More
    More
      Array

      TAKE ME I’M YOURS, Monnaie de Paris, jusqu’au 8 novembre

      TAKE ME I’M YOURS, « prends moi je t’appartiens » en français, permet aux visiteurs de prendre des œuvres et de les ramener chez eux. Une nouvelle façon d’appréhender l’art s’offre à nous.

      Nous vous en parlions il y a quelques temps, TAKE ME I’M YOURS, la nouvelle exposition de la Monnaie de Paris est enfin ouverte au public. Plutôt que de spoiler l’exposition, vous trouverez ci-dessous 10 raisons pragmatiques de visiter cette toute nouvelle exposition de la Monnaie de Paris :

      YOKO ONO - wish tree
      YOKO ONO – wish tree. Mieux que les sites de rencontres.

      1) Faire voler en éclats l’interdit de « ne pas toucher »
      C’est l’occasion de réaliser le rêve jamais vraiment avoué de nombre d’amateurs d’art : toucher, modifier, utiliser ou même emporter une œuvre.

      2) Se souhaiter le meilleur et rien d’autre.
      Le Wish Tree de Yoko Ono à vocation de porter un message collectif de paix, de désir et d’espoir. Sur l’arbre, nous avons trouvé des numéros de téléphone et des messages de personnes impatientes de divorcer (?!). C’est sans doute le moment de tenter sa chance.

      3) Aider votre ami kleptomane à s’épanouir dans son vice et redécorer votre appartement à moindre frais avec des œuvres d’art. Un billet pour l’exposition TAKE ME I’M YOURS semble un investissement moins problématique pour votre banquier que de chercher à acquérir un VAN GOGH.

      Nous vous rappelons que le but de l’exposition est de repartir les mains pleines. Comme le dit si bien l’affiche, « Tout doit disparaître » ! Votre ami(e) kleptomane pourra s’en donner à cœur joie, vous aussi d’ailleurs, sans fouille à la sortie.

      4) Trouver des cartes postales de la tour Eiffel à envoyer à vos amis.
      Il n’y a pas de petites économies. La tour Eiffel est une valeur sure. Hans-Peter Feldmann rend hommage à Paris en affichant, à profusion, des cartes postales représentant notre tour préférée. C’est le moment de penser aux fêtes de fin d’années et de briser la routine du sms impersonnel.

        photomaton Franco Vaccari5) Renouveler votre garde robe.
      Dans le grand salon d’honneur, Christian Boltanski présente des amoncellements de vêtements. A vous de décider si vous souhaitez en prendre quelques uns pour les porter ou pour les garder comme des reliques d’art.

      6) Refuser le système et franchir le pas du système alternatif appelé communément le marché du troc.
      Jonathan Horowitz vous propose d’échanger un objet qui ne vous est pas indispensable. N’oubliez pas d’emporter un objet à troquer donc.

      N’ayant pas anticipé, l’occasion fut manquée de repartir avec un roman. Étrangement, le gel antibactérien n’a pas fait l’affaire. En y repensant vous pouvez sans doute tenter de refourguer votre numéro de téléphone ou une carte postale (de Paris donc) signée, en vous arguant du fait que vous deviendrez, incessamment sous peu, une star internationale et que tout cela se monnayera à prix d’or.

      Merci de nous tenir au courant.

      Gustav Metzger 7) Afficher votre beauté en vous faisant tirer le portrait dans le photomaton mis à disposition par Franco Vaccari.

      8) Devenir le journaliste ou le poète (au choix) qui sommeille en vous.
      Gustav Metzger a empilé des centaines de milliers de magasines que vous pourrez découper selon les règles imposées.

      9) Laisser une trace de votre passage dans le monde de l’ART

      10) Profiter de l’exposition, tout simplement !

      Si l’exposition se transforme tous les jours par l’action des visiteurs, elle s’achèvera par une semaine de performances du 20 au 25 octobre 2015 et la dissémination des œuvres.

       

      L’expo Take me (I’m yours) c’est à La Monnaie de Paris
      11, quai de Conti, 75006 Paris
      Du lundi au vendredi de 11h à 19h, jeudi jusqu’à 22h
      Tarifs : 8 / 12 euros

       TAKE ME I'M YOURS

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité