More
    More
      Array

      Rock en Seine: Jour 2 de Ben Howard à Etienne Daho

      Une deuxième journée ensoleillée et particulièrement chaude pour cette nouvelle édition de Rock en Seine. Cette année tranche avec l’année dernière où les festivaliers avaient dû jongler entre les averses et les éclaircies. Certains disent qu’il faut de la pluie pour avoir un bon festival, était-ce le cas cette année? Outre le phénomène Marina and the Diamonds qui était une vraie bouffée d’air frais sur la scène de la Cascade, ce samedi 30 août était l’occasion de faire quelques découvertes et de revoir quelques grands noms du rock ou de la variété.

      Parmi les attractions de la grande scène, il y avait déjà Ben Howard qui n’avait pas pour objectif de faire bouger le parterre de la grande scène. Malgré cela, son timbre de voix saisissant, ses mélodies entraînantes sublimées par ses talents de guitariste nous permettaient de finir l’après-midi sous les meilleurs auspices. Malgré une faible présence scénique, il n’avait aucun mal à se faire applaudir par la foule présente. Un artiste talentueux qu’on a pris beaucoup de plaisir à suivre grâce à des tonalités qui tranchent avec ce qu’on a l’habitude d’entendre, une musique riche où les percussions ont une belle place.

      Le rennais Etienne Daho n’est pas le premier nom auquel on penserait pour un festival comme Rock en Seine. Pourtant, l’artiste a largement conquis son public pendant la durée de son set. Beaucoup ont repris allègrement ses plus grands tubes. L’artiste breton achevait son Diskönoir Tour avec Rock en Seine.

      (c)OlivierHoffschir
      (c)OlivierHoffschir

      Elle est l’une des composantes de Cocorosie, le groupe des soeurs Casady, qui mélange subtilement différents registres tels que la folk, le hip-hop… Alors qu’elles sortiront un second album prochainement, Bianca faisait découvrir en solo un premier album en live sur la scène de l’industrie. Elle fait une entrée remarquée à base de fumée et de spots rouges. Son timbre de voix qui semble pincé, accompagné de sonorités électroniques, cuivrées, nous font passer un moment particulièrement original. Elle a de plus orchestré une mise en scène pour son set puisqu’un mime / artiste se produisait sur ses titres. Une expérimentation qui plaira ou rebutera. Le live est disponible sur Culturebox.

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.