More
    More

      La sauce ne prend pas avec ce Monte Plats au Poche Montparnasse

      Depuis le 10 novembre, au Théâtre de Poche Montparnasse se joue « Le Monte Plats » d’ Harold Pinter, prix Nobel de littérature. Des gages de qualités certains qui tournent finalement au vinaigre.

      C’est toujours très enthousiasmant lorsque l’on va au théâtre découvrir un texte connu de beaucoup comme l’est « Le Monte Plats ».  Et c’est d’autant plus excitant lorsque les comédiens qui le présentent sont deux têtes d’affiche. Jacques Boudet et Maxime Lombard s’attaquent  donc à une interprétation et une mise en scène de Christophe Gand dans « Le Monte Plats ».

      Sur papier et lorsque l’on découvre le fil conducteur de la pièce « Le Monte Plats », on ne peut que se réjouir de la proposition. Deux tueurs à gages Gus et Ben, qui ont apparemment l’habitude de travailler ensemble se retrouvent à nouveau réunis. Attendant leur nouveau contrat, ils passent le temps à discuter. Aucun sujet précis ou important, ils parlent comme nous le faisons tous, de la pluie et du beau temps… Puis vient le moment d’aborder leurs souvenirs communs et leurs anciens contrats.

      Le Monte PLats
      Le Monte Plats

      Le temps passe, passe, passe encore et encore…

      Si le thème abordé donnait à la première lecture une envie non négligeable de découvrir cette pseudo folie, quelle déception lorsque l’on est confronté à ce jeu !

      Un huis clos au décor épuré, dans lequel se trouve, comme le titre nous l’apprend, un monte-plats. Il semblerait donc que nos deux protagonistes soient cloîtrés dans la succursale d’un ancien restaurant. L’attente de leur nouvelle proie se fait longue, trop longue du moins pour nous spectateurs. Tout à coup, le monte plats s’ouvre dans un vacarme assourdissant que beaucoup jugeront de mal venu. Un malaise s’installe alors et ne nous quittera malheureusement plus.

      La pièce aurait pu être drôle et bien menée. Mais il n’en est rien. Nous sommes apparemment comme les comédiens, victimes de ce à quoi l’on assiste. Un jeu sans saveur qui manque cruellement d’énergie. Une pièce à laquelle nous ne comprenons pas les aboutissants et qui nous laisse un goût d’inachevé.

      Une représentation décevante donc, d’autant plus lorsque l’on connaît la programmation de qualité du Théâtre de Poche Montparnasse. Nous vous en parlions précédemment avec notamment l’excellent « Les Mémoires d’un Fou« .

       

      Infos Pratiques:

      « Le Monte Plats » jusqu’au 10 janvier au Théâtre de Poche Montparnasse.
      75 Boulevard du Montparnasse, 75006 Paris.
      Tel : 01 45 44 50 21

      Du mardi au samedi 19h00. Dimanche 17h30.
      Durée: 1h05

      Tarifs: De 10€ à 24€

      Crédit photos: © Alexandre Icovic

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.