More
    More
      Array

      Solidays 2017 – Un samedi intense et riche en émotions

      Le samedi s’annonçait chargé, mais il fut plus que ça : intense et riche en émotion, cette journée à Solidays fut sous le signe de belles rencontres pour Justfocus ! 

      Samedi nous réservait de très belles surprises. Un message reçu la veille nous avait annoncé un programme d’interview incroyable : l’opportunité de rencontrer Archive, In The Can et Mai Lan. Autant d’artistes aux styles et aux carrières totalement différentes. Un riche programme !

      C’est donc dès l’ouverture des portes du festival que nous avons retrouvé le groupe Archive. Plus de 20 ans de musique, pionnier dans leur style, ce groupe mythique du trip hop puis du rock progressif nous a offert un peu de leur temps. Un moment fort pour nous, une chance dont nous avons pris toute la mesure en échangeant avec les 4 membres présent pour l’interview… A retrouver bientôt sur Justfocus !

      Archive ITW

      La journée de concert débute avec les musiciens du métro sur la scène César Circus. In The Can donne le La. mais avec une formation différente de la veille : Neil et Julian Chablaoui sont accompagnés d’Erwan à la batterie. Julian a abandonné le cajòn pour s’emparer d’une basse. Le son est plus rock et amplifié, mais toujours aussi pêchu. Le trio réussi à électriser les festivaliers les plus courageux, venus s’abriter du soleil après une longue nuit électronique.

      Nous leur laissons le temps de sortir de scène avant de les retrouver pour un moment complice et une interview conviviale. Rires, anecdotes, c’est dans une ambiance détendue qu’In The Can se confie à nous. Bientôt sur Justfocus !

      Direction la scène Paris à présent, où La Caravane Passe est en train d’organiser une mini révolution avec un public survolté. Entre paroles burlesques et jeu de scène absurde, Toma Feterman se positionne comme un orateur hors pair qui n’a pas son pareil pour haranguer la foule. On rit de bon cœur, au saute et on chante à tue tête !

      Bien placé, nous assistons ensuite à la Color Party, un des temps forts de Solidays. Alors que les poudres colorées s’envolent, une bourrasque de vent la transforme en tempête de sable, aspergeant aussi les curieux restés en marge. Accompagné de musique, les festivaliers s’en donnent à cœur joie.

      Nous avons ensuite rendez-vous avec Mai Lan qui nous accordera quelques minutes pour répondre à nos questions. Souriante et énigmatique, elle nous laisse entrevoir son monde, nous donnant une folle envie de la voir sur scène. Vous pourrez bientôt découvrir cette entrevue sur Justfocus !

      Nous courrons rejoindre Cocoon que nous n’avions pas vu depuis un bout de temps. Entre titres phares et nouveaux morceaux, c’est un plaisir de retrouver leur musique légère et joyeuse.

      C’est ensuite le début des choix cornéliens. Mais nous voilà embarqué par une marée humaine vers la Bagatelle où nous assistons à la montée sur scène des L.E.J. Mise en scène, ambiance survoltée. tout le monde reconnait les reprises et reprend en cœur les chansons proposées par le trio.

      Impossible de choisir entre House of Pain et Archive. Il faudra se couper en deux pour assister un peu aux deux concerts. Une folle envie de sauter sur Jump Around, mais un irrésistible besoin de crier sur Fuck U d’Archive. On a presque réussi à entendre les deux. Quoiqu’il en soit, c’était les deux groupes incontournables de la journée.

      De retour sous le César Circus, nous retrouvons Mai Lan. Et nous ne sommes pas déçu ! Le concert nous plonge rapidement dans un univers élaboré avec soin. Entre voix perchée et flow rythmé, à la fois chanté et parlé, l’artiste française évolue entre rap, pop, et électro avec beaucoup de style et de sensualité !

      Nous devons ensuite à contre cœur quitter le festival, loupant ainsi The Bloody Beetroots, mais chargé de supers souvenirs et de paroles à vous retranscrire !

      Un samedi au top donc pour cette deuxième journée de Solidays. Autant dire que la barre est haute. Mais le programme de dimanche ne s’annonce pas décevant pour autant et plein d’autres surprises nous attendent le lendemain !

      Retrouver le report du vendredi à Solidays 2017

      La suite du festival – Un dimanche à Solidays

      Photos : Antony GOMES et Anouck ZANA

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.