More

    OCTOBRRRR – Critique « The Haunting of Hill House » Fin de S1 (Netflix): horreur en famille !

    Ces cinq derniers épisodes de la série The Haunting of Hill House nous racontent l’enterrement de Nell et l’affrontement du reste de la famille Crain face à leurs démons.

    Les quatre enfants survivants et leur père se retrouvent pour enterrer Nell et malgré eux, se réunissent dans Hill House. En parallèle, on découvre les événements traumatisants qu’ils ont vécus.

    La famille est au cœur de la série. La thématique principale est trouver sa place dans la famille. Les drames les ont éloignés puis ensuite rapprochés. C’est un parallèle que l’on pourrait faire dans la vie de tous les jours. Les personnages sont complexes et réalistes. On découvre peu à peu la personnalité ambivalente d’Olivia, la mère.

    Les raisons de sa mort se révèlent avec logique tout en gardant une part de mystère. Ses rêves prémonitoires ou non sont suffisamment effrayants et très réussis. Les indices dispensés au fur et à mesure des premiers épisodes se solidifient dans les derniers.

    D’un point de vue de la réalisation, un remarquable plan séquence nous fait vivre la veillée du corps de Nell par les membres de la famille Crain. Cette prise de risque donne une impression d’immersion encore plus importante au sein de cette famille qui se retrouve. La musique accompagne agréablement la série sans que cela devienne redondant ou agaçant.

    Les effets spéciaux sont maitrisés et encore une fois, ne semblent pas disproportionnés. Cependant, certains maquillages peuvent laisser à désirer.

    Les décors sont toujours aussi beaux. La maison est une entité à part entière. Le passage des différentes époques grâce aux rêves de la mère permet de comprendre mieux le fonctionnement de la maison. C’est un mélange de château et de maison hantée qui reprend certains traits originaux tout en rendant hommage à certains films célèbres.

    Le générique met également Hill House en valeur. Le labyrinthe et les poignées à l’effigie d’un lion font références à des séquences de la série ou à des éléments de décors. On comprends mieux au fil des épisodes le rôle de certains objets de la maison. Quant au générique en lui même il ressemble à un générique de série d’aventure tout en ajoutant une touche mystérieuse qui colle parfaitement à The Haunting of Hill House.

    Les maisons ont une importance particulière dans la série. Les personnages en parlent beaucoup. Certains ont pour projet de construire une maison, d’autres de la réparer etc… Les membres de la famille Crain semblent hantés par la maison plus que par les fantômes.

    L’histoire fait une jolie boucle. Les scénaristes nous emmènent bien où ils veulent qu’on aille. Les spectateurs sont transportés dans cet univers. La série est haletante et on meurt d’envie de connaitre les mystères qui hantent les pièces de Hill House.

    En effet, en sait finalement que très peu sur la création de Hill House. Grâce aux Dudley, on apprends des choses sur les précédents propriétaires, mais au final, c’est exploité juste suffisamment pour que le spectateur ne se sente pas largué face aux différents fantômes. Certains mystères restent entiers comme le long monsieur qui effraye tant Luke. D’ailleurs, nous ne savons pas comment le père Hugh a découvert les mystères de la maison.

    Cependant, pour notre plus grand plaisir, le mystère le plus important est résolu. On sait maintenant ce qui se cache derrière cette étrange porte rouge fermée à clé.

    Même si la maison de Hill House ne nous a pas dévoilé tous ses secrets, la conclusion de cette première saison a été plus que positive. Des personnages réalistes et intelligents, une maison hantée et effrayante et une réalisation cinématographique font que l’on dévore The Haunting of Hill House !

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.