More
    More
      Array

      Critique de VINYL: la nouvelle série Rock’nRoll par HBO !

      Attendu depuis longtemps par certains, VINYL, nouvelle série signée Martin Scorsese et Mick Jagger est diffusée depuis le dimanche 14 février, sur HBO et tous les lundis sur OCS City +24, disponible dans les offres CANAL. Retour sur une épopée musicale digne du rock et des seventies !

      VINYL: Sex, Drug and Rock’n’Roll

      Richie Finestra (Bobby Carnavale), est une homme fou, parti de rien il est devenu dans les années 1970 avec l’avènement du rock un des meilleurs producteur de musique. Mais voilà, en voulant jouer parmi les grands, il perd tout et doit vendre son label, à un concurrent allemand. Fil rouge de cette première partie de série (près de 2 heures, comme un film), on nous raconte entre humour noir et riffs de guitare, la carrière puis la descente aux enfers avec drogues et alcool, de cet homme partagé entre son amour de la musique passée et le besoin d’aller de l’avant.

      Mais rien de mieux que les images et -surtout- le son pour se faire une idée:

       

      Une pépite signée HBO, Scorsese et Jagger.

      Dans la lignée des séries de la chaine (Boardwalk Empire, également produite par Martin Scorsese, mais aussi Game of Thrones), on retrouve une atmosphère et une qualité qui ne font jamais -ou presque- défaut. Tout y est, les paillettes des costumes du soir, les col large et les nuits crasseuses des lieux les plus mal famés de New York à cette époque. On y est, on y croit et encore une fois on reconnait immédiatement la patte de Scorsese comme dans Taxi Driver et l’écriture de Terrence Winter comme dans Le Loup de Wall Street.

      La classe... de celui qui ne renoncera pas.
      La classe… de celui qui ne renoncera pas.

      Une idée folle…

      Comme l’a expliqué à plusieurs reprises Mick Jagger, cette idée d’épopée musicale trotte dans sa tête depuis pas moins de 20 ans. Pitché à Scorsese lors de la réalisation du documentaire musicale sur les Rolling Stones, Shine a light, il adore l’idée. Mais c’est tout ce que ça restera et pendant des années les 2 compères alimentent l’espoir de réaliser un film. Sauf qu’en 2008, avec la crise économique, les studios sont plutôt frileux et le format long-métrage doit être abandonné. Ce ne sera que partie remise !

      Les compères de Richie Finestra.
      Les compères de Richie Finestra.

      Casting de choc et (pas que) musique Rock.

      Mais que serait une série sans une bonne bande-son et des acteurs pour lui faire écho ?

      La question ne se pose pas dans VINYL car il faut compter un budget colossale de près de 100 000 dollars par épisodes pour la musique, condition sine qua non pour se plonger dans l’ambiance à s’en faire tourner la tête. Quant aux acteurs, rien n’a été laissé au hasard, Olivia Wilde (Dr House) joue le rôle de Mme Finestra, Juno Temple (Kaboom, Horns) interprètre Jamie  et le transcendant Ato Essandoh le laisser pour compte Lester Grimes, chanteur de blues. Dans cette ribanbelle d’acteurs tous plus géniaux que fous, un en particulier tend à se démarquer, le chanteur du faux groupe punk, Nasty Bits, qui n’est autre que James Jagger, fils de Mick Jagger. Et les surprises ne font que commencer, sept autres épisodes sont à venir…


      AU FINAL ?

      On adhère ou pas mais il faudrait être vraiment difficile. La meilleure façon d’y résister est encore d’y succomber !

      Mais si c’est le cas, laissez vous porter par l’esthétique et le récit et bercer par la playlist…

      Plus d’infos: Page wiki et Page OCS.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.