More
    More
      Array

      Scream saison 1 : Même pas peur!

      Le 30 juin dernier, MTV lançait sa nouvelle série Scream, inspirée de la série de films éponyme créée par Wes Craven et écrite par Kevin Williamson. L’occasion pour nous de revenir sur ce premier épisode qui tarde à rentrer en scène.

      Tout comme pour le film, la nouvelle série use de la même mécanique pour séduire les téléspectateurs avec une intrigue alléchante : un tueur masqué déguisé en fantôme sème la terreur autour de lui.

      La grande question entourant l’adaptation par MTV de la série Scream était de savoir comment tourner un film de plus de 90 minutes sous forme de série pour le petit écran, sans perdre le suspense et le drame qui sont naturellement créés dans les films originaux. À l’image de ce premier épisode, la réponse est loin d’être positive. Malgré cela, le ton est directement donné et une chose est claire : beaucoup laisseront leur peau ! Deux d’entre eux nous ont déjà quitté durant ce season premiere. Si certains s’attendent à une heure d’adrénaline avec les rues inondées de sang, vous serez probablement déçus par ce premier épisode.

      Avec ce premier épisode, on sait désormais à quoi s’attendre. Scream n’est pas la série qui révolutionne le genre dubb slasher. On pourrait la classer parmi les nombreuses séries qui ont voulu explorer le même genre et qui se sont malheureusement plantées. MTV a joué une belle carte en prenant le risque de la caser en cette période de l’année : il fait beau, tout le monde est à la recherche d’une série sans prise de tête et il s’avère que Scream pourrait faire l’affaire. L’intrigue a certes du mal à se mettre en place, mais on s’attache facilement à certains personnages et on sait qui pourrait potentiellement nous quitter prochainement. La série est remplie de personnages familiers du film : le nouveau mystérieux qui vient d’emménager dans la ville, et l’outsider. Il y a aussi la bonne fille avec le petit ami muet, le geek super cool, et la jeune fille qui entretient des relations sexuelles avec son prof d’anglais.

      L’existence d’un tueur en série s’est fait ressentir dès les premières scènes, et fait notamment référence à des programmes comme Hannibal, Bates Motel ou encore American Horror Story. Scream a cette capacité à insérer quelques séquences humoristiques dans un drama. Elle s’est notamment appuyée sur un casting assez charmant, dont Willa Fitzgerald dans le rôle d’Emma qui s’est déjà faite harceler par le fameux tueur au masque au téléphone; Bex Taylor-Klaus (Audrey), un étranger qui a été victime de cyber-intimidation, ou encore Amadeus Serafini, dans le rôle du nouveau mec qui vient tout juste d’arriver en ville à l’heure où les choses deviennent de plus en plus étranges. Cependant, dans cet épisode, la série joue activement avec ses personnages, mais ne leur permet en aucun cas de subir le même sort que leurs homologues sur grand écran. Scream a également pris beaucoup de plaisir à souligner ses problèmes inhérents à travers certains personnages comme Emma. Elle apparaît en fille ayant réponse à tout.

      noah

      En somme, ce premier épisode de Scream s’en sort plutôt bien malgré quelques imperfections (mais ça, on le savait). Elles ne seront sans doute pas corrigées d’ici la fin de la première saison, mais au moins, on aura l’occasion d’apprécier le spectacle entaché de sang qui s’apprête à nous être présenté. Mais comme l’a dit récemment le showrunner, une série en cours ne peut pas faire exactement la même chose que dans les films. On va donc essayer de conserver l’espoir que les choses pourront légèrement s’améliorer lors des prochains épisodes. Tout le monde a droit au bénéfice du doute, pas vrai ?

      Trailer saison 1

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.