More
    More
      Array

      « Un cadavre en toque » par Raven, Chetville et Quaresma : une enquête gastronomique

      A la suite des Petits meurtres à l’étouffée, les éditions Delcourt ont publié en mai 2018 un second crime gourmand : Un cadavre en toque, adapté du roman de Noël Balen et Vanessa Barrot par Raven, dessiné par Chetville et colorisé par Quaresma.

      Une enquête policière secondaire

      Le célèbre chef Julien Villedieu a été assassiné. La journaliste Laure Grenadier mène l’enquête tout au long de la bande dessinée afin de démasquer le meurtrier. Les investigations se cantonnent à des interrogatoires succincts de personnalités importantes dans le milieu de la gastronomie parisienne. Un cadavre en toque n’est en tout état de cause pas destiné à un public féru d’enquêtes sur des crimes. La découverte même du coupable laisse le lecteur relativement indifférent. La recherche de la vérité sur la mort du chef cuisinier ne constitue véritablement qu’un prétexte afin de permettre à l’héroïne de faire visiter aux lecteurs les lieux importants du monde de la cuisine française.

      La gastronomie française à l’honneur

      Autant les amoureux d’enquêtes policières risquent d’être déçus, autant les fans de gastronomie seront ravis lors de la lecture d’Un cadavre en toque. La suite de Petits meurtres à l’étouffée plonge le lecteur dans le bouillon de la cuisine parisienne. Chefs, plats et vins renommés défilent tout au long des planches pour le plus grand plaisir des passionnés. Le lecteur non initié pourra suivre les tribulations de la rédactrice en chef Laure Grenadier sans trop de difficultés et découvrir les Plaisirs de table. Comme le titre l’indique, l’ouvrage s’intéresse cependant davantage aux chefs qu’à la cuisine en elle-même.

      Les chefs parisiens

      Après l’escapade à Lyon dans Petits meurtres à l’étouffée, les Crimes gourmands se situent pour ce deuxième tome dans la grande et prestigieuse ville de Paris. Les bâtiments majestueux et imposants sont mis en valeur par les dessins réalistes et soignés de Chetville. A la suite de Laure Grenadier, le lecteur visite au long des pages différents quartiers de la capitale, aisément reconnaissables pour ceux qui les ont déjà arpentés. Les lieux et les décors tiennent une place tout particulièrement importante, qu’il s’agisse des édifices, des restaurants ou bien des cuisines.

      Plus qu’une enquête au sein des cuisines parisiennes, la bande dessinée Un cadavre en toque est davantage une belle visite de la capitale et une douceur pour les passionnés de gastronomie française.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité