The 100 Saison 6

Critique « The 100 » saison 6 : la planète Alpha, source de nouveaux problèmes

Depuis le 1er mars, la saison 6 de The 100 est enfin disponible sur Netflix. Comme prévu, la série fut accueillie à bras ouverts par son public. Elle se trouve depuis plus de trois semaines dans le top 10 des contenus les plus regardés sur la plateforme de streaming. Mais mérite-t-elle ce succès ?

Attention spoilers !

La saison 5 de The 100 nous avait laissés sur un énorme cliffhanger. Autrement dit : les fans étaient dans un suspens insoutenable à la fin de la saison. Après nous avoir annoncé que la Terre était devenue inhabitable, on apprend grâce à Monty l’existence d’une nouvelle planète avec un système solaire binaire, potentiellement habitable. Son nom : Alpha. La saison 6 n’est autre que la découverte de cette planète qui, malgré des décors aux couleurs festives, leur cache de nombreuses surprises…

Jason Rothenberg, créateur de la série, nous étonne encore une fois avec son imagination débordante. Les complications sur cette nouvelle planète s’enchaînent et les mauvaises nouvelles ne cessent de s’accumuler. Le rythme de la série est soutenu. La tension est palpable. Pas le temps de s’ennuyer ! une seule envie : binge watcher.

Une fois arrivés sur Alpha, les Terriens vont faire connaissance avec les habitants de Sanctum dont les Premiers (Primes en anglais) sont considérés comme des Dieux par leur peuple. Leurs ennemis jurés ? Les enfants de Gabriel.

C’est au fur et à mesure de la série que l’aventure se corse. Sur Eligius III notamment, cette fameuse navette qui leur a permis le déplacement jusque là. Mais aussi sur cette nouvelle planète. Cette saison parvient à nous plonger complètement dans l’univers de Sanctum, notamment grâce aux costumes et maquillages remarquables utilisés pour ces Dieux. Cependant, la répétition du même schéma de scénario peut faire naître une légère déception chez les fans.

Déroulement de la saison

L’intrigue reste tout de même très similaire à celle des saisons précédentes… Avec une vision encore très manichéenne de ses personnages. L’arrivée des Terriens dans un milieu inconnu, des rencontres avec de nouveaux individus que l’on découvre mauvais voire machiavéliques, des obstacles obligeant les héros à tenter de survivre…

Nous pouvons noter aussi un manque d’évolution chez certains personnages. Raven par exemple, interprétée par Lindsey Morgan, retrouve enfin l’amour dans le premier épisode. Et pourtant nous ne la verrons pas profiter de ce sentiment très longtemps… Les scénaristes ont en effet été obligés d’ôter la vie de son copain Shaw. Le showrunner Jason Rothenberg a expliqué dans une interview que l’acteur Jordan Bolger avait décroché un rôle dans une autre série. Il ne pouvait donc plus assurer son rôle dans The 100. La solution la plus efficace était donc de le tuer. Mais le sacrifice de Shaw n’a pas réellement été développé au cours des épisodes et Raven est réduite à un personnage secondaire, qui souffre sans même tenter une quelconque vengeance.

Murphy aussi n’évolue que très peu. Il reste toujours le personnage le plus sournois et égoïste de la série. Il pense d’abord à Emori et lui avant de penser à ses proches. Murphy est amoureux et ne change pas, du moins jusqu’à son élan de bonté dans le final de la saison, où il se révolte et risque sa peau pour secourir ses amis suite au meurtre d’Abby.

Murphy et emori
Murphy et Emori en tant que Premiers

Pareil pour Jordan, le fils d’Harper et Monty Green. Ce dernier n’apparaît que très peu au début de la saison. Puis plus du tout à part quelques minutes à la fin du dernier épisode. Le dernier épisode de la saison 5 laissait pourtant penser qu’il serait récurrent dans cette sixième saison. Mais que nenni !

Nous remarquons pour autant un réel effort du point de vue narratif. L’histoire est notamment marquée par la duplicité de plusieurs protagonistes.

Les acteurs se dédoublent 

Joséphine, fille de Russel le Premier (Béni soit son nom, comme dirait son peuple), est ressuscitée dans le corps de Clarke Griffin car c’est une Natblida. Elle possède en effet le nightblood (son sang est de couleur noire). Cette résurrection permet à l’actrice Eliza Taylor de jouer deux rôles aux caractères complètement différents. Avec cette performance, nous ne pouvons qu’applaudir devant son jeu d’actrice. Sa régularité permet une alternance efficace entre ces deux personnages. Et ce n’est pas la seule actrice qui voit son rôle se dupliquer.

