More
    More

      De l’Ambition, nouvelle création de Y. Rezeau au Théâtre du Soleil

      La terminale, dernière classe du lycée, dernière case avant la « détermination » de son avenir. L’élève est encore dans un cocon, mais aussi sur un tremplin, devant de nombreuses portes, menant à des chemins divers. L’élève sera étudiant puis deviendra travailleur. Le « jeune » est encore un adolescent, mais il sera bientôt adulte.

      C’est à cette période de la vie, à cet âge aussi enivrant qu’ingrat que s’attaque Yann Reuzeau dans sa nouvelle création. De l’Ambition se joue au Théâtre du Soleil, La cartoucherie jusqu’au 16 octobre.

      Une dizaine de jeunes comédiens, dont 5 protagonistes, évoluent devant nous dans des décors quotidiens : salle de classe, chambre et intérieur d’appartement. Si les lieux représentent des endroits intimes ou familiers, l’influence du monde extérieur n’est jamais absente et se fait sentir à chaque moment sur les choix, les comportements, les paroles des uns et des autres.

      Dès les premières scènes, les personnalités se détachent, les amitiés et les conflits apparaissent. C’est une des griffes de l’écriture de Yann Reuzeau : la finesse et la précision des caractères des personnages, donnant toujours cette impression qu’ils jaillissent de la « vraie vie ».

      alexia
      Alexia

      Que ce soit Léa, la jeune fille affirmée, glamour qui se dit altruiste ou Parvaneh, d’origine iranienne qui a décidé depuis quelques semaines de porter le voile et qui prévoit d’aller vivre en Iran ou encore Jonathan, mauvais garçon rebelle et nihiliste, tous les protagonistes se retrouvent en proie à des troubles et des interrogations sur leur avenir.

      « Mais de quoi tu parles ? Je te parle pas de … pouvoir ou de reconnaissance, je te parle d’avoir de l’ambition ! De… choisir un truc, vraiment, et d’en faire quelque chose ! »

      Cet avenir incertain, espéré ou craint, va devenir une obsession et chamboulera leur quotidien trivial et remettre en question leur passé commun. Leurs relations évoluent au cours de la pièce. Les jalousies apparaissent, les attirances se révèlent. A cet âge où les pulsions sont souvent moteur, où les mutations sont à l’œuvre et où les raisonnements et les opinions se forment et se transforment, ces jeunes tentent de trouver leur place et d’appréhender ce tournant avec leurs atouts et leurs défauts. Affirmer qui ils sont et ce qu’ils désirent devenir requiert assurément une ambition importante.

      Entre réalité et rêves, entre volonté et illusions, la pièce alterne réalisme et fantasme, avec des passages chorégraphiés prenants. Une fois de plus, Yann Reuzeau aura su capter les enjeux et les particularités d’un groupe social pour nous offrir un récit émouvant pris dans l’immédiat des situations. Les comédiens ont su rendre leur, ce texte brut et « parlé ». Ils jouent les situations avec l’urgence qui caractérise cet âge d’instabilité permanente. De l’Ambition est une pièce d’apprentissage personnel qui révèle en même temps les troubles de notre époque.

      La pièce De l’Ambition c’est au Théâtre du Soleil – Cartoucherie- Paris 75012
      du 9 septembre au 16 octobre, du mardi au vendredi à 20h.

      Tél : 01 43 74 24 08

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.