More
    More

      Critique « The Mandalorian » saison 2 épisode 6 : Boba Fett passe enfin à l’action

      The Mandalorian saison 2 épisode 6. Un nouveau chapitre relativement convaincant, qui fait encore une fois avancer l’intrigue. Jon Favreau confie la réalisation de ce nouvel épisode au grand Robert Rodriguez, qui en profite pour ramener un personnage culte : Boba Fett.

      Boba Fett entre enfin en action

      Introduit à la fin du tout premier épisode de cette saison 2, Boba Fett était très attendu dans l’intrigue de The Mandalorian, mais se faisait très rare à l’écran. On se demandait évidemment quand Jon Favreau allait se décider à mettre le chasseur de prime sur le devant de la scène. C’est maintenant chose faite puisque le fils de Jango Fett est bien déterminé à récupérer son armure. Et ça fait clairement plaisir de voir le personnage interprété par Temuera Morrison revenir à l’écran. Surtout sous les traits de ce comédien, qui a campé Jango Fett dans L’Attaque des Clones. Presque vingt ans plus tard, le voilà de retour dans la peau du fils : Boba Fett. La boucle est bouclée.

      Critique "The Mandalorian" saison 2 épisode 6 : Boba Fett passe enfin à l'action

      Et c’est un retour suffisamment impactant pour convaincre. Temuera Morrison est imposant dans la peau du personnage. Son côté vieillissant apporte une autre dimension à ce personnage culte introduit dans la trilogie originale. Jon Favreau offre à cet anti-héros une seconde chance largement méritée. Et quand il débarque affublé de son armure culte, dézinguant des Stormtroopers à coup de masse, c’est quand même assez jouissif.

      The Mandalorian : Un format trop court

      Mais comme sur les chapitres précédents, le reproche est toujours le même : la durée de l’épisode est trop courte. Jon Favreau exagère à livrer un cut final de 30 petites minutes. Surtout à raison d’un épisode par semaine, Disney aurait pu faire un effort sur la durée des chapitres. Parce que Boba Fett méritait plus d’une demi-heure pour briller. Surtout quand la production décide d’appeler Robert Rodriguez à la réalisation. L’homme derrière des films comme Sin City, Une Nuit en Enfer ou encore Machete, à la personnalité débordante et à l’utilisation « Tarantinesque » de la violence, a des difficultés à s’exprimer ici.

      Alors certes, il y a quelques casques de Stormtroopers qui volent en éclat, mais on est bien loin de la violence cartoonesque et stylisée de l’artiste. Disney oblige, son genre si représentatif est amoindri, épuré, et n’existe à l’écran qu’en de très rares moments. Et c’est quand même dommage de faire appel à ce type de cinéaste si ce n’est pas pour développer son sens cinématographique, son style et sa vision artistique.

      Critique "The Mandalorian" saison 2 épisode 6 : Boba Fett passe enfin à l'action

      Il y a quand même quelques éléments scénarisiques à retenir de ce nouvel opus. Baby Yoda est parvenu à envoyer son message dans la Force, qui aura certainement capté l’attention de nombreux Jedi. Ce qui laisse présager un climax final hallucinant. Mando est dos au mur, et n’a jamais été autant à genoux depuis le début de la série. Cependant, la conclusion de cette saison 2 semble suivre le même schéma que la première saison. Baby Yoda est en danger, et Din Djarin a deux épisodes pour l’arracher des griffes de l’Empire. Reste à savoir si le dénouement prendra la même tournure….

      The Mandalorian épisode 6. Si l’épisode est agréable et fait encore un peu avancer l’intrigue, on regrette le format trop court. Et puis, appeler Robert Rodriguez pour si peu, c’est quand même dommage… Reste une maîtrise indiscutable du sujet et de l’univers.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité