More
    More
      Array

      Top 8 des clips des Chemical Brothers, la manne des vidéastes

      Le dernier clip des Chemical Brothers (« Wide Open » avec Beck, un beau clip tout en grâce) nous rappelle à quel point le duo de DJ britannique, dont le dernier album date de juillet dernier, est porteur des vidéastes les plus talentueux, qui s’adonne alors à leur imagination dans des créations souvent très réussies. Parmi ceux-là, certains sont signés Michel Gondry (et ils sont à chaque fois délicieux), mais pas que. Voici un top 8, pour un concentré de culture vidéo-pop mis en musique par les 2 frères électro les plus respectés.

      Et les 8 meilleures vidéos sont…

      8. « Out of control » (de l’album « Surrender » – 1999).

      Out of ControlOn commence par du tapageur, du spectaculaire : dans ce clip réalisé par W.I.Z, on y voit une jolie mexicaine de type Lara Croft boire goulument une bouteille d’une boisson Cola, avant qu’on s’aperçoive qu’il s’agit d’une pub diffusée sur une télé. Laquelle est ensuite explosée par des casseurs et émeutiers qui provoquent guérilla urbaine et affrontement avec les forces de l’ordre, dans un style très Doom-like. Voilà voilà.

      7. « Go » (de l’album « Born In The Echoes » – 2015).

      Chemical Brothers "Go"Michel Gondry, te voilà ! La dernière livraison en date de la part du réalisateur français pour les anglais. Un des plus minimaliste et des plus « WTF? » qu’il ait fait : sur ce morceau très hip hop chanté par Q-Tip, on y voit 7 majorettes futuristes en bonnet de lutin faire une choré synchronisée avec la musique, en jouant avec une barre de fer tenue par toutes du début à la fin. Choupinou… Original et simpliste, le même filon que dans le « Around the World » des Daft Punk, réalisé 18 ans plus tôt. La patte Gondry fait encore des siennes…

      6. Star Guitar (de l’album « Come With Us » – 2002)

      Star Guitar3 points communs avec le clip précédent : Michel Gondry, Synchronisé et « WTF! ». Sauf que le thème n’a rien à voir : on y voir défiler des éléments visibles d’un train en pleine vitesse dans un montage prenant le soin de les faire apparaitre exactement au même moment que les différents éléments audibles du morceau lui-même (rythmes, synthé, voix…). Une sorte de performance VJ (pour Vidéo-Jay) en somme. Vous n’avez rien compris en lisant ? Vous comprendrez en regardant, le résultat technique force le respect.

      5. Setting Sun (de l’album « Dig Your Own Hole » – 1997)

      Cette annSetting Sunée là, l’électro-rock devient grand avec cette participation de Noel « Oasis » Gallagher et ce clip emblématique de la génération Trainspotting, où on voit à travers une teufeuse des ambiances de free-party et une jeunesse plus au moins marginale se trémoussant sur du son Big Beat. Une atmosphère plus édulcorée que celle du clip scandaleux « Smack My Bitch Up » de Prodigy, sorti dans les mêmes eaux, mais quand même : shocking.

      4. Where Do I Begin (de l’album « Dig Your Own Hole » – 1997)

      Where Do I BeginLe clip n’a rien de transcendantal, mais le morceau est tellement bon que c’est l’occasion de le réécouter. Cette ritournelle psyché aura de quoi vous faire tourner la tête, croyez-moi.

       

      3. Do It Again (de l’album « We are the night » – 2007)

      Chemical Brothers Do It AgainIci c’est le contraire : morceau pas faramineux mais clip croustillant. Tourné au Maroc, il fait penser à « Ya Mamma » de Fatboy Slim, où le concept est repris. A l’écoute du son des Chemical Brothers, deux gamins se mettent à faire frénétiquement un « Elvis Shake » avec les jambes. Il en va de même chez des villageois, des passagers d’un bus ou des policiers en motos qui se mettent au diapason de « Do It Again » : rock the casbah (en 120 bpm).

      2. Hey Boy Hey Girl (de l’album « Surrender » – 1999)

      Chemical Brothers Hey Boys Hey GirlsSi le tout récent « Wide Open » montre un corps sous la forme d’un squelette, ce fut le cas aussi pour ce titre phare de l’album « Surrender » qui rendit les frères des véritables empereurs du son électro outre-manche. On y aperçoit une enfant qui, en grandissant, obtient la faculté de voir les gens à travers un rayon X, donc de voir que des squelettes. Qui baisent, draguent boivent et dansent en boite, mais des squelettes quand même. Le clip creepy-fun de la sélection.

      1. The Chemical Brothers – Let Forever Be (de l’album « Surrender » – 1999)

      ChemBrothersLetForeverBeLast but not least, impossible de ne pas terminer ce top par ce fabuleux clip de Michel Gondry. Un plan-séquence kaléidoscopique aux effets spéciaux stupéfiants, la danseuse qui se déchaine dans sa choré ravageuse, le tout avec l’univers onirique de Gondry (période « Be Kind, Rewind » et « Eternal Sunshine ») dans toute sa splendeur. Enjoy !

      Et le tout dans une jolie playlist youtube bien sur !

       

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.