More
    More
      Array

      Star Wars 7 : le scénario dévoile de nombreux détails sur la fin.

      Mêmes les meilleurs réalisateurs du monde ne sauraient pouvoir avec leur vision, rendre à l’écran toute les richesses d’un scénario. Un constat d’autant plus vrai à la vue du script du Réveil de la Force qui se révèle bien plus fourni que la magnifique scène de fin proposée par J.J Abrams. Attention SPOILER.

      Filmée sur l’ilot de Skellig Michael, au large de l’Irlande, la scène de fin qui montre la pillarde Rey retrouvant Luke Skywalker, pivot de l’intrigue et objet de toutes les convoitises, est assurément l’une des plus belles du long-métrage. Bien aidée par une composition de Williams, emplie de notes promptes à susciter la filiation, l’attente, la fin d’une quête et le réveil de cette force, la scène a toutefois apporté son lot de question. En premier lieu, la nature du regard de Skywalker posé sur Rey. Est-ce de la surprise ? Du réconfort suite à sa longue attente ? Ou au contraire de la fureur issue du fait qu’il ait été retrouvé ? Bien avisé celui qui pourra répondre après le visionnage du film, tant J.J Abrams n’a pas failli à sa réputation de fétichiste du secret en gardant la mainmise sur le mystère de son film, les nombreuses questions irrésolues étant autant de preuve à mettre à son actif.

      Skellig Michael

      Pourtant, il semblerait bien que le mystère ait été partiellement éventé. En vue de la cérémonie des Oscars, le fameux scénario écrit par Abrams et Lawrence Kasdan aurait été minutieusement étudié par divers médias et la guilde des scénaristes américains et aurait révélé une multitude de détails, prompts à pouvoir expliquer cette fin qui restera décidément dans les mémoires. On y apprend ainsi que le nom de l’ile est Ahch-To, le mot ahch signifiant « frère » en hébreux (possiblement un indice mais de quel frère peut-on bien parler ici ? Le frère de Luke Skywalker ou celui de Rey ?) et que le regard porté par Skywalker à l’égard de la pillarde de Jakku est empli de bonté, mais est aussi un regard torturé. Plus surprenant encore, il semblerait d’après le scénario, que l’identité de la pillarde ne soit pas un mystère pour le Jedi, qui n’aurait semble-il pas besoin de lui demander qui elle est, ou la raison de sa présence ici. De quoi alimenter la rumeur qui veut que Luke connaisse bien la jeune femme, ou soit un des plus grands disciple de la Force, cette dernière ayant tout à fait pu lui informer de l’identité de Rey. Mais ce qui assurément retient l’attention est l’attitude de Luke à la vue de son sabre-laser, qui on le rappelle a été perdu suite à l’affrontement avec Dark Vador dans la Cité des Nuages de Bespin, à la toute fin de L’Empire ContreAttaque (1980) : le vieil homme serait à la fois « stupéfait » et « confus » à la vue de son arme.

      Star-Wars-7-Lightsaber

      Une précision est aussi apportée à la scène ou Rey empoigne pour la première fois, l’arme de Luke, dans la taverne de Maz Kanata (Lupita N’yongo). Dans ladite scène de flashback, on y voit la figure de Luke de dos qui pose sa main métallique sur R2-D2. On restait encore curieux de savoir à quoi cette main posée pouvait faire allusion. Selon le scénario, il semblerait que cette scène se déroule juste après que Ben Solo alias Kylo Ren rejoint le Coté Obscur et saccage le temple Jedi ; cette main servant à traduire le choc ressenti par le Jedi, qui tomberait meme à genoux des suites du choc spirituel ressenti.

      Quoiqu’il en soit, et ce malgré ces quelques informations en plus, Star Wars : Le Réveil de la Force reste quand même un très bon film et rien que pour le plaisir, on vous remet la bande-annonce du film de J.J Abrams :

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.