More
    More
      Array

      Sky Wizards Academy : un premier épisode très mitigé

      Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir un autre nouvel anime sorti cet été, qu’est Sky Wizards Academy. Il rejoint Ushio to Tora ou encore God Eater dans le catalogue ADN. Après avoir visionné le premier épisode, un premier constat en ressort : Sky Wizard Academy est un anime qui nous laisse mitigé de par ses personnages stéréotypés ou son scénario tout juste assez piquant pour notre curiosité. 


      Sky Wizard Academy



      Sky Wizards Academy - ADN ©
      Sky Wizards Academy – Yuu Moroboshi – ADN ©

      Nom original : Kuusen Madoushi Kouhosei no Kyoukan – 空戦魔導士候補生の教官

      Année de production : 2015

      Première diffusion : 8 juillet 2015 (Japon)

      Genre : SF/comédie

      Nombre d’épisodes : 12

      Studio d’animation : Diomedea (Akuma no riddle)

      Auteur : Yuu Moroboshi

      Réalisateur : Takayuki Inagaki (Rosario + Vampire)

      Scénariste : Hiroshi Yamaguchi (Rosario + Vampire)

      Directeur artistique : Hiroshi Kato, Hirofumi Sakagami

      Character Design : Osamu Horiuchi (Full Metal Panic)

      Musique : Daisuke Kume


      Synopsis


      La Sky Wizards Academy est un établissement formant de puissants magiciens. Kanata Age en est un étudiant surdoué, mais il est affublé d’une réputation de traître, à cause d’évènements troubles survenus par le passé. Pour se rendre à un rendez-vous important, il décide de passer par un raccourci mais cette décision va lui causer quelques soucis avec la gente féminine. Après toutes ces péripéties, le pire est-il vraiment derrière lui ?

      Source : ADN


      Un scénario trop déjà-vu ?


      Côté scénario, comme vous avez pu le lire, nous plongeons au coeur de l’académie de magie qu’est la Sky Wizards Academy. On y retrouve un héros, attirant les embrouilles avec la gente féminine (nous y reviendrons plus tard). Le but de ces futurs mages ? Protéger l’humanité regroupée dans des villes flottantes qui tente d’y survivre face à des monstres magiques, ressemblant à d’énormes insectes. Ces Sky Wizards risquent donc leur vie pour sauver celles de l’humanité restante. En somme, un scénario déjà vu.

      Là où il y a une pointe d’originalité qui induit la curiosité malgré ce scénario un peu plat, c’est la présence et la mission confiée à ce mystérieux Kanata Age, traître à son rang pour de sombres raisons. Sa mission telle qu’il l’accepte : entraîner l’escouade E-601, composée d’un trio féminin, la pire qu’est jamais connue toute la Sky Wizards Academy… Et forcément, ce traître qu’est Kanata, donne ce petit coup de pep’s pour colorer quelque peu le scénario de base de cet anime. Et forcément, même sans voir les autres épisodes, on peut déjà tenter de deviner la suite… Kanata et ces filles s’entraîneront, elles se découvriront des points forts et finiront par devenir une super équipe ! C’est là le fruit de mon extrapolation seule, peut-être auront nous droit à quelques surprises tout au long de ces 12 épisodes attendus.


      Une ambiance et un rythme traînant en longueur


      Côté graphisme, on retrouve une animation bien lissée qui plaira à tous, mais qui reste très classique, sans prise de risques. On se trouve plongés dans une ambiance à mi-chemin entre un shôjo et un ecchi, qui peut ne pas plaire à tout le monde. Car oui, si les décors et l’ambiance sont plutôt sympas, ce n’est pas le cas de la façon dont est abordé l’histoire et dont les personnage sont annoncés. Sans compter que le rythme de ce premier épisode de Sky Wizard Academy laisse clairement à désirer… Ne vous attendez pas à un entraînement dès cet épisode et détentez-vous calmement, car vous ne trouverez ici qu’une installation lente des personnages et du décor. Espérons que les prochains épisodes auront plus d’énergie à revendre !


      Des personnages stéréotypés


      Sky Wizards AcademyTout part d’un raccourci que Kanata n’aurait jamais du prendre en ce beau matin… Car sa route va se retrouver semée d’embûches et par embûches, je vous parle de trois « belles » filles plutôt bornées et fermées d’esprit. Je vous en parlais plus haut, mais les personnages de cet anime sont clairement stéréotypés et cet anime, si on y regarde de plus près, ressemble à s’y méprendre à un harem. Oui, oui, un harem. Kanata ne fait que côtoyer des femmes (ou filles selon vos définitions). Et celles-ci ne pensent à lui qu’en terme de traître, doublé en plus d’un pervers. Car oui, quand une fille vous tombe littéralement dessus et que sa tartine de confiture vous tombe malencontreusement sur l’entrejambe, vous êtes un pervers. Même si vous n’avez rien demandé. Quand vous vous retrouvez en caleçon à laver votre dit pantalon et qu’une fille vous surprend, vous êtes un pervers. Bref, Kanata n’est pas aidé et ces personnages féminins ne sont nullement intéressants au premier abord.

      Le seul point positif côté personnage, c’est celui de Kanata Age. Traître pour d’encore mystérieuses raisons, il possède un caractère plus original qui l’empêchera de se justifier vainement dans de grands mouvements face à ces accusations féministes injustifiées. On attend encore de voir si son comportement « je m’en foutiste » et son attitude parviendront à venir à bout de cette escouade ratée !


      En somme, un anime un peu fade et trop stéréotypé qui manque de rythme, mais qu’on espère voir évoluer rapidement  dans les prochains épisodes ! Si vous aimez ou que vous êtes curieux, Sky Wizards Academy est à suivre sur ADN dès maintenant ! 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.