Clarke Griffin
Clarke dans la cité de Sanctum

Madi, la fille adoptive de Clarke jouée par Lola Flanery, est possédée par Sheidheda, le commandant obscur. Là encore, on observe une capacité incroyable de la part de la jeune actrice pour passer d’un personnage à l’autre. Personnages qui, on peut le dire, sont diamétralement opposés. L’une brave et prête à tout pour défendre son peuple. L’autre ne pensant qu’à la vengeance et à dominer le monde. Lors des scènes se déroulant dans le cerveau de Madi, le jeu de lumière permet de rendre encore plus effrayant ce démon. Ce sentiment est accentué par la grandeur des objets et la hauteur sous plafond de cette immense salle représentant l’intérieur de la flamme. Cette idée de démesure aurait d’ailleurs pu être encore plus poussée au cours de la saison, pour amplifier l’emprise de Sheidheda sur Madi.

Enfin, n’oublions pas Paige Turco, qui incarne Abby dans la série. Comme souvent dans cette série, Jason Rothenberg nous confronte à des morts tragiques, dont celle de la mère de Clarke dans l’épisode 12. Russel se sert de son corps, devenu nightblood au cours de l’épisode, pour faire revenir à la vie sa femme Simone. Là encore, nous distinguons la performance remarquable de l’actrice dans son changement soudain de personnage. Son rapport aux autres personnages devient aussi très intéressant. Raven n’est plus son ami mais devient une simple Terrienne. Russel devient son mari et Clarke, sa fille, sera même menée à la tuer en l’envoyant dans l’espace pour défendre son peuple.

"The 100" saison 6 -Abby et Raven
Paige Turco (Abby et Simone) et Lindsey Morgan (Raven)

Des personnages secondaires mis en avant

Comme dit plus haut, Madi et Abby sont des personnages récurrents et mis en lumière de par leur ambivalence. Mais ce ne sont pas les seuls. Octavia Blake, aka Marie Avgeropoulos, passe au cours des épisodes de la Blood Reina (reine du sang) à la citoyenne modèle qui va se surmener pour sauver son peuple. Son duo avec Diyoza (alias Ivana Miličević), bien qu’improbable, est plutôt réussi et bien mené. Octavia redevient également la sœur de Bellamy, avec des moments de complicité qui nous avaient manqué.

Bellamy et Echo restent le couple phare de cette sixième saison. Ils ont peu de scènes tournées seul à seul. Pourtant les acteurs Bob Morley et Tasya Teles réussissent à nous transmettre ce lien qui les unit tout du long. Cette dernière réussit par ailleurs à se démarquer malgré ses rares temps d’écran. Son flashback sur son histoire lorsqu’elle était jeune nous permet de nous attacher encore un peu plus à son caractère.

Ce que l’on sait de la saison 7 

Évidemment, comme dans les saisons précédentes de The 100, la fin de la sixième nous laisse sur notre faim avec à nouveau un cliffhanger et pas des moindres. La fameuse question que tous les spectateurs se sont posés suite à l’activation de la pierre de l’anomalie : où s’est envolée Octavia ? Mais avec l’apparition de Hope, la fille de Diyoza, on se demande aussi si sa mère est toujours en vie. De même, l’ouverture sur l’obnubilation des Primes par Jordan Green nous laisse penser qu’il existera une suite du règne de ces Dieux pour la saison 7.

Tous ces questionnements créent un suspens sensé nous tenir en haleine en attendant la prochaine saison. Et nous pouvons dire que c’est réussi.

Heureusement pour son fanclub, il y aura bien une saison finale qui devrait être diffusée aux Etats-Unis sur la chaîne CW le 20 mai. Eh oui, malgré la pandémie à laquelle on fait face aujourd’hui, le tournage a pu se faire et le clap de fin a eu lieu le 15 mars. On ne sait pas pour vous, mais nous, on a hâte de découvrir le fin mot de cette aventure.

Nous sommes curieux de savoir ce que vous avez pensé de cette avant-dernière saison de The 100. On vous retrouve très vite sur nos pages Facebook et Instagram pour avoir votre avis !

Bande-annonce – The 100 saison 6 :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.