More
    More

      Retour sur la première saison de Mr Robot

      L’épisode 10, final de la première saison de la série évènement Mr Robot a été diffusé mercredi sur la chaine USA Network. Retour sur ces 10 épisodes riches en rebondissements et en influences cinématographiques.

      V pour Vendetta

      Tout d’abord, dès les premières minutes du premier épisode de Mr Robot, on ne peut s’empêcher dFsocietye penser au film de James McTeigue, V pour Vendetta. En effet, il est question de révolution citoyenne, symbolisée, comme dans le film, par des apparitions télévisées de personnages masqués relayant des discours anti capitalistes, à la différence qu’ici, cela se déroule dans le monde informatique.

      On retrouve également l’esprit du film dans le monologue d’Elliot où il explique pourquoi il déteste la société, ainsi que dans les affiches promotionnelles de la série où l’on peut lire « Our democracy has been hacked« , ou encore « F**k Society« . Fsociety est d’ailleurs le nom du groupe de hackers que nous suivons dans la série et qui vont faire tomber la multinationale, Evil Corp.

       

      Fight Club

      Ensuite, l’autre film que l’on ne peut s’empêcher d’avoir à l’esprit lors du visionnage de Mr Robot est bien évidemment Fight Club de David Fincher. En effet, dès les premiers épisodes, on se demande si Mr Robot est bien réel, compte tenu du fait qu’on ne le voit interagir qu’avec Elliot et jamais avec d’autres personnages. La confirmation de la schizophrénie d’Elliot arrive donc rapidement dans la série, comme on pouvait s’en douter. A partir de là, la série s’amuse à nous perdre entre réalité et imagination. On ne sait plus ce qui est réel et ce qui ne l’est pas, ce qui s’est produit et ce qui a été fantasmé par Elliot. Le spectateur ne peut plus être sûr de rien, à l’instar du protagoniste, qui nous montre la série de son point de vue. Ainsi, par exemple, dans le dernier épisode, comme Elliot, on ne sait pas ce qui s’est passé durant les trois jours où le hack a eu lieu, ni où est Tyrell, avec qui il s’était allié.

      elliot et mr robot

       

      Mr Robot

      Cependant, la série ne peut se résumer à une pale copie de ces deux films, aussi cultes soient-ils. Mr Robot, plusmr-robot qu’une histoire de schizophrénie, de révolution, ou de hackers, est d’abord l’histoire d’Elliot, un jeune adulte paumé, malade, accro aux drogues, antisocial, à qui l’on s’attache tout de même inévitablement et que l’on veut voir évoluer au fil des épisodes. Il faut d’ailleurs ici saluer la performance incroyable de Rami Malek, qui parvient à nous faire sentir proches d’Elliot, que ce soit par son jeu, son regard ou sa voix off qui nous permet d’entrer dans sa tête. Les histoires extérieures, aussi passionnantes et bien réalisées soient-elles, ne deviennent alors que secondaires, et c’est là le génie de la série.

      En résumé, Mr Robot, véritable évènement de cet été, est, certes, une série qui parle d’informatique, de révolution contre la société capitaliste, mais avant tout qui nous parle d’Elliot et de son combat quotidien. La série est remarquable par son scénario, sa réalisation, mais avant tout par la qualité du jeu de ses acteurs, à l’instar de Rami Malek et Martin Wallstrom (Tyrell Wellick).

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.