More
    More

      Ray Donovan saison 5 : Dernier tour d’horizon pour Ray Donovan !

      Le compte à rebours est lancé depuis le 6 août dernier. Seulement douze épisodes nous séparent de la fin de la série mais cela suffira t-il à Ray Donovan pour recoller les morceaux éparpillés de sa vie ? Rien n’est moins sûr si l’on en croit le premier épisode.

      Découvrez notre critique du premier épisode de cette nouvelle et dernière saison de Ray Donovan.

      ( ATTENTION SPOILERS )

      Après nous avoir tenu haleine tout du long, la saison précédente s’est achevée sur une heureuse réunion de famille sans affrontements ni violence. Une fois n’est pas coutume pour le clan Donovan. Cette fin aussi plaisante qu’elle soit avait laissé les spectateurs dans l’expectative. Le premier épisode de cette nouvelle saison n’a fait que renforcer cet état de fait.

      Papy fait de la résistance !

      Après un bref rappel des faits importants de la saison dernière, l’épisode s’ouvre sur un Mickey toujours aussi fringuant. Avec sa chevelure plaquée en arrière, son costume qui vient habiller un simple tee-shirt blanc allié à la chaîne qu’il porte autour du coup, le patriarche a tout du gangster qu’il incarne brillamment depuis cinq saisons.

      Pour autant, il semble avoir perdu un peu de sa superbe si l’on en croit son absence de sourire et le visage tracassé qu’il affiche quand il annonce le mariage d’un de ses fils. La réponse se trouve t-elle gravée sur la pierre tombale sur laquelle il va venir déposer un bouquet ?

      Même assommée par les coups durs, Mickey ne perd pas le nord. C’est toujours accompagné de son fidèle ami canin, le chien d’Abby, que nous allons le voir écrire puis interprété un scénario qui semble lui tenir particulièrement à cœur si l’on en croit son corps vibrant d’émotions.

      Descente aux enfers pour Ray Donovan

      C’est dans une salle d’attente que nous retrouvons le personnage central de la série. Si l’on en croit l’entretien qu’il va avoir avec le médecin, Ray est plus proche des feux de l’enfer que du paradis.

      Un souvenir flou nous montrant une violente altercation entre Ray et deux de ses proches vient illustrer la scène. Les conséquences semblent avoir été fatales pour Ray qui est en liberté conditionnelle et qui se voit contraint d’avoir un suivi psychologique. Liev Schreiber donne à son personnage toujours autant de prestance et de détachement ce qui donne lieu à des scènes très grinçantes mais aussi émouvantes. Des souvenirs viennent ponctuer les différentes interventions de l’acteur à l’écran. Tous ont un point commun, ils laissent penser que le clan Donovan a été frappé par un grand malheur.

      Tu ne trembleras point !

      C’est un Terry métamorphosé qui a fait fait son apparition sur nos écrans. Il a délaissé sa salle de boxe pour l’atmosphère feutrée d’une boutique de costumes. Mais ce n’est pas sa belle cravate bleue qui nous a interpellés mais son absence de tremblements. Atteint de la maladie de Parkinson, le personnage de Terry est le plus cabossé mais aussi le plus touchant des Donovan. Comme vont le révéler les cicatrices sur son front et un échange avec son jeune poulain, une opération a rendu au boxeur toute sa motricité sans oublier son allure.

      Ces changements semblent être dû à l’amour qu’ils portent à Maureen, la flic rencontrée dans la saison 4. Mais si l’on en croit la teneur de la discussion qu’il a avec son frère Ray, le bonheur conjugal ne va pas durer longtemps. Le passé revenant frapper là où ça fait mal.

      El Luchador

      Dans la famille Donovan, nous demandons le frère désaxé. Brendan est un personnage complexe qui après avoir eu une enfance difficile a tant bien que mal réussi à progresser dans la vie. Après s’être marié et avoir eu une enfant avec une Luchador, le voici à son tour sur le ring. Mais soyons honnête, là où ailleurs il n’a toujours pas trouvé sa place. Il va encore une fois resté sur le banc de touche pendant que sa femme va partir en tournée avec son équipe.

      Un tunnel sans fin pour Bridget , une issue pour Connor.

      La fille aînée de Ray et Abby ne semble pas vouloir sortir de ce tourbillon infernal qui l’entoure depuis le début de la série. L’adolescence est une passe difficile, encore plus quand on fait partie du clan Donovan mais Bridget donne toujours l’impression d’être dispersée, comme hors de la réalité. Le mystère entoure son personnage et ces échanges avec un jeune barman ne cesse de l’épaissir. Beaucoup de questions se posent et ce n’est pas en se défonçant et en laissant ses larmes couleur qu’elle va nous apporter des réponses.

      Son jeune frère Connor avait emprunté une mauvaise voie la saison précédente mais il semblerait que l’armée lui ait remis les idées en place. Sa brève apparition en tenue militaire dans ce premier épisode laisse penser que le combat coule aussi dans son sang. Il semblerait que les Donovan ne vont pas compter un nouveau boxeur dans leur rang mais un lutteur.

      Le début de la fin

      Ce premier épisode est indubitablement introductif mais aussi annonciateur de la fin de la série. Tous les personnages semblent être à un tournant décisif de leur vie. Si on lit entre les lignes, on pourrait en déduire que l’élément déclencheur serait le décès d’un des personnages principaux. Mais n’allons pas trop vite en besogne, les scénaristes vont à n’en pas douter nous surprendre et donner un tour inattendu à cette cinquième et dernière saison de Ray Donovan.

      Trailer Ray Donovan Saison 5

       

      https://www.youtube.com/watch?v=fYwVPi13qd4

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.