Critique : “Dogugaeshi” de Basil Twist au Théâtre Le Mouffetard

0
564

Plus que quelques jours pour voir l’oeuvre poétique de Basil Twist “Dogugaeshi” au Théâtre Le Mouffetard.

 

De quoi s’agit-il ?

En reprenant l’art ancestral japonais du “changement de décor”, le “Dogugaeshi”, l’américain Basil Twist nous plonge dans un périple personnel au Pays du Soleil Levant. Cette technique, née sur l’île de d’Awaji et aujourd’hui disparue, consiste à changer les décors de spectacles de marionnettes en faisant coulisser des panneaux peints, de part et d’autre de la scène. Basil Twist décide ainsi d’en faire un spectacle à part entière et pousse jusqu’à l’infini la succession d’espaces, de plus en plus profonds. Une mise en abîme permanente où l’on découvre des univers visuels originaux aux motifs et couleurs japonisantes, hypnotiques. Illusions d’optiques, effets vidéo, bougies, objets et personnages miniatures sont autant de surprises qui viennent agrémenter le spectacle.

Dogugaeshi Basil twist

Par ailleurs, la musique et présence de Yumiko Tanaka, joueuse de shamisen et chanteuse, nous berce et nous apaise tandis que la marionnette, représentant un renard à neuf queues, apporte une pincée de rires. Dans la culture japonaise, ce renard est souvent maléfique et pernicieux. La marionnette de Basil Twist est plutôt amusante et semble bien inoffensive.

Dogugaeshi BIAM

Ce spectacle fait partie de la 8ème Biennale de la Marionnette.

 

Notre avis

Basil Twist et son équipe nous offre un travail d’une minutie et d’une finesse incroyable. Les panneaux sont très réussis et la chorégraphie réalisée pour les déplacer est parfaitement calibrée. C’est une oeuvre très poétique, reposante et surprenante. On se laisse facilement embarquer dans ce périple. Le petit bémol serait d’avoir mis l’accent avant tout sur la technique, parfaite, mais l’on ne comprend pas bien ce que l’artiste a voulu raconter. On ne perçoit pas bien les ponts entre la marionnette-renard et ces changements de décors qui semblent appartenir à des univers différents. L’un enfantin, proche d’une peluche, et l’autre ancestral, au travers des panneaux.

Cette incompréhension n’enlève rien au plaisir éprouvé lors de ce voyage. Il laisse le spectateur libre de se raconter sa propre histoire et nous donne envie d’en savoir davantage.

Dogugaeshi Basil twist_decor

 

Informations pratiques

Du jeudi 14 au jeudi 28 mai 2015
Du mardi au samedi à 20 h, dimanches à 17 h, vendredi 15, jeudi 21 et mardi 26 mai à 14 h 30, relâche les lundis

Théâtre Le Mouffetard
73 rue Mouffetard 75 005