Critique « Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire » Saison 2 (Netflix) : l’univers s’assombrit!

Critique « Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire » Saison 2 (Netflix) : l’univers s’assombrit!

Critique « Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire » Saison 2 (Netflix) : l’univers s’assombrit!

Jeu d'acteur

Scénario

Costumes

Réalisation

Summary:
Ces nouvelles aventures nous permettent de découvrir les talents de Violette, Klaus et Prunille face au danger que représente le comte Olaf. On en découvre aussi plus sur la société secrète dont le logo est l’œil du tatouage d'Olaf.

85%

Excellente

Cette deuxième saison des Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire reprend là où la saison 1 a terminé. C’est donc la mise en scène des tomes 5 à 8 de la saga que nous allons découvrir dans cette nouvelle saison.

Violette, Klaus et Prunille sont à présent dans le pensionnat où Mr Poe les avait laissés dans la saison précédente. Ils y rencontrent les orphelins qui nous avions pu apercevoir à la fin de la première saison. Isadora et Duncan Beauxdraps viennent de perdre leurs parents mais également leur frère. Les enfants se rendent compte que leurs 4 parents ont un lien grâce aux deux parties de la même longue-vue qu’ils ont chacun hérité de leurs parents décédés. Les cinq décident alors de s’allier pour comprendre ce qui est arrivé à leurs familles.

 

Isadora a un don pour la poésie et Duncan pour les codes. Il les exploitent comme les Baudelaire pour se sortir de leurs conditions.

Malheureusement, le Comte Olaf déguisé en professeur de sport continue à traquer Violette, Klaus et Prunille. Cependant, il est un nouvelle fois débusqué. Pour se venger, il enlève les nouveaux amis des Orphelins Baudelaire.

Mr Poe décide alors de confier les enfants à un autre tuteur. Pendant ce temps, une chasse à l’homme à l’encontre du Comte Olaf se poursuit dans la ville.

Notre trio de héros est maintenant sous la responsabilité d’un courtier, Jérôme et de sa femme Esmé. Cette dernière est très amie avec le Comte Olaf déguisé en un riche étranger intéressé par l’art. Seuls les Baudelaire semblent reconnaître le comte. Ils arrivent cependant à savoir où leur ancien tuteur a caché Isadora et Duncan. Sentant le danger venir et profitant d’une vente aux enchères, le comte s’enfuit avec Esmé, sa complice, et les Beauxdraps. Suite au départ de sa femme, Jérôme décide de ne plus être le tuteur des enfants Baudelaire.

Mr Poe les emmènent donc dans un mystérieux village rempli de corbeaux. Les orphelins se rendent très vite compte que cet endroit à un lien avec l’organisation puisque le logo à l’œil est présent dans l’enceinte du saloon. 

Encore une fois, le Comte Olaf réussi à pister les enfants et mettre la main dessus. Cette fois-ci, il est déguisé en policier et il cache les enfants Beauxdraps dans le village. Le comte fait passer Jacques Snicket, frère du narrateur chauffeur de taxi et faisant parti de la société secrète, pour le comte Olaf et l’assassine. Il choisit alors les enfants Baudelaire comme coupables. Le Comte Olaf est donc libre à présent de la chasse à l’homme et les Orphelins sont en prison.

Cependant, les enfants joignent leurs forces et s’échappent de prison. Ils sauvent les Beauxdraps et s’enfuient du village avec le camion des pompiers. Ils sont malheureusement séparés car ils seront rattrapés par le villageois qui les considère comme des assassins.

Leur fuite les conduit à un hôpital étrange. Sa bibliothèque regorge de documents en lien avec VFD, la société secrète dont leurs parents faisaient partie. Le Comte Olaf et sa troupe les retrouvent une nouvelle fois et se déguisent en membres du personnel de l’hôpital pour rentrer facilement. Le comte découvre dans l’un des documents, le révélation de Jacques Snicket sur l’incendie de la maison Baudelaire. En effet, d’après lui, il y aurait un survivant. Ivre de colère, l’odieux comédien décide de provoquer un incendie dans la bibliothèque. Ce dernier se propage dans l’hôpital entier.

Le Comte et son équipe s’enfuient de nouveau mais au lieu de faire de même, les Baudelaire choisissent de les suivre en se glissant dans le coffre de la voiture.

La voiture les mène au cirque de Madame Lulu une voyante. Le Comte Olaf la questionne à propos du mystérieux survivant. Quant aux enfants Baudelaire, ils se déguisent et rejoignent l’équipe des monstres du cirque.

Le Comte Olaf découvre la supercherie des Orphelins Baudelaire. Il souhaite également se rendre à l’ancien repère de VFD où le comte mais également les enfants espère y retrouver le fameux survivant de l’incendie. Le Comte Olaf choisit alors d’enlever les enfants en prenant Prunille avec lui et en abandonnant Violette et Klaus sur le chemin montagneux de l’ancien repère.

Dans cette  nouvelle saison, Lemony Snicket se dévoile un peu plus en tant que personnage. On découvre son frère Jacques et qu’ils font tout deux partis de VFD. Cette saison dévoile à demi-mots qui est Béatrice, la femme à qui Lemony dédicace chaque épisode.

La société secrète dont le logo est l’œil tatoué sur la cheville du Comte Olaf mais également de Jacques Snicket nous guide peu à peu dans cette nouvelle saison. On a des vraies réponses aux questions que nous avions dans la saison 1. Il reste cependant encore beaucoup de mystères à élucider. 

Les nouveaux personnages comme les enfants Beauxdraps mais également la bibliothécaire du pensionnat et Jacques Snicket apportent un vent de fraîcheur à l’univers.

La diversité des nouveaux personnages fait que l’on voit moins les excès des traits de caractères de certains personnages comme Mr Poe. 

Les enfants Baudelaire sont plus proactifs que dans la saison 1 dans la recherche de leur liberté. Par exemple,  ils prennent le camion après s’être enfuis de la ville aux corbeaux. Ils suivent également le comte Olaf malgré la peur. On a la sensation qu’ils n’ont plus peur d’affronter le danger.

Le cliff-hanger est excellent. On a envie de savoir si le trio va se retrouver et si les informations de Jacques à propos de l’incendie de la maison de leurs parents sont exactes.

L’univers de la série, toujours aussi esthétique et original, s’assombrit de plus en plus. Les Orphelins Baudelaire deviennent encore plus attachants. Les performances du Comte Olaf sont toujours aussi drôles et effrayantes. On a terriblement envie de voir la suite des Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire!

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.