More
    More

      The Third Day et l’énigme de l’île d’Osea.

      The Third Day est une mini-série de 6 épisodes développée par Félix Barrett et Dennis Kelly diffusée sur HBO. Elle est disponible en France sur la chaîne OCS depuis le 14 septembre 2020.

      Une histoire sur fond de disparition

       The Third Day nous immerge au cœur d’une petite île britannique (Osea) ou règne le mystère et l’étrangeté. Sam (Jude Law) est un homme marqué par la vie. Il revient sur les lieux de la disparition de son fils pour y déposer un vêtement en guise de rituel pour ne pas l’oublier. Attiré par de cris dans le bois, il parvient à sauver de justesse Epona (Jessie Ross). Décidant de la raccompagner chez-elle sur l’île. C’est le commencement de l’énigme autour de ce lieu particulier.

      Une mise en scène dynamique qui accentue l’immersion.

      La mise en scène est en parfaite adéquation avec l’histoire. Elle oscille entre gros plans et déformations de l’image pour mieux marquer la bizarrerie qui règne sur cette île. Elle atteint son paroxysme dans l’épisode 2 avec la scène de trip métaphysique sous acide, qui rappelle parfois les scènes jubilatoires de Las Vegas Parano de Terry Gilliam. Ici, c’est Jude Law qui vit cette expérience visuelle très particulière où se mélange les hallucinations et son vécu parfois douloureux.

      Les gros plans sur les comédiens participent au climat angoissant et oppressant du lieu que vient magnifier la photographie. Certaines scènes semblent être des œuvres de Michelangelo Merisi da Caravaggio qui prennent vie sous nos yeux. On découvre avec cette série toute la subtilité et l’importance de la mise en scène dans l’immersion d’une œuvre que ce soit pour une série ou un film.

      Une histoire spirituelle pleine de croyance.

      L’histoire est particulièrement complexe à suivre, ce qui peut être parfois déroutant puisqu’il arrive que le spectateur soit comme le personnage, totalement perdu. Cet effet est un choix des auteurs qui s’appuie sur un casting trois étoiles qui permet cette prouesse. Les têtes d’affiche du cinéma se tournent de plus en plus vers l’univers des séries qui auparavant, servait de tremplin vers le grand écran. The Third Day est porté par l’acteur Jude Law (Sherlock Holmes, Aviator), les actrices Katherine Waterson (Les animaux fantastiques, Inherent Vice) et Emily Watson (Chernobyl, Breaking the Waves) qui donnent vie à des personnages hauts en couleur.

      L’histoire se déroule sur six épisodes qui sont scindés en deux parties. Trois épisodes pour l’été et trois pour l’hiver avec au milieu, l’énigme de l’automne. On passe d’une narration interne (où le personnage en sait plus que le spectateur) à une narration spectatorielle (où le spectateur sait des éléments que les personnages ignorent). La série fonctionne comme un miroir des contraires (un homme et une femme, l’été et l’hiver, le sel et la terre). La première partie est abordée du point de vue de Sam en été et la deuxième partie du point de vue de Helen (Naomie Harris) en hiver. Les deux parties ne tardent pas à se rejoindre pour aller vers un final exaltant. C’est cette étrangeté qui rend la série unique et très addictive.

      The Third Day n’est pas sans rappeler le film Mindsommar sur certains points comme par exemple le couronnement. (C’est vague, mais il ne faut pas révéler l’histoire pour garder le plaisir et l’effet de surprise que réserve le scénario). L’île d’Osea garde tout de même une grande part de mystère.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité