More
    More
      Array

      Years & Years confirme l’essai avec Communion

      Les Years & Years sortent enfin leur tout premier album, Communion, sur lequel on retrouve leurs tubes King, Desire et bien d’autres encore. L’occasion pour nous de voir si le groupe est à la hauteur de nos attentes! 

       

      Il y a des groupes dont on ne cesse de parler pendant des mois et des mois car, par chance, ils ont trouvé les bons accords pour accompagner les bonnes paroles et créer ainsi la chanson du moment. Celle dont tout le monde parle parce que, c’est tellement cool d’être à la pointe de la hype. Et puis arrive ce moment tant redouté, ce creux de la vague dans lequel bon nombre de ces artistes semblent si prompts à se noyer. Un petit tube et puis s’en vont…

      Years & Years ne fait pas partie de cette masse de groupes que l’on aime oublier et ressortir pendant les soirées blind test entre amis. Olly, Emre et Mikey sont arrivés au top très rapidement. C’est vrai qu’ils ont profité de cette aura de coolitude que leur a octroyé leur premier titre Real, sorti sur le on-ne-peut-plus-hype label Kitsuné. Et, honnêtement, on aurait pu croire que cela allait s’arrêter là. Mais les trois britanniques ont su profiter de cette petite ouverture sur le monde de la musique pour s’engouffrer et s’installer confortablement en tête des charts mondiaux.

       

      Aujourd’hui, ils sortent leur premier album. Enfin. Après avoir entendu leurs titres en live dans tous les plus grands festivals, les fans étaient impatients de pouvoir découvrir leurs chansons préférées en version studio. Aucune surprise à l’horizon, l’album correspond entièrement à ce que Years & Years nous a proposé depuis le début de leur aventure : le la pop-electro subtilement influencée par des sons plus urbain, voire soul. La voix du chanteur, Olly Alexander, est vraiment ce qui distingue le groupe. On s’attend presque à l’entendre éclater en sanglots à la fin d’une chanson tant il semble habité par les paroles de ses titres. Mention spéciale donc pour la ballade Without qui fera, c’est sûr, pleurer dans les chaumières. Ou encore, pour Eyes Shut (ma chanson préférée de l’abum), sur lequel Olly est tellement en touchant en live.

       

      King, Take Shelter et Desire, les titres phares de Years & Years, donnent un certain rythme à l’album Communion. Ils sont effectivement taillés pour les live. D’autres, comme Gold ou Worship, font plus penser à ce que l’on pourrait entendre en club et tirent donc plus du côté electro du groupe.

      Les membres de Years & Years ont sans aucun doute réussi leur coup : prouver qu’il n’était pas juste un phénomène éphémère. Communion est un bon premier album, dans lequel chaque piste semble avoir été travaillée contentieusement. Cela change des disques où seuls les deux ou trois singles sont potables. Prochaine étape pour le trio venu d’Angleterre : une tournée britannique (et peut-être mondiale ?) qui débutera en octobre 2015.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.