More
    More

      Critique “Mieux vaut partir d’un cliché que d’y arriver” de Sylvain Riejou – La naissance d’une chorégraphie

      Créé et interprété par Sylvain Riéjou, le seul en scène Mieux vaut partir d’un cliché que d’y arriver était visible au théâtre L’étoile du nord du 25 au 28 mai dernier. Il devrait être visible au Théâtre Hébertot à la fin du mois de juin.

      La création d’une chanson de geste

      Dans ce seul en scène accessible à un public de tout âge, Sylvain Riéjou invite le spectateur dans les coulisses de la création d’une chanson de geste. Sur l’air envoûtant de Barbarina, dans l’opéra Les noces de Figaro de Mozart, il débat avec lui-même, essaie et réessaie tout en jouant des mots afin de créer la chorégraphie voulue. La pièce est la preuve vivante que le chemin importe et peut toucher tout autant que le résultat.

      Sylvain Riejou

      Un usage réfléchi de la vidéo

      La vidéo, loin de n’être qu’un accessoire, fait partie intégrante du spectacle Mieux vaut partir d’un cliché que d’y arriver et est utilisée avec intelligence. C’est un véritable univers que Sylvain Riéjou parvient à construire grâce aux jeux de son, de vidéo, de corps et de lumière. Le spectacle regorge de très bonnes idées bien exploitées et offre au regard de très beaux moments qui reviennent en mémoire bien après la représentation.

      Sylvain Riejou

      Une représentation didactique

      Au-delà du plaisir de la représentation, la pièce permet également aux spectateurs d’en apprendre davantage sur un processus de création. Sylvain Riéjou, proche du public, prend également le temps d’expliquer aux plus jeunes pouvant se trouver dans la salle les éléments nécessaires à la compréhension du spectacle. La progression est telle qu’il est aisé et agréable de le suivre dans ses “prises de tête” et sa création de chorégraphie même pour quelqu’un de totalement étranger au monde de la danse.

      Sylvain Riejou

      Le titre du spectacle, Mieux vaut partir d’un cliché que d’y arriver, citation d’Alfred Hitchcock, résume particulièrement bien l’idée selon laquelle partir d’un cliché peut aider à s’en éloigner à force de travail. Le seul en scène créé par Sylvain Riéjou se joue des clichés et s’en trouve très loin pour le plus grand bonheur du public.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité