More
    More

      Cheyenne et Lola : la nouvelle série OCS bientôt disponible !

      C’est le mercredi 18 novembre dernier qu’OCS nous dévoilait en avant-première deux épisodes de leur nouvelle série originale française : Cheyenne et Lola. Et nous pouvons d’ores et déjà vous dire qu’elle possède de solides arguments pour vous séduire !

      Initialement, l’avant-première devait être projetée à l’occasion du Festival Série Mania, dans un cinéma de Lille, le 5 novembre. En raison de la crise sanitaire, Séries Mania a décidé de diffuser les deux premiers épisodes sur leur site. Une projection qui a été suivie d’un débat avec l’équipe de la série. Une très belle opportunité de découvrir cette petite pépite qui prouve plus que jamais leur savoir-faire en matière de séries originales d’OCS.

      Après Cannabis, Engrenages, ou encore la série originale Netflix Mortel, Virginie Brac revient avec Cheyenne et Lola. Avec Eshref Reybrouck à la réalisation, la série est en grande partie tournée dans les Hauts-de-France.

      Un polar sombre et sociétal

      Nous suivons la vie quelque peu compliquée, pour ne pas dire chaotique, de deux femmes que tout oppose. L’une, Lola, interprétée par la pétillante et l’ex miss Météo Charlotte Le Bon, est une femme qui mise tout sur son apparence, puérile, dépendante et égoïste. Et qui est prête à tout pour rafler quelques billets.

      L’autre, Cheyenne, interprétée par la talentueuse Veerle Baetens, vit en bordure des plages du Nord, du côté de Dunkerque, dans une caravane et donc dans un camping. Ce petit camp complètement marginalisé et défavorisé lutte pour pouvoir survivre.
      Cheyenne est sortie de prison il y a six mois. Une peine qu’elle a écopée à la place de son mari pour le protéger. Pour éviter de tomber entre les griffes de Yannick, un proxénète et un trafiquant de drogue, elle cumule deux boulots de femmes de ménage dans l’espoir de vivre de jours meilleurs au Brésil. Lorsqu’elle ne nettoie pas les ferries qui relient le nord de la France au sud de l’Angleterre, elle est la femme de ménage d’un couple en apparence à l’aise financièrement : Carine et Dany Chapelle.

      Un Thelma et Louise moderne

      Un événement macabre qui mettra la machine infernale en route va malencontreusement lier le destin des deux femmes. Elles seront obligées de s’associer pour survivre et échapper coûte que coûte à Yannick.
      Un véritable Thelma et Louise moderne, glaçant et poignant. Le personnage de Lola, capricieux et enfantin apporte un peu de fraîcheur et une pointe d’humour à la série.

      « Deux femmes qui n’auraient jamais dû se rencontrer, qui traversent une somme de problèmes et qui vont finir par s’épauler et s’entraider. C’est vrai que Cheyenne et Lola sont des Thelma et Louise en puissance. D’abord parce qu’elles se mettent en marge. Elles finissent par sombrer dans l’illégalité pour s’en sortir. Mais ce qui rapproche la série du film de Ridley Scott, à mon sens, c’est qu’elle raconte d’abord l’histoire d’une amitié. Cela dit, notre histoire n’est pas une cavale. Elles sont dans une situation où elles ne peuvent pas s’enfuir. Elles vont au contraire décider de ne pas fuir et de ramasser autant d’argent que possible. » explique Virginie Brac.

      Deux femmes qui font front à une misogynie ambiante

      Bien que tout les opposent, Cheyenne et Lola ont toutes deux un problème commun : les hommes. Avant de rencontrer Cheyenne, Lola entretenait une liaison extraconjugale avec Dany Chapelle. Elle est totalement à sa merci, au point où ce dernier arrive à moduler les émotions de Lola comme il le souhaite. Une relation qu’on pourrait qualifier de perverse et de toxique, qui n’est que le miroir de la réalité d’énormément de femmes. Lola se rendra compte plus tard qu’elle n’est qu’un pion comme d’autre femmes, dans les magouilles financières de Dany.

      Quant à Cheyenne, elle a préféré aller en prison plutôt que de dénoncer son mari. Mais plus nous avançons dans l’intrigue plus nous pouvons supposer que cette décision n’était pas un choix fait en toute âme et conscience, mais plutôt sous la contrainte et la menace. Vivant dans la précarité et au bord de la pauvreté, elle tente coûte que coûte de s’éloigner au maximum de Yannick qui tient à lui seule l’économie de la région grâce à ses réseaux de proxénétisme et de trafic de drogue.

      Chaque homme qui croise le chemin de Cheyenne ou celui de Lola n’apporte rien de bon : un mari possessif, un escroc-manipulateur, un trafiquant de drogues et un demi-frère pas loyal. Face à eux, les femmes ont bien du mal à survivre, tant elles sont exploitées, violentées, malmenées psychologiquement.

      Deux femmes qui tentent de s’en sortir, de s’émanciper, mais à qui les hommes tentent de leur faire croire qu’elles sont leurs subalternes. Mais elles sont bien décidées à mettre un terme à la tyrannie de leurs bourreaux d’hommes.

      Une série pleine de richesse, qui parle autant des inégalités sociales que des inégalités économiques. L’évolution des personnages principaux, féminins, de la série promet d’être incroyable et beau.
      La série originale OCS Cheyenne et Lola sera disponible à partir du mardi 24 novembre à 20h00 sur OCS Max. Ne la ratez surtout pas !

      0

      1 COMMENTAIRE

      1. vu cette série à Cannes séries très moyenne malgré la présence d’actrices et d’acteurs en général de talent bémol cependant pour le rôle de Dany Chapelle amant peu crédible dans ce personnage

        0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.