More
    More

      Bonding saison 2, la série qui fait aimer le bondage fait son grand retour

      Bonding, comédie absente depuis deux ans de la plateforme Netflix, a décidé de faire son grand retour. La saison 2 est composée de 8 épisodes d’environ 20 minutes, une aubaine pour les fans.

      Petit récap pour ceux qui ne connaissent pas la série. Créée par Rightor Doyle, sortie en 2019, Bonding est une comédie noire centrée sur le bondage. Tout au long de la série, nous suivons Tiff (Zoé Liven), jeune étudiante new-yorkaise en psychologie le jour, dominatrice la nuit. La saison 1 comptait 7 épisodes, d’en moyenne un quart d’heure, autant vous dire que vous pouvez la rattraper en une nuit. La saison 1 de Bonding, se centre sur Tiff, nous faisant découvrir sa carrière nocturne, tout en cherchant un assistant. Elle tombe alors sur Pete (Brendan Scannell), son ancien meilleur ami de lycée, serveur anxieux qui vient de faire son coming out.

      Une nouvelle saison renversante

      La saison 2 commence très mal pour les deux meilleurs amis. Tiff et Pete ont été bannis de tous les donjons de New-York, complètement fauchés, mais ils se voient offrir l’opportunité de faire leur come-back avec l’une des meilleures dominatrices de tout New-York. Ils vont alors devoir suivre des cours pour retrouver leur réputation au sein de la communauté BDSM.

      Tiff est bien décidée à devenir la meilleure dominatrice, et est prête à tout. Pete quant à lui à des doutes, étant donné que son rêve est de devenir humoriste. Pete préférant faire le pitre que d’écouter les conseils de la grande Maîtresse Mia, professeur et mentor des deux acolytes, il se mettra à dos celle-ci. Leur amitié est mise à rude épreuve tout au long de la saison 2. La situation entre tout ce beau monde va vite dégénérer, créant gags, moment gênant et d’émotion, tout cela faisant la beauté de Bonding.

      Bonding, une série pas comme les autres

      La saison 1 était essentiellement focalisée sur Tiff et Pete, mais la saison 2 permet d’explorer tous les autres personnes qui gravitent autour du duo. Les nouveaux épisodes explorent les personnages comme Doug, Chelsea et Josh, plus en profondeur, ce qui donne une bouffée d’air.

      Les visuels sont toujours la force de la Bonding. Toutes les couleurs, les plans sont pensés merveilleusement, mais la série n’est pas que jolie. Bonding est connu pour parler de sujets graves et importants, toujours sur un ton léger. La série offre un regard frappant sur des sujets composant notre monde avec une attention particulière et moderne. D’ailleurs, le créateur de la série, Rightor Doyle, a travaillé avec la communauté BDSM pour rendre cette saison encore plus vraie et captivante.

      Bonding est une série qui éduque sur la communauté BDSM, et elle met à terre tous les stéréotypes que l’on peut avoir. Les dominatrices sont avant tout des êtres humains, les blagues et clichés peuvent les affecter. Le bondage est vu comme un art et une sororité pour les gens qui appartiennent à cette communauté.

      Bonding permet d’aborder de nombreux sujets d’actualité, amour, confiance, body positivisme, respect et sororité. Le bondage et le sadomasochisme sont un prétexte pour évoquer d’autres sujets, et en faisant passer des messages nécessaires. Notre seul regret à la rédaction de JustFocus, c’est que la série ne dure pas plus longtemps.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité