More
    More
      Array

      Star wars Battlefront : mode Escadron de chasseurs, nos impressions !

      Star wars Battlefront fait partie de ces licences tant attendues par les inconditionnels et les nouveaux joueurs. A l’occasion de la Gamescom 2015, le titre était présenté et jouable sur le stand EA sur PC et PS4, pour des parties en multi d’une quinzaine de minutes en mode « Escadron de Chasseurs »

      Rappelons d’abord que le Star Wars Battlefront de LucasArts / Pandemic permettait d’incarner un soldat (Empire / Alliance Rebelle / Soldat de l’Ancienne République / CSI) en vue première personne ou troisième personne. La vue était donc modulable au bon vouloir du joueur et de ses attentes. Le principe de jeu restait simple : une carte, un nombre de renforts prédéfinis et des camps à « capturer » pour diminuer les forces ennemies. Les principaux modes de jeu en solo étaient : la « campagne » pour revivre les grandes batailles par camps / époques et « la conquête galactique » pour un contrôle totale de la galaxie via des batailles. Il était tout autant possible de prendre des vaisseaux et véhicules pour s’en donner à cœur joie et créer un sacré cirque (comme Bespin avec les vaisseaux ou Mygeeto avec les véhicules). Battlefront II a eu le mérite de mettre des cartes de confrontation dans l’espace avec des objectifs bien sympathiques. Là où beaucoup vantent le multi de Star Wars Battlefront, d’autres comme moi vous parlerons des heures et des heures de jeu à deux joueurs en écran scindé. Ce n’est d’ailleurs par pour rien que DICE a annoncé que l’écran scindé serait toujours de la partie sur console. C’est cependant le multi de Star Wars Battlefront qui attise aujourd’hui toutes les convoitises avec des batailles qui accueilleront jusqu’à 40 joueurs (pour certains modes seulement)  ! 

      Bataille au sommet !

      Après ce bref récapitulatif, venons-en à Star Wars Battlefront de DICE, une des grandes attractivités de la Gamescom 2015. C’est donc tout logiquement, en tant que fan de la saga de Lucas et de Star Wars Battlefront que je tenais à tester ce dernier. Et autant vous le dire, il y avait du monde dans la file d’attente. La raison ? Star Wars revient au-devant de la scène avec un épisode 7 en production, la saga est toujours aussi populaire, les premiers gamers sur Battlefront l’attendent énormément et les non initiés sont intrigués et curieux d’y toucher pour la première fois.

      Ce sont deux parties en multi sur PS4 (mode Escadron de Chasseurs), d’un total de 15 minutes, dans l’atmosphère de la planète Sullust, qui nous ont été proposées. L’Empire et l’Alliance Rebelle se livrent des combats aériens acharnés. Ce fut donc du côté de l’Alliance, à bord d’un X-wing que j’ai vécu l’expérience. Les mauvaises langues qui avaient annoncé l’absence de combats aériens peuvent ravaler leur salive. Certes, ce n’est pas l’espace, mais les sensations, objectifs et impulsions épiques y sont. C’est donc à 10 joueurs contre 10 que la bataille commence (20 au total), avec une victoire calibrée sur 200. Il est agréable de pouvoir moduler sa vue, un simple switch, et hop, on passe d’une vue intérieure (cockpit) à une vue troisième personne. Pour tout ce qui est esquive et looping, vous pourrez compter sur la croix directionnelle. Question fluidité et nervosité, le vaisseau que l’on dirige grâce au joystick est assez sensible au changement de trajectoire. Plus réactif que dans Star Wars Battlefront II, c’est idéal pour une petite plongée de dernière minute. Les gâchettes quant à elles permettent de tirer et de verrouiller la cible ennemie (point très important si vous voulez lâcher des roquettes et faire un carton plein). Chaque vaisseau dispose d’un bonus : les X-wings d’un bouclier, et les TIE d’un boost de vitesse. Il faut donc savoir en tirer profit pour faire mouche.

      Une expérience inoubliable

      Comme dans les cartes spatiales de Star Wars Battlefront II, on retrouve les objectifs bonus. Il fallait tantôt protéger un transport (contrôlé par l’IA), pour éviter que les TIE ennemis ne lui refassent le portrait, tantôt détruire la navette impériale qui prenait la fuite. Si vous êtes observateurs, vous aurez l’occasion de ramasser des bonus pour réparer votre vaisseau. Et pour les plus veinards, ce sont les commandes du légendaire Faucon Millenium qui s’offriront à vous du côté de l’Alliance et du Slave I de Jango du côté de l’Empire. Malheureusement pour moi, cela n’a pas été mon cas. Il m’aurait été bien agréable de jouer le faucon. La victoire n’a pas été celle de mon camp, mention spéciale à notre rédacteur Théo (Salares / J-Stratégie), arrivé premier avec l’Empire à la fin des deux parties proposées.

      Visuellement, le jeu fait très bonne impression, les variations de l’atmosphère semblent crédibles, les animations des vaisseaux au point, la sensation de vitesse réelle notamment au ras de la surface. Star Wars Battlefront ne serait pas du Star Wars sans son immense bande-son. Les casques mis à disposition pendant les parties étaient parfaits, ils mettaient à l’honneur les bruitages, sons et musiques. Il ne manquait plus que la tenue orange, et l’impression d’être un pilote rebelle aurait été totale.

      Cette séquence aura eu le mérite d’apaiser les doutes et craintes de chacun sur Star Wars Battlefront. Certes, il reste beaucoup à voir des combats terrestres, de la durée de vie du jeu et des DLC qui risquent d’inonder le multi… Mais le combat aérien a au moins le mérite de montrer une optique qui va dans le bon sens. De bonnes sensations de jeu, des chassés croisés nerveux et de l’habilité à revendre… De quoi laisser rêveurs et nous donner encore plus envie de toucher au jeu avant sa sortie. La force est avec DICE !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.