More
    Array

    Top 5 des meilleurs rôles de Russell Crowe

    Dernièrement est sorti le film, « La promesse d’une vie », réalisé par Russell Crowe. Après la sortie de « Lost river », première réalisation de Ryan Gosling, c’est au tour de Russell Crowe de passer derrière la caméra pour sa première réalisation. Ce qui nous a donné envie de faire un top 5, subjectif, des meilleurs rôles de Russell Crowe au cinéma.

     

    NUMERO 5 :

     « Master and Commander : de l’autre côté du monde » réalisé par Peter WEIR avec Paul Bettany. 2003.

    Russell Crowe

    Le réalisateur de « The truman show » signait en 2003 un film de pirates réaliste avec Russell Crowe dans le rôle titre. Le long métrage suit une figure brillante de la marine royale anglaise du début du 19eme siècle, interprétée par Russell Crowe. Aux prises avec des pirates, ce dernier va se retrouver avec un bateau endommagé, un équipage affaibli, et une irrésistible envie de retrouver les coupables. Il va donc se lancer dans une spectaculaire odyssée à la poursuite de ses agresseurs. « Master and Commander » est un film étonnamment réaliste, qui délaisse parfois le spectaculaire pour laisser place à un émerveillement brut dénué de tout artifice. Le long métrage, très loin des pirates de Jack Sparrow, apparaît parfois comme un parallèle avec « Gladiator ». Un personnage noble qui perd tout, à la recherche d’une reconnaissance et d’une renaissance. Les scènes d’action restent efficaces et impressionnantes, la relation entre Crowe et Bettany est intéressante. Mais le film manque d’un souffle puissant pour s’imposer réellement comme un long métrage incontournable. « Master and commander » apparaît sous son meilleur jour lors des séquences d’observation sur l’île des Galápagos fraichement découverte par l’équipage même de Crowe. Des séquences calmes, contemplatives et passionnantes sur la découverte de tout un microcosmos. Le film a glané différentes récompenses: Oscars du meilleur montage sonore et de la meilleure photographie, ainsi que huit autres nominations ; trois nominations aux Golden Globes.

    NUMERO 4 :

     « American gangsters » réalisé par Ridley SCOTT avec Denzel Whashington, Josh Brolin, RZA. 2007

    Whashington et Crowe

    Russell Crowe est un habitué du cinéma de Ridley Scott, tout comme Denzel Washington lui est un habitué du cinéma de Tony Scott. « American gangster» est un véritable grand film de gangsters. Long métrage moderne, long, précis et méticuleux, ce film crée une véritable rupture avec ses homologues du passé. Dans les années 1970, Denzel Washington interprète un ponte du commerce de drogues aux USA. Russell Crowe interprète le policier qui enquête sur ce fameux commerce pour remonter jusqu’au chef de l’organisation. « American gangster » semble être le fruit de nombreuses inspirations. On y retrouve un peu de « Heat » ou « Les sentiers de la perdition ». Les deux interprètes jouent avec brio leurs rôles et créent une confrontation des plus passionnantes. Le long métrage présente intelligemment en évitant les clichés du genre, le fonctionnement du marché de la drogue. Les quelques scènes d’action sont biens mises en scène et finissent de donner un souffle puissant à ce grand film. Quelques détails sur le palmarès du film: 2 nominations aux Oscars ; 3 nominations aux Golden Globes.

     

    NUMERO 3 :

     « L.A. Confidential » réalisé par Curtis HANSON avec Kevin Spacey, James Cromwell, Guy Pearce, Kim Basinger, Danny DeVito, Simon Baker. 1997

    Crowe et Pearce

    Dans les années 50 après la chute de Mickey Cohen, un grand mafieux, la ville de LA est à feu et à sang. Trois inspecteurs aux méthodes complètement différentes se voient obligés de coopérer pour résoudre une affaire dans laquelle est tombée un ancien flic. Curtis Hanson est aussi le réalisateur de l’excellent « 8 miles », biopic sur la vie du rappeur Eminem. Avec « L.A. Confidential » le réalisateur signe un long métrage de gangsters, nostalgique, rappelant les grands classiques du passé. Le casting est absolument bluffant, chaque acteur offre une prestation et un style complètements différents, ce qui crée un mélange des plus agréables. Le scénario complexe, parfois brouillon, est appuyé par une mise en scène efficace. L’ambiance cloue le spectacle pratiquement parfait. Russell Crowe y interprète un flic au caractère volcanique, impulsif et à la patience plus que limitée. Dans une prestation rare (d’habitude, il est plutôt habitué à interpréter des individus calmes et sages) il excelle dans la peau de ce flic intègre et talentueux. Pour les amateurs de la série « Mentalist », l’acteur principal, Simon Baker, obtient un petit rôle pour ce long métrage.

    Retour sur les différentes récompenses: Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Kim Basinger ainsi que 7 autres nominations notamment pour meilleur film et meilleur réalisateur ; Golden Globes de la meilleure actrice dans un second rôle pour Kim Basinger ainsi que 4 autres nominations ; en compétition pour la palme d’or au festival de Cannes. 

     

    NUMERO 2 :

     « Révélations » réalisé par Michael MANN avec Al Pacino, Christopher Plummer. 1999

    Pacino et Crowe 

    Michael Mann signe ici un très grand film. Le long métrage raconte comment un journaliste interprété par Al Pacino enquête sur les méfaits du tabac sur l’homme. L’individu va être aidé par Russell Crowe, un employé de chez Phillip Morris. Le long métrage démontre et dénonce à quel point les grands lobbies industrielles, et notamment du tabac, exercent leur puissance impunément. « Révélations » est absolument passionnant. Il s’agit de l’une des rares réalisations américaines traitant de ce sujet tabou avec « Thank you for smoking ». Mais au-delà de ce sujet passionnant, parfaitement exposé ici, de manière plus moderne et plus prenante que la référence cinématographique journalistique qu’est « Les hommes du président », la réalisation de Michael Mann est absolument magnifique. « Révélations » jamais redondant. Il est absolument prenant, oppressant, et les interprètes excellent dans leurs rôles. La stylisation de Mann est sublime, il offre une photographie et un cadrage hallucinants.  Entre ce ralenti qui clôt le long métrage et quelques moments de grâce, le spectateur se retrouve face à l’image, en communion avec un réalisateur de talent, immergé dans des moments où le calme du cinéma, de la photographie s’expriment et font passer leurs innombrables messages artistiques et politiques. La musique finit de faire de ce drame politique, social et passionnant un véritable chef d’œuvre. Michael Mann fait un long métrage réaliste, complètement dans l’actualité et nécessairement objectif, un film politique fort et grandiose. 7 nominations aux Oscars.

     

    NUMERO 1 :

     « Gladiator » réalisé par Ridley SCOTT avec Joaquim Phénix, Connie Nielsen, Richard Harris. 2000

    Crowe dans le rôle de Maximus

    Deuxième nomination pour Ridley Scott qui avec « Gladiator » signe un de ses meilleurs films. Le long métrage est incontestablement le meilleur péplum du 21ème siècle. « Gladiator » raconte comment un général devenu esclave va se transformer en grand gladiateur et va chercher à venger la mort de sa femme. Porté par la sublime musique de Hans Zimmer, le long métrage est un concentré d’émotion et d’action. Les combats sanglants et réalistes ne sont que la réponse aux troubles émotionnelles du personnage principal brillamment interprété par Russell Crowe. L’acteur est absolument parfait dans ce rôle qui lui permis d’obtenir une popularité maximale. « Gladiator » est un immense péplum, alliant scènes de combats renversantes et moments de calme et de tristesse magnifiques. Joaquim Phénix en grand méchant est une fois de plus incroyable. La conclusion est magistrale et magnifique. Un grand film auréolé de plusieurs récompenses: Golden Globe de la meilleure musique ainsi que 3 autres nominations ; 5 Oscars : du meilleur film, du meilleur acteur, des meilleurs costumes, des meilleurs effets visuels, du meilleur son ainsi que 6 autres nominations.

     

    Ainsi, l’acteur néo-zélandais de 51 ans, s’est trouvé nominé trois années de suite pour l’Oscar du meilleur film : en 1999 pour « Révélations », en 2000 pour « Gladiator » oscar qu’il a gagné, et en 2001 pour « Un homme d’exception ». Russell Crowe est un acteur apprécié qui a su trouver des rôles à sa valeur.

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.