More

    Culture : Un musée dédié au monde des sneakers

    Si vous habitez près de Bordeaux, une expo d’envergure se tient au musée des Arts décoratifs et du Design spécial sneakers. L’exposition permet de suivre l’évolution de la fabrication des sneakers du XIX siècle à aujourd’hui. On peut découvrir les nouvelles innovations qui ont émergé notamment dans le domaine du développement durable. 

    La folie des baskets

    Les sneakers sont un indispensable de la garde-robe. Qu’elles soient utilisées pour le sport, pour se donner une hype ou bien pour manifester ses revendications. C’est un produit mondialisé qui a rapporté pas moins de 24,2 milliards d’euros à Nike en 2018. L’exposition Playground invite les visiteurs à découvrir le monde des sneakers via divers supports (vidéo, archives, témoignages, chaussures…). Avec une sélection de plus de 50 paires de chaussures portées par les icônes du sport, les rappeurs…

    Les sneakers un marqueur social

    L’exposition retrace l’histoire de la sneaker. Démocratisée au XX siècle pour faire du sport, elle est devenue un vrai symbole politique et sociale. Dans les années 80, les minorités noires personnalisent leurs chaussures pour se démarquer, objet symbole de l’anticonformisme. Cette tendance à la personnalisation est aujourd’hui beaucoup répandue :

    Dans la Silicon Valley, les sneakers sont utilisées comme marqueur de statut social.

    Un accessoire de mode prisé par les créateurs

    Les différentes maisons de mode s’approprient la basket. C’est le cas de Karl Lagerfeld dans les années 70 pour Chloé. La tendance est suivie par Chanel, Prada, Balenciaga. Aujourd’hui, elle est devenue un accessoire de luxe qui se porte avec une tenue de créateur ou un costume. Cette année, à l’occasion du 35 ème anniversaire de la Air Jordan, Nike aurait réalisé une collaboration avec Dior. C’est l’air Dior qui a relevé le parfait mélange entre le style street-wear et luxe. La vente de cette chaussure a réuni pas moins de 5 millions de personnes pour 8000 paires commercialisées. Une paire à pas moins de 2000 euros qui se retrouve revendue sur le net 10 fois son prix d’origine.

    L’exposition est ouverte du 20 juin 2020 au 10 janvier 2021. Pour plus d’informations concernant les réservations.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.