More
    More
      Array

      The Last Man On Earth saison 2 : critique du season premiere

      The Last man On Earth a fait son retour hier sur la Fox pour une deuxième saison. Voici ce qu’on en a pensé.

      Tout d’abord, l’épisode s’ouvre sur Phil et Carol. On découvre alors une parfaite entente entre les deux, ce qui nous change de la première saison. En effet, Carol semble avoir adopté le mode de vie déjanté de Phil, et les deux continuent donc leur road trip dans les rues désertes du pays. L’épisode débute donc sur une note légère, on retrouve d’ailleurs les éléments marquants de l’épisode pilote : la piscine d’alcool, les amis ballons de Phil, le squat de maisons… A la différence que maintenant, Carol se joint à lui. Toutes les scènes dans la Maison Blanche sont très drôles et redonnent à la série cette bonne humeur qui lui manquait.

      the last man on earth

      Cependant, le tableau s’assombrit rapidement. En effet, Carol ne se sent chez elle nulle part, malgré les efforts de son compagnon pour la satisfaire. Après la Maison Blanche, Phil emmène Carol dans son ancienne maison, dans l’espoir qu’elle veuille enfin poser ses valises quelque part. Cette tentative est un échec. Carol ne se sent bien nulle part car ses anciens amis restés à Tucson lui manquent. Les ennuis commencent ici car Phil ne peut retourner là-bas, les autres l’ayant rejeté à cause de son comportement. Cela engendre donc des discordes entre le couple, ce qui mènera Phil à oublier Carol dans une station essence. Il ne s’en rendra compte que bien plus tard. C’est ici que l’on voit son attachement à elle, malgré le côté détaché qu’on peut lui connaître. On se rend compte que Phil a bien changé depuis le début, il retourne la chercher durant des jours, et rentre même à Tucson, malgré le risque qu’il encourt.

      Là-bas, le paysage que l’on découvre est désolant. L’ancienne maison de notre Last man on earth a complètement brulé, et ni Carol, ni ses anciens amis ne sont là. La mise en scène est réussie selon moi, car malgré le fait qu’on sache que Phil n’est plus le dernier homme sur terre, on ressent réellement qu’il est toujours profondément seul. De plus, la scène finale où l’on voit chaque personnage isolé est particulièrement bien réalisée. Carol, Phil et l’autre Phil Miller (l’homme que l’on a vu dans l’espace dans le dernier épisode de la saison 1) sont chacun montrés seuls, bloqués là où ils sont, en tête à tête avec eux-mêmes.

      the-last-man-on-earth

      D’ailleurs, en parlant de notre astronaute, on apprend qu’il est scientifique et non pilote, il est donc vraisemblablement coincé dans l’espace. De plus, il pense que s’il revient sur terre, il sera contaminé par le virus. Ce personnage, comme les autres, est donc lui aussi seul face à ses problèmes. Enfin, on remarque une autre similitude entre les deux Phil : quand l’un parle à ses ballons, l’autre parle à ses vers de terre. J’espère que les deux finiront par se retrouver car cela nous promet des scènes épiques si les deux ont le même genre de caractère.

       En résumé, après la saison 1, je ne savais pas si j’allais continuer à regarder The last man on earth après l’avis mitigé qu’elle m’avait laissé. Cependant, cet épisode a réussi à redonner un nouveau souffle à la série. En effet, même s’il est plus sombre et moins optimiste, je trouve qu’il sonne beaucoup plus juste. Je continuerai donc cette série avec plaisir et viendrai vous en reparler très prochainement !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité