More
    More

      Critique « Great News » S1 (Netflix): JT version Tracy Wigfield!

      Great News est une série Netflix portée par Tracy Wigfield. Connue pour son travail sur 30 Rock, on découvre à présent son regard sur la rédaction d’un journal télévisé.

      Dans cette première saison de Great News, nous découvrons Katie. Cette jeune productrice de JT dans le New Jersey se voit accueillir sa mère Carol comme nouvelle journalise stagiaire. Entre disputes et rapprochements, on découvre le quotidien d’un journal télévisé en direct.

      Great News a un format sitcom. Cette saison comporte 10 épisodes de 20 minutes. Le rythme des épisodes est maitrisé. On s’accroche facilement aux personnages. Le générique assez court rappelle le générique d’un JT habituel. NBC était originellement propriétaire de la série. Cependant, la chaine décide de ne pas renouveler pour une saison 2. Netflix a fait le choix de la racheter et de la prolonger.

      En terme de réalisation, c’est quelque chose de très classique. Le seul changement important c’est les plans caméra a l’épaule qui dynamisent le montage. De plus, les décors extérieurs semblent plutôt faux. Les décors de l’open space et des bureaux restent crédibles mais certains décors sonnent vraiment sitcom.

      Les acteurs quant à eux sont plutôt bons. Ils arrivent à bien cerner leur personnage et à rendre les gags drôles et vivants. D’ailleurs, la showrunner Tracy Wigfield interprète l’un des rôles secondaires. L’interprète de Katie la rend très touchante. On s’attache très facilement à cette femme autant ambitieuse que mal dans sa peau. Nicole Richie campe ici une présentatrice nommée Portia. On la découvre dans un rôle qui semble fait pour elle : une jeune femme célèbre mariée à une célébrité.

      Le duo avec le vieux présentateur grognon fonctionne même si ce n’est pas très original. On découvre les coulisses du JT, avec des séquences plutôt drôles notamment lorsqu’ils doivent trouver des points communs.

      La relation mère-fille de Katie et Carol est la base du concept de la série. Tout au long de la série, cette relation forte et fusionnelle semble se renforcer.  Le père de Katie a également sa place dans la série. Cependant son visage n’est jamais à l’écran. On ne voit de lui qu’une silhouette ou une parole. C’est sans doute pour démontrer encore une fois que Carol est omniprésente dans la vie de Katie.

      Le scénario, quand à lui est peu original. Les intrigues sont très classiques. Par exemple, Katie et son patron Greg ont une relation plutôt ambiguë et les scénarii jouent parfois trop sur ça. Les personnages sont caricaturaux (la mère poule, le présentateur misogyne, la présentatrice un peu cruche). Les conclusions des intrigues sont rarement surprenantes.

      L’humour cliché de certaines séquences est parfois un peu lourd. Les sons et la musique rajoutés au montage alourdissent également le rythme et la fluidité de la série.

      La série est réalisée au moment du scandale Weinstein. Les femmes étant représentées dans leur lieu de travail, les scénaristes font régulièrement référence aux relations hommes-femmes. Les représentations du travail des femmes et des clichés qui en découlent sont mentionnés plusieurs fois. On perçoit aussi une infime partie de l’iceberg des difficultés que les femmes rencontrent durant leur carrière. Great News présente beaucoup de réflexions à ce sujet. Ce sont plus des points à débattre que des véritables partis pris. En effet, c’est toujours dans le politiquement correct. Cela dit ce n’est pas véritablement moralisateur et anti-homme non plus.

      Pour résumer, Great News nous offre une première saison plutôt sympathique même si le scénario ne casse pas trois pattes à un canard. Peut être qu’une saison deux pourra nous offrir quelque chose de plus original ?

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité