More
    More

      Nos meilleures séries de mars : la sélection de la rédaction

      Alors que le temps nous paraît encore bien long avant que l’on puisse retrouver les bars et les restaurants, les soirées canapés dès 19h nous permettent de découvrir de belles pépites : ce mois-ci encore, la rédaction de JustFocus vous livre ses séries préférées de mars, entre science-fiction au succès inattendu et retour des créateurs de la Casa de Papel

      La série de mars d’Émilie : Sky Rojo sur Netflix

      Après le succès mitigé de White Lines, les créateurs de La Casa de Papel Álex Pina et Esther Martínez Lobato reviennent avec Sky Rojo pour Netflix ! Et on y reconnaît d’ailleurs plutôt bien leur patte, tant dans les intrigues que dans le rythme. Dans la veine des films de Tarantino ou encore de Thelma et Louise, trois prostituées sont en fuite à travers les Canaries, craignant les représailles de leur proxénète… laissé pour mort par le trio.

      De la même manière que La Casa de Papel, et même plus encore du fait du format court de ses épisodes, Sky Rojo ne s’essouffle jamais. Les épisodes sont percutants, l’esthétique soignée et colorée malgré son sujet – la prostitution étant un véritable sujet de société en Espagne. Et c’est bel et bien le trio Coral/Wendy/Gina qui porte la série, avec trois interprètes très justes, rendant rapidement leurs personnages attachants. Autant dire que le trio masculin qui leur fait face semble relativement terne – même si des trois, Miguel Angel Silvestre est certainement celui qui brille le plus ! 

      Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, Sky Rojo ne laissera sûrement pas le public indifférent… Certains considèrent la série voyeuriste, et même soumise au male gaze. On peut même parfois lui reprocher de chercher à humaniser le trio masculin… On a pourtant une immersion dans le passé des trois femmes, dans leurs expériences qui les ont menées dans la gueule du loup. À chacun donc, de se faire son avis sur la question. On sait d’ores et déjà que la saison 2 sera diffusée le 23 juillet prochain sur Netflix !

      Retrouvez la critique complète de Sky Rojo ici et découvrez sa bande-annonce : 

      La série de mars d’Elisa : The One sur Netflix

      Ce mois-ci j’ai fait une belle découverte avec The One, sortie le 12 mars sur Netflix. À la base, je ne suis pas forcément fan des séries abordant le sujet de l’amour (jugées trop sensible et fleur bleue dans mon esprit), mais j’ai été agréablement surprise par cette série. On y découvre Rebecca Webb, la fondatrice de l’entreprise The One, permettant de trouver “le véritable amour” grâce à la génétique et modifiant ainsi le système de rencontre que l’on connaît tous. Et nous découvrons au fur et à mesure tous les obstacles qu’elle a dû traverser. 

      J’ai particulièrement aimé toutes les questions philosophiques sur l’amour que l’on peut rencontrer tout au long de la série. On y découvre une société à la fois perdue et comblée grâce à cette nouvelle technologie, entre des personnes totalement réfractaires et d’autres très optimistes sur le projet et voulant y participer malgré un mariage ou une relation… De plus, même si les acteurs ne sont pas des personnalités connues, leur jeu d’acteur est plutôt bon. Petite critique subjective, je ne suis pas très fan de l’actrice qui joue Rebecca Webb, et honnêtement le styliste qui s’est occupé de ces tenues c’est totalement raté à mon sens et je n’arrivais pas à la prendre au sérieux comme chef d’entreprise (mais ceci n’est que mon avis).

      Et malheureusement par moment le scénario n’est pas assez poussé sur certains sujets permettant d’apporter plus de profondeur comme par exemple la possibilité qu’il n’existe pas qu’un seul match. Cependant tous ces sujets seront sûrement développés pour la saison 2 et j’attends de voir ça avec impatience. 

      Si vous aimez les thrillers dystopiques, allez vite voir cette série très agréable à regarder autant visuellement que par ses intrigues entre les différents personnages. Pour finir je me pose comme question : est-ce que l’amour se résume uniquement à la génétique ? Regardez cette série pour vous faire votre propre avis ! Et n’hésitez pas à lire la critique d’une de nos rédactrices pour plus de détails ! 

