More
    More
      Array

      Yako & Poko !

      Après Mes petits plats faciles by Hana, Etsuko Mizusawa nous offre cette fois un manga au style bien différent, Yako & Poko !

       

      Yako & Poko 

       

      © 2014 Etsuko Mizusawa (AKITASHOTEN)
      © 2014 Etsuko Mizusawa (AKITASHOTEN)

      AuteurEtsuko MIZUSAWA

      Éditeur : Komikku (Akitashoten au Japon)

      Date de sortie : 25/06/2015

      Nombre de tomes : 1 au Japon, série en cours

      Prix : 7,90 €

       

       

      Synopsis :

      Dans un monde différent du nôtre, ou chacun possède son robot qu’il programme à son goût, Yako est mangaka et Poko est son robot-assistant. Chez eux, le niveau de technologie est différent de celui auquel nous sommes habitués. Les robots sont performants, parlent et aident vraiment les gens, mais les ordinateurs sont excessivement lents et une simple recherche 
      sur internet peut prendre plusieurs dizaines de minutes. Dans cette aventure pleine de « nostalgie positive » Yako et Poko sont en quête des stylos « Yukko », objets rares venus du passé.

       

      Yako-et-Poko-planche-1
      © 2014 Etsuko Mizusawa (AKITASHOTEN)

       

      Ne surtout pas se fier au dessin qui parait au premier abord simpliste, on a là un manga qui est bien destiné aux adultes et même plutôt aux plus âgés d’entre nous, car on y parle de nostalgie, d’objets rétro et d’une période oubliée où internet n’était pas au centre de notre vie .

      Yako est une mangaka, elle vit à un rythme assez paisible comparé à une de ses amies qui a beaucoup plus de succès dans son travail. Son assistant est un robot chat nommé Poko.

      Elle a réglé son robot en mode brouillon, plutôt qu’en optimal, car elle veut un assistant qui lui ressemble et elle même ne se trouve pas parfaite. Poko s’occupe des trames et aussi d’autres petites taches qui lui sont confiées par la mangaka.

      En guise de récompense ce dernier pourra aller jouer au tap-taupes à la salle d’arcade.
      Un jour Poko ramène un stylo « Yukko » obtenu en guise de prix de consolation.
      Cela déclenche un épisode nostalgique dans l’esprit de notre mangaka qui lui explique la particularité de ces stylos: leur couleur est celle d’un souvenir, mais aussi la difficulté à s’en procurer car ils ne sont plus tout jeunes.
      Son assistant en déduit qu’elle apprécie ces stylos, et fait le maximum pour s’en procurer à chaque fois qu’il en aura l’occasion, histoire de démarrer une collection .
      On suit au quotidien l’avancée du manga de Yako et son amie l’auteure à succès, les bourdes commises par le robot Poko, son côté enfantin, attendrissant, mais aussi sa part humaine qui ressort à chaque fois qu’il a peur de décevoir sa propriétaire.
      Une vie tout en douceur ou chacun peut vivre avec un robot qui aura les fonctions de son choix, n’est ce pas là une vie rêvée ?

      © 2014 Etsuko Mizusawa (AKITASHOTEN)
      © 2014 Etsuko Mizusawa (AKITASHOTEN)

      Truffé de petites anecdotes sur les méthodes utilisées par les mangaka, Yako & Poko est à lire pour se détendre. Ici pas d’énigmes ou de scénario compliqué à dénouer, juste une tranche de vie assez dépaysante, un moment de lecture agréable à découvrir en ce tout premier tome qui nous laisse présager une série assez courte où on en apprendra un peu plus sur les deux personnages principaux.

      Vous pouvez découvrir un extrait du titre par ici !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité