More
    More

      Critique « Unorthodox » d’Anna Winger : une autobiographie devenue série

      Unorthodox, c’est la nouvelle mini-série allemande sortie le 26 mars sur Netflix. Adaptée du roman autobiographique Unorthodox: The Scandalous Rejection of My Hasidic Roots de Deborah Feldman, la mini-série était prévue dans la compétition internationale du festival Séries Mania. Malheureusement, le festival fut annulé pour cause de pandémie de Covid-19.

      Unorthodox, c’est l’histoire d’Esther Shapiro, surnommée Esty, une jeune fille de 19 ans vivant à New York. Issue d’une famille juive ultra-orthodoxe, elle décide de fuir après un an de mariage arrangé avec Yanky Shapiro. Cette mini-série nous plonge dans son quotidien parmi une communauté à dérive sectaire, mais aussi dans sa nouvelle vie à Berlin en tant que femme libre.

      Une communauté peu ordinaire

      Assez méconnue mais pourtant présente, la communauté juive ultra-orthodoxe compte bien des mystères. Ici, grâce à Anna Winger, l’histoire d’Esty nous dévoile les coutumes et règles de cette communauté peu ordinaire. L’existence des femmes de cette communauté est soumise à un panel de règles toutes plus strictes les unes que les autres. Esty est différente et ne veut pas vivre comme ça. Elle veut se découvrir, vivre. Bref, elle étouffe.

      Sans pour autant tomber dans les clichés religieux, cette production allemande dépeins avec sobriété les uses et coutumes de la communauté hassidique de Williamsburg, quartier de Brooklyn. Malgré le jonglage entre l’anglais, le yiddish ou encore l’allemand, Unorthodox se regarde sans peine.

      Unorthodox, la série Netflix bouleversante sur un monde ...

      Le personnage d’Esther Shapiro, joué par Shira Haas, une actrice israélienne de 25 ans, émeut. Interprétée avec brio, Esty nous fait découvrir son quotidien et partager sa soif de liberté. On y suit son parcours de New York à Berlin, sautant de passé en présent et inversement. Tout est parfaitement ficelé ce qui permet au spectateur de se laisser emporter par le flot de l’histoire. D’autant plus que la mini-série est composée d’uniquement 4 épisodes de 50 minutes chacun. Ce qui, on l’accorde, se regarde très rapidement.

      Découverte du monde et de soi

      On dit souvent que partir à l’étranger nourri la découverte de soi. C’est on ne peut plus vrai pour Esty, qui prend un vol simple pour une nouvelle vie. Le parallèle entre sa famille New-Yorkaise étouffante et son nouveau groupe d’ami-es Berlinois encourageant renforce le sentiment de liberté. Sentiment recherché par Esty dans sa quête de soi. Malgré cela, les chaînes du passé sont parfois plus solides qu’on ne le pense, et la jeune fille va très rapidement en faire les frais.

      Unorthodox on Netflix Is a Beautiful Portrait of Rebirth

      Unorthodox, c’est la mini-série qui redonne espoir. C’est la série qui donne envie de croire en ses rêves, d’oser, de voyager. Partir à l’autre bout du monde est ici un moyen de se détacher de ses chaînes, d’être enfin soi-même. Anna Winger nous offre ici une adaptation fidèle à l’autobiographie. De plus, elle nous offre l’espoir, l’espoir pour ces jeunes filles qui rêvent d’une autre vie loin d’ici, de nouveaux horizons, de liberté. Ainsi, Unorthodox illustre avec sincérité le quotidien de millions de jeunes, filles ou hommes, qui rêvent de briser leurs chaines.

      Pas le temps pour une série de 3 saisons avec 12 épisodes chacune ? Unorthodox est faite pour vous. 4 épisodes, 1 saison, beaucoup d’émotions. Disponible sur Netflix. 

      Bande-annonce Unorthodox 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.