Critique « The Mortified Guide » : la docu-série hilarante qui se moque de nos galères adolescentes

Critique « The Mortified Guide » : la docu-série hilarante qui se moque de nos galères adolescentes

Critique « The Mortified Guide » : la docu-série hilarante qui se moque de nos galères adolescentes

Concept

Émotion

Rythme

Summary:
Une série au format un peu particulier qui a le culot d'entrer dans les aspects les plus intimes de notre vie pour finalement nous faire du bien.

87%

Amusant

Premiers émois, hormones en plein développement, boutons d’acné et appareil dentaire : The Mortified Guide (le guide de l’humiliation) se délecte de nos anecdotes adolescentes les plus honteuses.

Cette docu-serie comique hybride, entre stand-ups, animations et interviews, propose un concept pour le moins original : lire les passages les plus embarrassants de votre journal intime d’ado prépubère devant une foule d’inconnus. Le résultat est parfois touchant. Souvent à mourir de rire.

Le passage de l’enfance à l’âge adulte, période chaotique et pourtant obligatoire, regorge de souvenirs gênants, d’insécurités et d’obsessions ridicules. Beaucoup tentent de les oublier, d’autres en gardent des traces. Mike Mayer, le réalisateur de la série, s’est justement intéressé à ces vestiges du passé pour leur redonner vie le temps de six épisodes. Journaux, chansons, photos, rédactions pour l’école et tentatives d’écritures artistiques plus ou mois réussies : tout y passe. Et on en redemande.

 

TheMortifiedGuide© Sundance Institute

 

La série, sélection officielle du Sundance Film Festival 2018, est basée sur les spectacles de scène Mortified, qui se décline aussi en livres, podcasts et films. Un énorme carton aux États-Unis. Le délire n’est pas tout jeune puisque le projet de storytelling créé par David Nadelberg est né en 2002. Un premier film est également sorti en 2013 (disponible sur Netflix) et si par le plus grand des hasards vous êtes actuellement aux States, sachez que plusieurs shows dans le style sont prévus en mai.

 

TheMortifiedGuide© The Hollywood Reporter

Mais revenons à la série. Chaque épisode possède son propre thème. Et ça ratisse large : du premier bisous à l’envie irrépressible de s’intégrer (quitte à user des moyens les plus improbables) en passant par la survie au sein d’une famille névrotique, vous allez vous régaler. Voici un petit florilège de ce que ça donne :

  • un garçon entretient un journal pour survivre à un été chez sa grand-mère sénile ;

  • une ado des années 1980 rédige une fan-fiction érotique incluant son chanteur préféré ;

  • un lycéen écrit une comédie musicale ambitieuse après avoir perdu ses amis ;

  • une fille amoureuse écrit une chanson pour séduire un camarade de classe ;

  • une chrétienne pieuse de 13 ans envoie une lettre à son idole pour tenter de la convertir ;

  • et bien d’autres encore.

C’est maladroit, exagéré, naïf, parfois cruel… Mais c’est surtout criant de vérité ! On adore !

 

La lecture de ces écrits adolescents nous replonge inévitablement dans nos propres souvenirs d’enfance. Et c’est pour ça que ça marche. On a tous des histoires similaires, on s’est tous pris des râteaux et on a tous galéré à un moment ou à un autre pour se faire accepter. « Nous sommes tous bizarres, nous sommes tous fragiles et nous avons tous survécu ». Ça a un côté cathartique hyper rassurant. En gros, The Mortified Guide, c’est un peu comme une thérapie, les frais du psy en moins.

 

Bande-annonce The Mortified Guide

La force de cette série, c’est aussi les multiples formes qu’elle peut prendre. Le réalisateur n’hésite pas à inviter des comédiens connus pour jouer la pièce de cet adolescent à côté de la plaque, de faire venir des musiciens pour accompagner cet ex-lycéen ou encore de faire lire à cette actrice de soap opera la lettre que lui a écrit une fan. En plus des stand-ups, le show est ponctué de micro-trottoirs, d’interviews des proches, de photos de l’époque peu flatteuses (ô puberté…), de vidéos familiales, de court-métrages d’animation très imagés et d’autres surprises ! Ça a le mérite de bien nous immerger dans l’histoire de chacun et de donner du rythme au programme.. La série se regarde donc très facilement, comme une petite gourmandise, et se défend pas mal pour un format documentaire !

Pour ceux que ça intéresse, l’équipe du Mortified Guide débarque chez nous et organise quelques soirées à la capitale. Et pour les plus téméraires (et les moins complexés), les producteurs sont souvent en recherche de volontaires pour participer à l’édition française ! Alors, prêts à partager les déboires de vos jeunes années ?

 

Mortified Paris recherche des participants


À travers cette large palette d’expériences adolescentes plus malaisantes les unes que les autres, The Mortified Guide raconte comment le simple fait d’exposer son passé peut inspirer une salle entière à « partager la honte » d’une personne. Cette fois avec bienveillance, sans jugement, sans moquerie et avec le recul qui nous manquait tous pendant nos années lycée. Cette série unique et candide célèbre les insécurités gênantes qui nous ont tous façonnés. On en arriverait presque à les regretter.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.