More
    More
      Array

      Wet Hot American Summer First Day of Camp : Ridicule mais très drôle

      Critique de la nouvelle comédie complètement déjantée et miraculeusement géniale : Wet Hot American Summer First Day of Camp.

      Le 31 juillet dernier, Netflix a mis en ligne sa nouvelle série comique Wet Hot American Summer First Day, préquelle du long-métrage éponyme sorti en 2001. Comparé au film, le scénario de la série n’a rien d’original, mais elle arrive tout de même à provoquer de nombreux éclats de rires. We Hot American Summer First Day suit une bande de personnes qui passent leurs dernières vacances en camp d’été. Le premier épisode plante très bien le décor de la série qui est à prendre au second voir même au 1000ème degré tellement les scènes drôles s’enchaînent sans suivre une certaine cohérence.

      wep

      Pour ceux qui ont vu le film, vous retrouverez sûrement certains clichés qui ont participé à son succès. Heureusement, la série ne suit pas uniquement le même chemin que le film. La plupart des blagues sont magistralement bien construites. Mis à part ses délires incompréhensibles, We Hot American Summer First Day peut compter sur sa distribution impressionnante et solide. On retrouve Paul Rudd, Elizabeth Banks, Christopher Meloni, Kristen Wiig, Chris Pine, Michael Cera, Jon Hamm, Amy Poehler, Bradley Cooper, John Slattery ou encore Josh Charles. La plupart de ces acteurs sont excellents dans leurs rôles respectifs. D’ailleurs, mention spéciale à la production pour avoir trouvé un moyen de réunir toutes ces personnes étant donné les horaires chargés de chacun.

      Wet Hot American Summer First Day est configuré pour être une comédie à regarder avec légèreté et sans prise demp tête surtout en cette période de l’année. Tout comme dans le film, il est rare que tous les personnages interagissent, et la plupart du temps, ils sont appariés et vaquent à leurs occupations distinctes. Cette comédie n’a pas seulement réussi à réunir la majorité de sa distribution originale, il y a aussi des Guest stars à volonté. Jon Hamm (Mad Men) dans le rôle d’un envoyé spécial du gouvernement, Chris Pine (Star Trek) comme un mystérieux ermite qui vit dans un endroit coupé du monde, ou encore Michael Cera dans le rôle d’un avocat incompétent. Hormis les délires incessants des personnages, certains d’entre eux finissent par émouvoir et deviennent attachants. C’est le cas de Coop (Michael Showalter) qui entretient une relation assez mystérieuse et sombre avec Donna (Lake Bell). Leurs histoires sont très bien mises en scène. Au fond, il est très bien sans Donna et a très bien fait de rompre avec elle. L’excellente performance du personnage d’Andy joué par Paul Rudd mérite des éloges. Ses répliques bien ficelées et rigolotes pimentent gracieusement la narration.

      La série Wet Hot American Summer First Day met sérieusement de bonne humeur et fait passer un excellent moment. Certes, elle ne révolutionne pas le genre, mais elle vaut le détour ne serait-ce que pour oublier pendant un instant nos tracas personnels.

      Bande-annonce

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité