More
    More
      Array

      Une adaptation libre, enlevée et émouvante de Robinson Crusoé

      Née d’une collaboration entre Les Évadés du Bataillon et la Compagnie du théâtre Mordoré, cette pièce parle au cœur des enfants et des grands. Robinson Crusoé ou La véritable histoire de mon père se joue jusqu’au 29 janvier au Théâtre de la Boussole.

      Une histoire dans l’histoire…

      Face à la Gare du Nord, au beau milieu du tourbillon parisien, le Théâtre de la Boussole ne serait-ce que par son nom, invite au voyage, à l’aventure. Il n’en fallait pas plus aux Evadés du Bataillon pour nous transporter dans leur univers onirique, fait de rires et de battements de cœur.

      Nous sommes happés dès les premières secondes par cette histoire troublante du petit Elliott, un enfant « différent », qui parle un langage rien qu’à lui, fait de lapsus, de confusion de mots et d’expressions de son invention. En un mot, Elliot vit « dans son monde ». Un monde dont seule sa maman possède la clef. Mais voilà, sa maman n’est plus là, et son papa, lui, semble incapable de le comprendre… Alors Elliot finit par s’enfermer dans son monde, il y trouve refuge en jouant, en lisant. Et en rêvant. Mais un jour, après une dispute, son imagination s’emballe et le voilà pris en pleine tempête avec son père. Lorsqu’ils ouvrent les yeux, ils  se retrouvent sur une île déserte. L’aventure rocambolesque peut commencer.

      La confrontation de deux univers : l’enfant et l’adulte

      robinson-joelle luthiDans un décor d’île déserte, flattant nos meilleurs clichés, un bric à brac d’objets en tout genre évoque une chambre d’enfants, où tout peut être détourné et trouver une utilisation autre. Ce bazar appelle des jeux de cache-cache. Allié à un ton enjoué et énergique, c’est aux jeux et à la vitalité d’enfants que cette pièce fait appel : pour les plus jeunes spectateurs, c’est exaltant et pour les moins jeunes c’est l’occasion de  raviver ses souvenirs.

      Si on retrouve ici ou là des éléments du roman de Daniel Defoe, les Evadés du Bataillon y apporte leur touche d’humour et de tendresse. Robinson rencontre bien un étrange être, mais ici il s’appelle Aujourd’hui, ainsi c’est toujours son jour ! 
      A travers l’apprivoisement d’abord du « petit sauvage » par Robinson, puis de son éducation par le truchement de nombreuses « règles » inventées par Robinson lui-même, se développe pleine de sensibilité et d’émotion, la relation père-fils. D’autant que le physique contraire et la complicité de Joëlle Lüthi et Florent Ferrier attendrissent incontestablement.

      Dans ce monde imaginaire, les frontières du monde réel s’affaissent : chacun peut toucher du doigt l’univers de l’autre, découvrir les secrets, les peurs, les espoirs de l’autre. A travers le jeu, le papa d’Eliott parvient à l’atteindre. Et si dans ce rapprochement l’Homme civilisé tente d’éduquer l’enfant sauvage, il se pourrait en fait que la grande personne accepte de regagner une part de son enfance.

      Robinson Crusoé ou la véritable histoire de mon père s’adresse aux enfants, ceux qui ont été enfants, et à ceux qui ont des enfants. Un spectacle ô combien familial dont on ressort plein d’amour et d’espoir !

       

      Informations  pratiques

      Spectacle familial à partir de 5 ans 
      De : Sarah Gabrielle et Joëlle Lüthi d’après Daniel Defoe
      Mise en scène : Sarah Gabrielle
      Avec : Florent Ferrier et Joëlle Lüthi

      Au Théâtre de la Boussole (10e)
      Jusqu’au 29 janvier 2017
      Mercredi à 15h, samedi et dimanche à 16h

      Durée du spectacle : 1h
      Réservations : 01.85.08.09.50

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité