer une étonnante supercherie identitaire

      Dans ce deuxième volet d’un diptyque sur la censure, Les Anges au Plafond  explore avec R.A.G.E la supercherie identitaire d’une personnalité du XXe sicèle…  Présenté au Théâtre 71 en ce début décembre, le spectacle partira en tournée nationale toute la saison.

       

      R.A.G.E, une réflexion existentialiste…

      Après Les Mains de Camille, inspiré de la vie de Camille Claudel, artiste du XIXe sévèrement touchée par la censure  de son époque, R.A.G.E  propose le parcours d’un personnage masculin particulier. Par le prisme d’une identité multiple, celui-ci se jouera des codes jusqu’à se retrouver prisonnier de son propre jeu.

      Et si le mensonge et la supercherie étaient les meilleurs moyens pour cet homme de « se raconter », d’être le plus franc possible ? La question au cœur de ce spectacle pourrait être l’une des deux suivantes :

      • Qu’est-ce qui constitue mon identité ? Est-ce mon nom et mes origines ou mon parcours et mon vécu ?
      • Suis-je réellement celui que je parais être ? Celui que je donne à voir ?

      R.A.G.ENous ne vous donnerons volontairement pas la véritable identité du personnage, afin de coller avec le caractère mystérieux du spectacle, et vous permettre d’arriver l’esprit vierge de tout a priori. Un indice cependant, les initiales de cet homme sont contenues dans le titre… A vous de vous laisser surprendre par son subterfuge !

       

      …Sous une forme originale et foisonnante

      Le questionnement de l’identité, de ce qui la constitue, en soi-même ou aux yeux des autres, permet aux Anges au Plafond d’explorer un monde aux représentations illimitées. Ainsi, dans R.A.G.E, de nombreux arts nous embarquent dans un univers surprenant et protéiforme. On y trouve du théâtre, de la marionnette (parfait pour incarner des dédoublements de personnalité par exemple), des ombres, de la magie, de la vidéo… Sans oublier la musique et les bruitages en live.

      L’espace scénique est totalement éclaté. Les personnages et les actions apparaissent de partout. Sur la scène bien entendu mais aussi derrière les spectateurs, dans le public, et sur les côtés. Le spectateur se retrouve comme encerclé par cette histoire d’homme à multiples facettes. Au cours du spectacle, cette scénographie prend toute son évidence tant l’imaginaire et le réel, le visible et l’invisible, interfèrent. Comme s’il fallait scruter toutes les facettes du récit pour en déchiffrer les enjeux.

       

      Pour en savoir plus

      Le site de la compagnie Les Anges au Plafond et le calendrier de tournée de R.A.G.E.

      Création marionnettes et musique : Les Anges au plafond
      Mise en scène : Camille Trouvé assistée de Saskia Berthod
      Scénographie : Brice Berthoud assisté de Margot Chamberlin
      Avec Brice Berthoud, Jonas Coutancier, Yvan Bernardet, Xavier Drouault, Piero Pépin, Héléna Maniakis en alternance avec Noëmi Waysfeld

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.