More
    More

      Sweet Tooth, la nouvelle série Netflix entre fable poétique et dystopie

      Dans un monde post-apocalyptique où la maladie ravage tout, d’étranges hybrides mi-humains mi-animaux font leur apparition. Gus est l’un d’eux, et son aventure pleine de rebondissements est sur le point de commencer.

      Le 4 juin 2021, Netflix a dévoilé sa nouvelle série fantasy : Sweet Tooth, une fable aux allures de conte dystopique adaptée des romans graphiques éponymes de Jeff Lemire.

      Sweet Tooth affiche netflix

      Un monde dévasté aux airs de déjà-vu

      Le premier épisode de Sweet Tooth s’ouvre sur des scènes qui nous sont immédiatement familières : une épidémie fait rage, et décime peu à peu la population mondiale. Toux, tremblements, fièvre… autant de symptômes que nous connaissons bien, depuis le début de la crise sanitaire du Covid19. Mais cela ne s’arrête pas là. Au beau milieu du cauchemar, une lueur, une étincelle de vie : un médecin fatigué de ce tragique quotidien découvre alors que maternités se sont remplies de nouveau-nés très particuliers.

      sweet tooth baby

      Mi-humains, mi-animaux, ils cachent dans leurs couffins oreilles, queues, truffes humides et pelages divers et variés. La stupeur monte, et les inquiétudes se font sentir : qu’ont-ils à voir avec le virus ? En sont-ils la conséquence… ou la cause ? Et surtout, pourquoi sont-ils immunisés ?

      L’histoire se concentre sur Gus, un garçon de neuf ans qui vit en autarcie avec son père, au fin fond de la forêt. Ce dernier, craintif, met tout en œuvre pour protéger son jeune fils, menacé par le reste de la société devenu folle. Mais la réalité les rattrape bien vite.

      Un protagoniste attachant dans une nature protectrice…. mais menacée

      Le premier épisode est très contemplatif, et invite à plonger au cœur de la forêt avec nos deux personnages. Fidèle aux écrits d’origine, le récit est lent, onirique. Les producteurs de la série Sweet Tooth, Robert Downey Jr. et sa femme Susan Downey, ont souhaité lui donner un ton plus poétique, familial, en masquant le côté très sombre des comics.

      Gus est attachant, responsable, et montre au jeune spectateur un exemple de bonté pure. Il s’émerveille de chaque chose, et sa débrouillardise force le respect. Et par dessus tout, il est prêt à tout pour mener à bien sa quête : sortir découvrir le monde… au moins jusqu’au Colorado.

      Mystères et aventure, assaisonnés d’un grain de fantaisie… Avec ce début inspirant, nul doute que Sweet Tooth s’imposera comme une série à voir absolument !

      Bande annonce de Sweet Tooth :

      Juliette Costanzohttps://www.artstation.com/galeopsis
      Lectrice, artiste, parfois photographe.. curieuse, quoi. J'arpente les vallées de la vie sur la luge du savoir

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité