More
    More

      Un cycle Jerry Lewis sur OCS en décembre

      Il y a des légendes qui perdurent dans le temps. Jerry Lewis en fait partie. Pour le public français, on peut dire que c’est le Louis de Funès américain. Il débute avec un autre monstre sacré américain, Dean Martin, en 1946. Un cycle Jerry Lewis sera l’un des grands évènements sur OCS en décembre. 

      Un cycle Jerry Lewis : 5 films inoubliables

      L’artiste possédait plusieurs casquettes : Humoriste, acteur, producteur, réalisateur.. Il était présent aussi bien au cinéma, qu’à la télévision et à la radio. Une carrière des plus prolifiques.

      60 films à son actif, 12 comme réalisateur. Un créatif des plus actifs. On se souvient surtout de ses rôles de maladroits où il excellait. Le public français se rappelle du César d’honneur qu’il a remis à Louis de Funès. Un moment d’anthologie qu’on vous suggère fortement de revoir.

      En plus d’être un des meilleurs comiques de tous le temps, l’homme était aussi connu pour ses nombreux engagements dans des causes humanitaires.

      Voici les 5 films que vous pourrez revoir en cette fin d’année 2021 :

      • Le dingue du Palace (1960/ de et avec Jerry Lewis, Alex Gerry, Bob Clayton) 03/12 20:40
      • Artistes et modèles (1955/ de Frank Tashlin avec Jerry Lewis, Dean Martin, Shirley MacLaine) 10/12 20:40
      • Les Tontons farceurs (1965/ de et avec Jerry Lewis, Sébastien Cabot, Neil Hamilton)  17/12 20:40
      • Docteur Jerry et Mister Love (1963/ de et avec Jerry Lewis, Stella Stevens, Del Moore) 24/12 20:40
      • Le tombeur de ces dames (1961/ de et avec Jerry Lewis, Helen Traubel, Pat Stanley)  31/12 20:40

      On vous recommande fortement Docteur Jerry et Mister Love qui est une parodie hilarante du roman de Stevenson, Dr Jekyll et Mister Hyde. Dans artistes et modèles, vous le retrouverez aux côtés de son binôme Dean Martin.

      Si vous êtes en manque de comédies savoureuses, vous trouverez votre bonheur dans ces cinq longs-métrages. Et on espère qu’Hollywood ne s’attaquera pas à ces monuments de la comédie américaine en mettant en place des reboots.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité