More
    More
      Array

      Top 5 des meilleurs rôles de Daniel Craig

      Le dernier film de la saga James Bond, dénommé Spectre, a fait un carton international dès les premiers jours de sa sortie. Toujours réalisé par Sam Mendes, l’espion britannique est également toujours interprété par Daniel Craig. Ce qui nous a donné envie de faire un top 5, subjectif, des meilleurs rôles de Daniel Craig.

      Numéro 5 :

      Les sentiers de la perdition

      road-to-perdition

      Réalisé par Sam Mendes Les sentiers de la perdition, sortie en 2002, présente Daniel Craig dans un de ses premiers rôles au cinéma. Accompagné de Paul Newman, Tom Hanks et Jude Law, Daniel Craig se cantonne certes à un rôle secondaire mais présente déjà ses caractéristiques personnelles d’acteur et démontre avec une belle rigueur ses talents de comédien. Dans le rôle d’un vile méchant Daniel Craig ne brille pas encore mais démontre qu’il est capable de faire de grandes choses. Un acteur au physique séduisant, au charisme indéniable, et au jeu toujours très précis. Dans Les sentiers de la perdition Daniel Craig est également à l’écran dans un de ses seuls rôles de véritable méchant de l’ensemble de sa carrière. Le long métrage de Sam Mendes est une escapade dans le monde des gangsters nuancée, subtile et passionnante, dans la même veine que le Miller’s crossing des frères Coen, porté par des interprètes très investis et un scénario efficace et intelligent. Formellement le film de Mendes était magnifique. Les sentiers de la gloire est un film mineur, au milieu des innombrables films de gangsters, pourtant indispensable et de grande qualité.

      Numéro 4 :

      Munich

      Munich

      Réalisé par Steven Spielberg, Munich, sorti en 2005, retrace le drame des jeux olympiques d’été de 1972 à Munich où des palestiniens membres du groupe « Septembre noir » prirent en otages et tuèrent des athlètes de la délégation israélienne. Il décrit « L’opération sécrète » à travers l’histoire d’un agent issu du Mossad chargé de traquer les responsables et de les éliminer. Daniel Craig mais aussi Eric Bana, Mathieu Kassovitz, Geoffrey Rush, Mathieu Amalric et Michael Lonsdale sont au casting du long métrage. Daniel Craig trouve grâce à Steven Spielberg un rôle avec plus d’épaisseur et de profondeur. Munich est un film politique et historique dont Spielberg est très friand, qui permet de retracer cet acte de l’histoire absent des cours de lycée. Daniel Craig s’affirme d’avantage et promet une suite de carrière passionnante et pleine de surprises.

       

      Numéro 3 :

      Layer Cake

      Layer-Cake

      Layer Cake sorti en 2004 et réalisé par Matthew Vaughn est le premier rôle principal de Daniel Craig. Il y interprète un dealer de cocaïne respecté au sein de l’élite de la mafia anglaise. Accompagné deTom Hardy, Daniel Craig, révèle dans le film de Vaughn tout son talent de comédien. Il interprète son rôle, imperturbable et brillant. Vaughn, le metteur en scène de X-men Le commencement et Kingsman offrait à Daniel Craig un ticket pour la popularité en lui attribuant un rôle charismatique et percutant. Layer Cake est un film important dans la carrière de Daniel Craig mais aussi pour Tom Hardy et son réalisateur Vaughn qui ont tous relativement percé grâce à ce film.

       

      Numéro 2 :

      Millenium : les hommes qui n’aimaient pas les femmes

      millenium-les-hommes-qui-naimaient-pas-les-femmes-affiche

      Réalisé par David Fincher ce remake du Millenium de Niels Arden Oplev permettait à Daniel Craig de s’affirmer en tant qu’acteur. Le long métrage est sorti en 2012 alors que Daniel Craig s’était déjà réapproprié le rôle de James Bond depuis 2006. Ainsi l’image de Daniel Craig était devenue en grande partie celle de James Bond. L’acteur s’est donc affranchi grâce à Millenium : les hommes qui n’aimaient pas les femmes puisqu’il a démontré qu’il pouvait jouer avec la même prouesse que pour James Bond des rôles différents. David Fincher a réalisé une performance de plus grâce a ce Millenium puisque le film de grande qualité a permit de voir Daniel Craig travailler sur un rôle profond, entrer dans la peau d’un personnage à échelle humaine, un individu normal enquêtant sur une histoire que le dépasse en tout point. Le film de Fincher, sombre, violent, dérangeant était d’une réussite incontestable et la prestation de Daniel Craig mémorable.

       

      Numéro 1 :

      Saga James Bond

      casinoroyale

      Casino Royale, Quantum of solace, Skyfall et maintenant Spectre, Daniel Craig a porté le costume de l’agent secret britannique déjà quatre fois. Un statu qu’il a amplement mérité puisque l’acteur a su apprivoiser le rôle avec une volonté, une force et une facilité déconcertantes. Daniel Craig a influé une nouvelle dimension au rôle de James Bond. Il a proposé un James Bond humain, avec des doutes, des faiblesses, un agent qui en prend plein la figure, souvent dépassé mais jamais battu. Plus sensible ce nouveau James Bond était aussi beaucoup plus violent, dégageant beaucoup de classe et de charisme et une brutalité animale. Exit les innombrables gadgets, Daniel Craig interprète un héros qui se salit lui-même les mains, qui fait des erreurs et des prouesses. Daniel Craig a ouvert une nouvelle dimension pour le personnage et est devenu accessoirement un des interprètes de l’agent secret préféré du public.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.