More
    More
      Array

      Toutes les sorties de janvier 2016 : Creed, Spotlight, etc…

      Alors que l’année 2015 s’est terminée avec le grand retour de Star Wars, on a pensé à la rédaction vous faire un petit tour d’horizon des films qui nous attendent en ce premier mois de l’année. Évidemment Les 8 Salopards de Quentin Tarantino est au centre de toutes les attentions ; mais ça serait minimiser les autres sorties qui valent tout autant le détour.

      Creed – L’héritage de Rocky Balboa

      creed

      Réalisé par Ryan Coogler
      Avec Michael B Jordan, Sylvester Stallone
      Drame américain de 2h14
      Sortie le 13 janvier

      Creed est le 7ème film de la saga Rocky initiée en 1976 par John G. Avildsen toujours porté par l’indétrônable Sylvester Stallone dans le rôle du boxeur légendaire. Il est dans ce nouveau film accompagné de Michael B Jordan, aperçu précédemment dans le reboot Les Quatre Fantastiques ou dans Fruitvale Station déjà réalisé par Ryan Coogler. Ce petit nouveau dans la saga interprète le fils d’Appolo Creed, ancien adversaire de Rocky, déterminé a devenir boxeur et à sa faire entrainer par ce dernier

      Pourquoi faut-il aller voir Creed ?

      D’abord parce que le précédent film de Ryan Coogler était un baptême du feu promptement réussi, et unanimement acclamé par le public : Fruitvale Station. Ensuite parce que le dernier film de la saga en date, Rocky Balboa, était une très agréable surprise. Enfin car il est de nouveau extrêmement plaisant de retrouver Stallone dans le rôle de Rocky, un rôle qui lui colle à la peau et qu’il se refuse à laisser tomber puisqu’il s’agit d’un élément essentiel de sa propre identité et qui lui à littéralement sauvé la vie dans les années 70. La suite de l’histoire on la connaît…

      Legend

      Legend

      Réalisé par Brian Helgeland
      Avec Tom Hardy
      Policier, biopic américain de 2h11
      Sortie le 20 janvier

      Brian Helgeland, scénariste de films des frères Tony et Ridley Scott tels que Robin des bois ou Man on fire, mais aussi de Paul Greengrass avec Green Zone et enfin de Clint Eastwood pour Mystic River, raconte avec Legend la carrière des jumeaux Kray, célèbres gangsters du Royaume Uni qui régnaient en maître sur Londres dans les années 1960.

      Pourquoi faut-il aller voir Legend ?

      Parce que Tom Hardy interprète lui-même les deux jumeaux Kray. Acteur à la mode qui a déjà prouvé par le passé qu’il était capable d’offrir des interprétations étonnantes et impressionnantes, Tom Hardy s’essaye à un nouvel exercice et interprète simultanément deux personnages différents au sein d’un unique film. Une particularité qui a fait ses preuves, déjà expérimenté par d’autres acteurs tel que l’intégralité du casting de Cloud Atlas, ou plus anciennement Peter Sellers dans Dr Folamour de Stanley Kubrick. Mais cette fois Helgeland et Hardy vont encore plus loin puisque l’acteur apparaitra dans les deux rôles en même temps à l’écran grâce à la méthode du split screen, effet consistant à diviser l’image en deux.

       

       

      The Danish Girl

      TheDanishGirl

      Réalisé par Tom Hooper
      Avec Eddie Redmayne, Ben Whishaw, Amber Heard, Matthias Schoenaerts
      Drame, biopic américano-britannique de 2h00
      Sortie le 20 janvier

      The Danish Girl retrace la remarquable histoire d’amour de Gerda Wegener et Lili Elbe artiste danoise connue comme la première personne à avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930. Histoire vraie, le film de Tom Hooper retrace la première opération de changement de sexe et la création du transgenre.

      Pourquoi faut-il aller voir The Danish Girl ?

      Car il s’agit du nouveau film de Tom Hooper, brillant réalisateur anglais à l’origine du somptueux Le Discours d’un Roi, véritable chef d’œuvre acclamé et récompensé de toute part.
      Egalement pour la présence de Eddie Redmayne, récompensé l’année dernière par l’Oscar du meilleur acteur dans un premier rôle pour sa remarquable prestation du génial scientifique Stephen Hawkins dans Une Merveilleuse Histoire du Temps. Un acteur à suivre qui, une fois de plus, dépasse sa condition pour se travestir et interpréter un transgenre. Une interprétation qui risque une fois de plus de barrer la route des Oscar à Leonardo DiCaprio.

       

       

       

      Jane Got a Gun

      Jane-Got-a-Gun

      Réalisé par Gavin O’Connor
      Avec Natalie Portman, Joel Edgerton, Ewan McGregor
      Western britannique de 1h38
      Sortie le 27 janvier

      Jane Got a Gun, porté par Natalie Portman, l’inoubliable interprète de Black Swan ou récemment vue dans Thor, est un western réalisé par Gavin O’Connor metteur en scène de Warriors et de Le Prix de la Loyauté. Natalie Portman interprète le rôle d’une femme forte mariée à un des pires bandits de la ville qui se fait assassiner pas ses anciens alliés. Elle va devoir retrousser ses manches et résoudre le problème elle-meme si elle veut survivre.

      Pourquoi faut-il aller voir Jane Got a Gun ?

      D’abord parce qu’il s’agit d’un film de O’Connor, qui avait brillement réussi Warriors, film de boxe familial authentique et que Natalie Portman est une actrice qui sait généralement choisir les productions dans lesquelles elle apparaît. Ensuite car il s’agit d’un western, et que ce genre qui revient au goût du jour a accouché récemment de quelques immanquables tels que Django Unchained, The Salvation, The Homesman ou bien évidemment Les 8 Salopards.

       

       

       

      Spotlight

      Spotlight

      Réalisé par Tom McCarthy
      Avec Michael Keaton, Mark Ruffalo, Rachel McAdams, Liev Schreiber, Stanley Tucci
      Drame britannique de 2h08
      Sortie le 27 janvier

      Tom McCarthy est connu pour être l’auteur de La Haut, véritable chef d’œuvre de l’animation Pixar et pour être le réalisateur de The visitor avec Richard Jenkins. Spotlight est tiré de faits réels et raconte comment une équipe d’investigation baptisé Spotlight a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées du monde : l’Eglise Catholique.

      Pourquoi faut-il aller voir Spotlight ?

      D’abord pour son casting quatre étoiles qui voit se côtoyer un Michael Keaton revenu au top de sa forme depuis Birdman, un Mark Ruffalo qui trouve toujours le temps de délaisser son rôle de colosse vert le temps de films plus indépendants, une Rachel McAdams qui s’était illustré dernièrement dans la saison 2 de True Detective et un Liev Schreiber trèsabsent des écrans depuis son rôle de dent de sabre dans X-Men Origins Wolverine.
      Ensuite parce que Spotlight retranscrit un sujet très ambitieux, un véritable scandale religieux passé et certainement encore d’actualité. Une véritable épopée journalistique et sociétale qui raconte le parcours de quelques journalistes, qui à la manière de Redford et Hoffman dans Les Hommes du Président, n’hésitent pas à remuer la crasse envers et contre tous.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité