Hope : une série documentaire comme un souffle d’espoir pour les jeunes

0
200

Hope est une série documentaire créée par deux jeunes réalisateurs de l’association Les Compères Production basée à Tours. Celle-ci nous invite à suivre de jeunes européens aux parcours inspirants et porteurs d’espoirs.

Antoine Bortolotti et Jérémy Ciepielewski sont partis à la rencontre de ces jeunes dans leurs pays d’origines. Riches de plusieurs expériences de courts-métrages, toujours aux thèmes engagés, les deux réalisateurs ont pu présenter Hope ce 8 novembre. Au vu des conditions sanitaires, les organisateurs ont fait le choix de remplacer l’événement par une diffusion en direct sur YouTube.

Hope : une série documentaire comme un souffle d'espoir pour les jeunes
La Growroom (Photo : Les Compères Production)

La genèse d’un projet humaniste

Tout a commencé avec le Projet Y, un documentaire composé d’interviews d’experts (sociologues, journalistes, consultants et écrivains) et de présentations de jeunes européens. À l’occasion de sa projection aux Cinémas Studio de Tours, une boîte de production parisienne a repéré leur travail.

Malheureusement, le documentaire n’a pas encore été diffusé à la télévision, mais ils ont su rebondir en créant Hope. Ainsi, deux épisodes sur les trois tournés, ont été diffusés en ligne. À chaque épisode de 13 minutes, un jeune et un pays différent, au parcours qui lui est propre. Nous sommes alors passés du Danemark de Mads, architecte inventeur de la Growroom, à la Grèce de Danai, créatrice d’une agence de tourisme alternatif, Alios Tours. L’ultime épisode se concentrera sur Gosia, jeune polonaise neuroscientifique.

Hope : une série documentaire comme un souffle d'espoir pour les jeunes
Danai Koukoulommati (Photo : Les Compères Production)

Une série au regard optimiste

Ces deux premiers épisodes nous embarquent dans un tourbillon d’émotions positives, mettant en lumière ces jeunes à l’optimisme débordant. Les Compères cherchent à avoir un impact positif sur la société, mais surtout sur la jeunesse, en manque de repères.

Avec une réalisation soignée et des prises de vues par drone à couper le souffle, nous suivons les deux jeunes dans leur quotidien. Désormais architecte, Mads était passionné de construction dès son enfance. Gagner une compétition (la Chart Art Fair de Copenhague) avec sa partenaire, Sine, leur a permis de faire naître le projet de la Growroom. Danai, quant à elle, a grandi pendant la crise économique de 2008. En 2017, elle a décidé de démissionner pour voyager dans le monde puis s’est installée sur l’île de Chios. Avec son agence de tourisme, elle cherche à inspirer les touristes comme les jeunes grecs à la recherche d’un sens à leur existence.

Mads n’hésite pas à partager gratuitement les plans de la Growroom avec la terre entière, tandis que Danai met en avant les pépites méconnues de son pays. Dans tous les cas, tous deux évoluent dans une démarche bienveillante et inspirante, dans la volonté est souhaitée par les Compères.

Pour le moment, nous ne connaissons pas encore la date de diffusion du troisième épisode. Une chose est sûre, Hope est de ces séries qu’on prend plaisir à suivre, portant l’espoir qu’on nous promet dans l’intitulé.

Replay de la série documentaire Hope