      Retrouvez la critique complète de The One ici et découvrez sa bande-annonce : 

      La série de mars de Roxane : Falcon et le soldat de l’hiver sur Disney+

      Sortie le 19 mars sur Disney+, Falcon et le Soldat de l’Hiver est la deuxième série originale de Marvel. Nous y suivons le quotidien de Sam Wilson alias Falcon (Anthony Mackie) et Bucky Barnes alias le Soldat de l’Hiver (Sebastian Stan), deux personnages issus du MCU et dont l’histoire est liée à celle de Captain America. La série prend place quelques mois après les événements d’Avengers : Endgame, où l’on a pu voir les héros (SPOILER) se débarrasser de Thanos et ramener toutes les personnes disparues lors du fameux « snap » d’Infinity War

      Ainsi, dans un monde où l’humanité tente de se reconstruire, Sam Wilson doit composer entre ses responsabilités de héros, son rôle de frère et assurer l’héritage de Captain America qui a pris sa retraite. De son côté, Bucky Barnes tente de se débarrasser de ses démons en affrontant son passé et notamment l’époque où il était sous le contrôle de l’HYDRA.

      Falcon et le Soldat de l’Hiver s’inscrit dans la lignée de ce que nous proposait déjà le MCU, tant dans sa construction que dans les scènes d’actions, qui sont, soit dit en passant, époustouflantes. D’ailleurs, la série promet d’en être riche !

      Les questions de la responsabilité, de la culpabilité et de la résilience sont des thèmes que l’on retrouve et qui étaient déjà très présents dans les films Captain America. De plus, la série nous offre des passages beaucoup plus personnels et ancrés dans la réalité et notamment une réalité après le « blip ». Ce côté plus humain et pratique n’a encore été que trop peu exploité dans les films du MCU et promet d’être autant intéressant que rempli d’humour.

      Cette mini-série estampillée Marvel se compose de 6 épisodes de 40 à 50 minutes chacun disponible sur Disney+.

      Retrouvez la critique du premier épisode de Falcon et le soldat de l’hiver ici et découvrez sa bande-annonce : 

      La série de mars de Pauline : Caïd sur Netflix

      Je suis moi-même surprise de mettre Caïd dans mon top série ce mois-ci, parce qu’habituellement, ce genre-là, très peu pour moi. Mais la série made in France tirée du film du même nom de Nicolas Lopez et Ange Basterga m’a séduite par deux aspects très forts, qui en font toute sa consistance. 

      D’abord, un format inhabituel, et que j’ai personnellement beaucoup apprécié : la première saison de Caïd (et peut-être l’unique ?) se déroule en 10 épisodes qui font chacun… 10 minutes environ. Un rythme très soutenu et hyper immersif qui nous amène au deuxième point fort : si certains ont pu reprocher à la série trop de clichés, je ne peux m’empêcher d’apprécier l’aspect presque documentaire donné par ces points du vue de caméra et ces jeux d’acteurs réalistes (notamment Abdraman Diakité, que j’espère bientôt revoir), qui favorise encore une fois l’immersion. 

      Une très belle découverte, que je vous conseille si vous cherchez une série forte et prenante, qui ne vous prendra le temps que d’une soirée.

      Découvrez la bande-annonce de Caïd

      La série de mars de David : Tiger & Bunny sur Netflix

      Si je vous demandais de citer une série animée consacrée aux super-héros, quel serait votre premier choix? Probablement My Hero Academia (les deux premières saisons sont disponibles sur Netflix) qui suit un schéma classique dans le traitement de l’histoire, mais qui se démarque des autres productions grâce à une galerie de personnages bien exploitée et une animation parfaitement maîtrisée. 

      Je ne vais toutefois pas vous parler de la 5ème saison de My Hero Academia qui vient de débuter sur ADN. Mon top pour ce mois est Tiger & Bunny, une production de 2011 qui est arrivée le dernier jour de février sur Netflix. Une saison de 25 épisodes pour un duo des plus attractifs.

      Nos protagonistes évoluent dans une société où une partie de la population possède une faculté particulière. Ils sont appelés les “Next”. Une partie de ces surhumains utilise leurs aptitudes pour faire le mal. Pour faire respecter l’ordre, certains humains épris de justice deviennent des super-héros. L’originalité du show réside dans le fait que ces justiciers sont sponsorisés par des firmes multinationales. Ils arborent donc différents encarts publicitaires sur leurs costumes colorés. Ils sont de plus, les héros d’une émission de télé-réalité.

      Outre cet aspect innovant, l’attrait principal de Tiger & Bunny est son duo de héros que tout oppose. Une caractéristique propre aux buddy-movie comme L’Arme Fatale ou bien encore Rush Hour… Tiger est un ancien héros populaire en plein déclin… Bunny est une valeur montante qui joue les héros pour un motif bien moins noble que son partenaire. Leur relation est le moteur de la série et on prend plaisir à les voir évoluer ensemble malgré leurs rapports conflictuels. 

      Tiger & Bunny est un show accessible, qui contrairement à des séries plus modernes comme Invincible sur Prime Video, ne mise pas sur la violence. Les rapports entre les personnages priment sur le reste et la série est une critique intéressante du système commercial actuel.  

      Retrouvez la critique complète de Tiger & Bundy ici et découvrez sa bande-annonce : 

      +1

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité