More
    More

      Le premier épisode spécial d’Euphoria : La thérapie dont vous ne saviez pas que vous aviez besoin

      La série à succès de HBO Euphoria est de retour avec deux épisodes bonus (le premier déjà disponible sur OCS) pour faire patienter les fans jusqu’à ce que les acteurs et l’équipe puissent reprendre le tournage de la série. 

      Dans le premier épisode bonus « Trouble Don’t Last Forever », on découvre la vie rêvée que Rue (Zendaya) semble vivre avec Jules (Hunter Schafer). Mais dès lors que cette dernière quitte l’appartement, Rue se dirige vers la salle de bain, écrase une pilule et la sniffe. On assiste alors à une transition à travers laquelle le public passe du fantasme à la réalité, à savoir que Rue est toujours dans sa ville natale et qu’elle est défoncée la veille de 1Noël.

      Euphoria : Une scène singulière

      Ce qui suit met en scène Rue avec son parrain, Ali (Domingo Colman), dans un restaurant, qui dialoguent ouvertement sur des questions importantes. Ils discutent de la dépendance, de la vie, de l’espoir, du deuil, du pardon, de la famille, de la mort, de la religion, de l’amour. 

      Vers le milieu de l’épisode, il y a un bref changement de rythme où Ali passe un coup de fil à ses enfants, ce qui permet de créer une sorte de coupure, de changement de prise de vue mais également de comprendre les dommages que cause la dépendance et les sacrifices qu’elle implique. 

      Au même moment, Rue écoute une chanson que Jules lui a envoyée par SMS, avec la note « Miss you ». La chanson en question « Moi dans 20 ans » de Moses Sumney, est intéressante dans le contexte de cet épisode puisque c’est une chanson dans laquelle on se demande si notre destin est d’être seul pour toujours, hanté par l’impact d’une autre personne sur notre vie. En effet, Ali fait bien comprendre à Rue que pour son bien, il faudra choisir entre sa relation avec Jules et se battre contre son addiction étant donné qu’il est, selon lui, impossible qu’elle se concentre sur les deux à la fois. 

      Un rythme intense

      Une chose est sûre, malgré la longueur de cette conversation on ne s’ennuie pas une seule fois tellement les sujets abordés y sont prenants et que la performance des deux acteurs est absolument électrique et convaincante. Les émotions d’Ali traversent la frustration, la tristesse, le regret et le soulagement, alors qu’il essaie d’aider Rue à voir qu’elle n’est pas la personne « impardonnable » qu’elle croit être et de la guider afin qu’elle prenne conscience de l’intérêt de rester en vie.

      En bref, cet épisode nous permet d’en apprendre plus et de mieux comprendre le personnage d’Ali et son background, ainsi que celui de Rue qui s’avère être simplement une fille perdue, seule et qui lutte pour trouver une issue. 

      Cet épisode assez lourd se termine avec Rue et Ali quittant le restaurant, la caméra zoomant sur le visage de Rue sur la chanson « Ave Maria », dans laquelle on y parle de salut au milieu du désespoir.

      Est-ce une prière qui recevra une réponse positive dans la deuxième saison ?

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.