More
    More
      Array

      The Good Place, critique du double épisode pilote

      The Good Place est la nouvelle comédie de NBC. La série nous raconte l’histoire d’Eleanor (Kristen Bell), une mauvaise personne qui se retrouve par erreur au paradis, « le bon endroit », après sa mort. Diffusée depuis le lundi 19 septembre, on la retrouvera désormais tous les jeudis sur la chaine. Retour sur ce double épisode pilote.

      Une histoire pas si originale, mais…

      Il faut l’avouer, des séries nous parlant de la vie après la mort, on en a vu des tas, alors quand on a appris l’arrivée de celle-ci, on n’a pas sauté au plafond… Et il est vrai qu’au début de l’épisode, on a eu un peu peur. Tout est assez convenu, l’arrivée au paradis de la fille qui ne sait pas ce qu’elle fait là, la mort stupide, le mentor qui sait tout…

      kristen-bell-the-good-place

      Cependant, on se rend compte assez rapidement que la série va adopter un point de vue différent. Au lieu de se concentrer sur les bons sentiments, la série exploite les mauvais côtés du personnage d’Eleanor, qui contrairement à ses camarades, n’est pas une personne fondamentalement gentille. Et c’est sur ce contraste poussé à l’extrême que se base la série. Les caractères sont exagérés pour nous montrer l’absurdité des deux camps et égratigner autant les bons que les mauvais. Une bonne idée à creuser !

      Une série « feel good »

      S’il ne fallait qu’une expression pour qualifier The Good Place, ce serait certainement « feel good ». En effet, tous les ingrédients d’une série qui nous fait rire, nous détend, nous fait passer un bon moment, sont réunis. A commencer par l’esthétique. Les décors sont très colorés, limite criards, et l’image est saturée, ce qui rend le tout très pop, très joyeux et nous donne encore plus l’effet d’être dans un monde irréel où tout est beau, où tout se passe bien, où tout est parfait : « The Good Place », en somme.

      De plus, The Good Place est une vraie comédie. Malgré le fait que la mort soit le postulat de départ, l’histoire parvient à être drôle et à nous faire oublier ce paramètre. Les acteurs, comme dans toute bonne comédie, prennent du plaisir dans leur jeu, et cela transparait à l’écran. L’histoire est farfelue mais on se laisse rapidement prendre au jeu. Les situations sont poussées à l’extrême dans l’absurde mais le propos reste censé, et la série se permet même des remarques sur des sujets sensibles comme la mort, la religion, le vivre ensemble…

      En résumé, The Good Place est une série rafraichissante, légère, qui nous embarque dans son univers décalé et coloré. La série nous a offert un très bon pilote, qui lance parfaitement l’histoire. Espérons maintenant que l’histoire tienne sur la longueur et continue à nous proposer du contenu inédit.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.